Tu aimes madmoiZelle ? Pitche-nous à ta direction !

Tu aimes madmoiZelle et tu veux nous aider à financer le magazine ? Pitche-nous à tes boss pour qu'on travaille ensemble !

Tu aimes madmoiZelle ? Pitche-nous à ta direction !

Bonjour, ici Fab, je suis le fondateur de madmoiZelle.

madmoiZelle existe depuis 13 ans désormais et accueille chaque mois plus de 6 millions de visites.

Il est certain que parmi cette audience, certaines de nos lectrices et lecteurs ont accès, de près ou de loin, à des budgets marketing, afin d’annoncer sur madmoiZelle.

Comment aider madmoiZelle à ton tour

Je le sais d’autant mieux que la remarque revient régulièrement dans nos discussions « bizness » avec nos partenaires : la plupart de nos interlocutrices nous connaissent aujourd’hui, lisent encore ou ont lu madmoiZelle à un moment de leur vie.

C’est sans doute la plus belle récompense que je puisse recueillir en tant que fondateur : des lectrices — ou des lecteurs — qui renvoient l’ascenseur à madmoiZelle après des années de lecture, contribuent à pérenniser le magazine qui les a aidées à grandir, et le rendre viable pour les générations futures.

Quoi de mieux ? Je ne vois pas vraiment.

Le modèle économique de madmoiZelle : la pub

madmoiZelle est un magazine indépendant et autofinancé, qui vit de la pub sur le web, qui tente de faire les choses bien et de respecter tout le monde en passant : nos lectrices, et nos annonceurs. Je vais pas te mentir : on s’en sort, mais c’est pas facile tous les jours.

Il est donc temps, 13 ans après sa création, de vous demander de l’aide : si tu veux nous aider aujourd’hui, si ta boite créé ou travaille sur un produit qui peut intéresser de près ou de loin les lectrices (et lecteurs) de madmoiZelle, que vous avez un budget marketing qui nous permettrait de monter une opération sponso sur mad, avec un article à la clé, ou de la publicité plus traditionnelle, c’est le moment !

Le « ticket d’entrée » pour une opé sur madmoiZelle est de 2 000€ HT.

Comment pitcher madmoiZelle à ta direction ?

Voici une présentation en PDF, qui te donnera les infos principales sur madmoiZelle (audience, ligne édito etc), pour appuyer ton argumentation.

Si ça t’intéresse ou que tu penses que ça peut intéresser la direction de ton entreprise, tu peux contacter la fabuleuse régie de madmoiZelle en remplissant ce formulaire !

JE DEPASSE MA PEUR DU SKATE (AVEC BÉRENGÈRE KRIEF)

Fab

Fab est le créateur et le patron de madmoiZelle.com, lancé le 1er octobre 2005 dans son grenier. Il aime mener de très longues interviews et aider des jeunes-qui-n'en-veulent à percer.

Tous ses articles

Commentaires
  • Fab
    Fab, Le 21 janvier 2019 à 13h37

    ja-de
    Je vais essayer de ne pas paraître trop "méchante" dans ce commentaire (car quand ça ne va pas dans le sens de la rédac', on se fait bien souvent incendier), mais ce genre de publication me parait un peu limite. Déjà par rapport à votre cible, Madmoizelle n'est-il pas un magazine à destination des jeunes adultes/ ados ? Même davantage ados quand je vois le contenu de votre site, qui s'apparente de plus en plus à un catalogue partenaire et promo. Vous vous adressez à une cible de jeunes adultes qui débutent dans la vie, et que je vois mal arriver lors de son stage/premier emploi avec le dossier de démarchage Madmoizelle là encore bien flou. Je me pose la question : est-ce que vous n'auriez pas mieux fait de poster un article similaire chez Rockie, à destination d'une cible mieux implantée dans la vie professionnelle ?

    Vous cherchez des investisseurs, et c'est normal, vous avez des locaux à payer, une équipe à rémunérer, des événements à produire. Je lis Madmoizelle depuis des années, et lorsque je vois qu'aujourd'hui la moitié des articles sont des partenariats, et que les articles ont pour la plupart perdu en qualité, autant sur le fond que la forme, j'en viens à me poser des questions par rapport à vos méthodes de démarchage. Je n'ai pas envie d'avoir davantage de partenariats dans Madmoizelle, qui bien souvent me fait tiquer quant au choix des entreprises et la grossièreté de la publicité fournie (Amazon pour ne citer qu'eux). Est-ce que vous ne feriez pas mieux de cibler des entreprises qui correspondent à vos valeurs en vous adressant directement à elles, plutôt que de solliciter un lectorat qui pourra vous renvoyer vers n'importe quelle boîte ? Ils 'agit de B2B, et là encore votre dossier de présentation est bien léger pour un premier aperçu auprès d'une entreprise, sans aucun tarif partenaire détaillé de plus.

    Et parlons-en du dossier : je le trouve bien trop élogieux et évasif. C'est normal de se mettre en avant, et de valoriser son entreprise, mais je doute réellement que vous soyez à l'origine du succès de Big Flo et Oli... De même, les chiffres de vos études ne démontrent pas grand chose, sachant que l'étude menée à l'époque sur NetObserver proposait un jeux-concours avec 2000 Euros à la clé, un peu difficile d'être objectif sur la qualité d'un magazine avec une telle proposition (l'article en question : http://www.madmoizelle.com/enquete-madmoizelle-netobserver-2017-758343). Et ce n'est pas parce que ça me plait de vous contredire, au contraire, mais non, je n'aime pas vraiment les marques partenaires de Madmoizelle dont l'éthique me fait bien souvent tiquer. Je suis encore moins fan des opérations culturelles, en particulier dans le choix des films qui se limite trop souvent à de la romcom ou des films féminins (et non féministes, là encore il y a du chemin à faire). Ce n'est pas parce qu'une marque est présentée sur votre site que j'en ai une image positive, qui que je me sens émotionnellement connectée à celle-ci. En fait, j'ai l'impression que votre présentation s'étale davantage sur les chiffres importants des réseaux Mad que sur son esprit, son éthique, et surtout ses envies.

    Cet article, c'est un peu comme jeter un filet et voir ce que vous en remontez, faute de mieux. J'ignore la situation économique actuelle de Madmoizelle, mais si les choses sont si problématique, peut-être vaut-il mieux envisager d'autres solutions, même si celles-ci sont drastiques ? Car je trouve que bourrer le site de partenariats à la qualité trop souvent médiocre est loin d'être une solution.
    En tant que lectrice mad depuis presque 10 ans, j'aimerais retrouver des articles partenaires bien construits et s'inscrivant dans la ligne édito du magazine sans le transformer en catalogue de vente et promos. Pourquoi ne pas creuser du côté des jeux vidéos ? De la cuisine ? De la littérature et des BDs ? Car ces catégories sont devenues inexistantes avec la multiplication de podcasts et vidéos Youtube. Vous avez pas mal de filons à exploiter selon moi, mais il faut pour cela sortir des ordinaires partenariats mode/beauté/ciné et opter pour des partenariats de qualité qui ne feront pas lever les yeux au ciel à vos lectrices (et je suis loin d'être la seule à le penser).

    Bref, vous l'aurez compris, mais je suis loin d'être fan de vos méthodes de démarchage. C'est maladroit, et votre présentation laisse un peu à désirer pour s'adresser efficacement aux marques.

    Ah, et je crois les liens Internet de la présentation ne fonctionnent pas non plus : "Les mads parlent de Madmoizelle" avec ce magnifique "Clic !" qui ne clique sur rien, idem pour le mail de contact et les liens RS.
    Je vais tenter de répondre en détail à ce commentaire, parce qu'il montre une grande méconnaissance de notre démarche, du marché pub et du modèle économique de mad d'une manière générale.

    1/ "Déjà par rapport à votre cible, Madmoizelle n'est-il pas un magazine à destination des jeunes adultes/ ados ? Même davantage ados quand je vois le contenu de votre site, qui s'apparente de plus en plus à un catalogue partenaire et promo." madmoiZelle est un magazine à destination des 18-25/30 ans. Pas des ados. Les ados finissent par lire parce que quand on a 14 ans, on voudrait avoir 18 ans (on appelle ça "l'aspirationnel" en marketing), mais ça représente une toute petite partie de notre lectorat.

    Entends-moi bien : que le magazine ne te convienne plus, c'est une chose, de là à dire que "c'est un catalogue promo", il y a encore de la marge, d'autant plus que nos articles sponso sont toujours rédigés par la rédac, dans le cadre d'une réelle envie édito de leur part (tu peux en douter vu le ton de ton commentaire, mais c'est une réalité du quotidien chez nous).

    Contrairement à ce que tu peux penser, cet article ne vient pas de nulle part : on a très souvent des lectrices et lecteurs qui sont en poste et qui nous contactent parce qu'elles ou ils lisent madmoiZelle depuis de nombreuses années, apprécient le magazine et souhaitent offrir à mad en échange de toutes ces années de lecture gratuite un retour d'ascenseur.
    On s'est dit "cool, pourquoi ne pas inciter celles et ceux qui n'y ont pas pensé qu'on a besoin de toutes les bonnes volontés ?". Tout simplement.

    2/ On pourrait poster un équivalent sur Rockie, mais Rockie, c'est aujourd'hui 10.000 visites / jour VS 200.000 sur madmoiZelle. Quoiqu'il arrive, on partagera cet article sur les RS de Rockie, mais j'ai une autre stratégie pour Rockie (wait & see).

    3/ Désolé, mais ton "c'était mieux avant" ne m'intéresse pas. J'y étais et non, ce n'était pas mieux avant. On était 5 péquins dans un bureau à Lille, c'était cool, il y avait plein de trucs cool mais globalement, le contenu qu'on créait était en-deça de ce qu'on produit aujourd'hui, en quantité et en qualité. On faisait plein de fautes, on n'avait pas cette exigeance de mise en page, nos angles étaient parfois mal choisis... Tu lis madmoiZelle depuis 10 ans, j'imagine donc que tu as grandi depuis et peut-être que madmoiZelle ne s'adresse plus à toi comme il y a 10 ans, mais c'est un autre problème, j'imagine.

    4/ "Est-ce que vous ne feriez pas mieux de cibler des entreprises qui correspondent à vos valeurs en vous adressant directement à elles, plutôt que de solliciter un lectorat qui pourra vous renvoyer vers n'importe quelle boîte ? Ils 'agit de B2B, et là encore votre dossier de présentation est bien léger pour un premier aperçu auprès d'une entreprise, sans aucun tarif partenaire détaillé de plus." T'inquiète, on le fait à côté, on a une équipe commerciale qui s'en occupe. Quant au dossier, c'est ce qu'on appelle dans le métier un "kit média", une présentation rapide en quelques slides. Ça se fait, c'est pour donner un premier aperçu très rapide. Donc normal qu'il soit léger, il n'a pas vocation à être complet, mais à donner l'envie de nous contacter directement.

    5/ "De même, les chiffres de vos études ne démontrent pas grand chose, sachant que l'étude menée à l'époque sur NetObserver proposait un jeux-concours avec 2000 Euros à la clé, un peu difficile d'être objectif sur la qualité d'un magazine avec une telle proposition" Netobserver est une étude reconnue sur le marché, créée par Harris Interactive, boîte reconnue sur le marché egalement, réalisée sur l'ensemble du marché féminin. On remonte à chaque fois plus de 5.000 participations et le classement du Top 10 est établi pour faire en sorte que les réponses qui viennent du dit site ne comptent pas dans le classement. Donc cette 4ème place a été désignée par les visiteurs venant des autres sites féminins.

    6/ "Et ce n'est pas parce que ça me plait de vous contredire, au contraire, mais non, je n'aime pas vraiment les marques partenaires de Madmoizelle dont l'éthique me fait bien souvent tiquer." Tu veux que je te parle de cette boutique vegan, à l'éthique impeccable, et qui a fermé sa boutique en me laissant une facture impayée de 12 000 euros ? L'éthique n'est pas toujours là où on croit qu'elle est.

    7/ "Et parlons-en du dossier : je le trouve bien trop élogieux et évasif. C'est normal de se mettre en avant, et de valoriser son entreprise, mais je doute réellement que vous soyez à l'origine du succès de Big Flo et Oli... " On a mis BigFlo et Oli parce qu'on a été le premier site mainstream à réaliser une interview d'eux en 2014. Concernant Marion et Alison, tu valides ce choix ou on est mythos aussi ? :cretin:

    8/ "Je suis encore moins fan des opérations culturelles, en particulier dans le choix des films qui se limite trop souvent à de la romcom ou des films féminins (et non féministes, là encore il y a du chemin à faire)" Concernant les opés culturelles, ton commentaire est soit d'une mauvaise foi appuyée, soit très mal renseigné. En décembre janvier, on a été partenaires de Glass, Les Fauves, Ben is Back, Une jeunesse dorée, Premières vacances, Monsieur, Maya... je suis lassé de te mettre tous les liens, mais vraiment, on peut difficilement faire plus éclectique. Dès qu'il y a un film féministe mettant en avant une femme forte, on se positionne et on est très souvent partenaires. D'une manière plus générale, on fait du mieux qu'on peut, on ne peut pas être partenaires de tous les films qu'on souhaiterait.

    9/ "En fait, j'ai l'impression que votre présentation s'étale davantage sur les chiffres importants des réseaux Mad que sur son esprit, son éthique, et surtout ses envies." oh bah c'est juste ce qu'on nous demande dans 100% des rdv commerciaux qu'on a... cette présentation est sommaire pour donner une première idée de notre audience.

    10/ "Pourquoi ne pas creuser du côté des jeux vidéos ? De la cuisine ? De la littérature et des BDs ?" On a eu Lise pendant 1 année, qui a écrit tous les jours sur les jv et devine combien d'opés on a eu ? 2, avec Les Sims et Just Dance. C'est la réalité du marché. Les éditeurs ne veulent pas communiquer sur madmoiZelle, pour l'instant. Pareil pour la cuisine, malgré les excellents articles de Margaux, la réalité de la pub pour ce secteur c'est : la ménagère de moins de 50 ans. Quant à la littérature et la BD, Mathilde va reprendre le flambeau pour développer des opés sur le sujet.

    11/ "Bref, vous l'aurez compris, mais je suis loin d'être fan de vos méthodes de démarchage. C'est maladroit, et votre présentation laisse un peu à désirer pour s'adresser efficacement aux marques." Encore une fois : ça fait 4 ans qu'on fait ça, on est toujours vivants donc peut-être que finalement ça ne laisse pas tant que ça à désirer. Même si j'entends qu'on peut s'améliorer, cette démarche spécifique auprès de nos lectrices a été plus pensée que tu ne peux le penser.

    Néanmoins, merci pour les liens non-cliquables des PDF, on va modifier ça ;)

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!