Je pleure « pour rien », c’est grave ?

Je pleure « pour rien », c’est grave ?

Par  |  | Aucun Commentaire

Louise et Lucie sont deux pleureuses. C'est un fait, elles pleurent beaucoup toutes les deux, mais c'est pas forcément un mal ! Elles en parlent dans ce nouveau Sister Sister.

Depuis que je suis petite, je suis une chialeuse. Oui, pleurer souvent « pour un rien », c’est ma vie : dès que je suis énervée, émue, très contente ou un peu triste.

Je pleure souvent « pour rien », mais ça va merci !

Sauf que pleurer, c’est un truc de « fillette » dans la société, c’est faire des chichis ou être fragile aux yeux de beaucoup de gens.

Lucie et moi, on pleure depuis toujours, très régulièrement et souvent pour des trucs pas très graves. C’est notre manière d’exprimer nos émotions et notre surnom à toutes les deux a été « Jean qui rit, Jean qui pleure ».

Dans ce Sister Sister, on te raconte comment on le vit au quotidien, comment les autres réagissent et comment on a appris à s’en accommoder… parce que c’est comme ça qu’on fonctionne !

Plus de débats et de Sister Sister !

Tu veux retrouver nos autres vidéos Sister Sister ? Elles sont toutes regroupées dans cette playlist !

Tu peux aussi t’abonner à nos podcasts si tu préfères nous avoir dans tes oreilles pendant tes trajets, par exemple.

Abonne-toi aux podcasts madmoiZelle

sur iTunes sur Deezer sur Spotify sur Soundcloud Flux RSS

Louise Pétrouchka


Tous ses articles

Commentaires
  • Arzak

    C'est au boulot que ça m'handicape le plus perso. Je ne suis déjà pas très sûre de moi (malgré le fait que mes supérieurs soient tjrs rassurants là dessus), du coup j'essaie au max d'être hyper carrée et tout ... Mais si je me rends compte ou pire, qu'un client/un supérieur me signale une erreur. Je suis dans tous mes états et au bord des larmes (je n'ai encore jamais éclatée en sanglots, heureusement ...). C'est vrai que c'est avant tout hyper frustrant, parce qu'en plus de se sentir comme la dernière des nulles, je ne peux pas expliquer concrètement les choses ou dire ce que je voudrais aux personnes en face de moi, je suis trop focus sur "coupe court à cette conversation où tu vas te mettre à pleurer et tu là tu auras 0 crédibilité". J'avoue que je n'ai pas trouvé de solutions encore ... J'aimerais être un peu plus "forte" parfois :(