J’ai nagé en piscine naturiste, le zizi dans l’eau, oklm

Par  |  | 30 Commentaires

La piscine naturiste, ça existe et c'est même très accessible ! Aurélien Fernandez a fait le grand saut, les fesses à l'air et le bonnet de bain sur le crâne.

J’ai nagé en piscine naturiste, le zizi dans l’eau, oklm

Coucou, c’est Mymy !

Tu te souviens d’Aurélien Fernandez ? Il était venu faire ce formidable épisode de The Boys Club, mon podcast sur la masculinité :

Aurélien est un de mes amis et je savais qu’il a déjà fait un tour en piscine naturiste. Je me suis dit que ça t’intéresserait de lire son expérience !

(Et a priori si t’as cliqué sur le titre c’est que ça t’intéresse) (sinon j’exige des explications.)

Après tout, comme le dit la box madmoiZelle d’avril, toujours disponible sans abonnement : Fini d’hiberner!

Commande ta box ici !

Alors on fait tomber le slip et on se jette à l’eau.

Dans les deux sens du terme.

Sans plus attendre, je laisse la parole à Aurélien !

Comment j’ai fini en piscine naturiste

À la base, je ne connaissais pas personnellement le naturisme, mais je n’étais pas totalement fermé au concept.

En fait, je trouvais (je trouve encore d’ailleurs) que les journaux télé se servent des naturistes pour décrocher des sourires faciles. Alors que bon, ces gens font bien ce qu’ils veulent !

Et c’est un peu bigot de rigoler des gens tout nus, surtout quand leur nudité est aussi peu sexuelle.

Mais à la base, je ne cherchais pas une expérience naturiste. Je voulais juste une piscine parisienne ouverte assez tard pour que je puisse aller nager en sortant du travail !

Quand j’ai googlé « nocturnes piscines », il n’y avait pas beaucoup de résultats…

Il y avait juste quelques articles sur les nocturnes naturistes de l’ANP : l’Association des Nudistes de Paris, qui organise plusieurs types d’activités… à poil !

J’ai trouvé ça rigolo, en me disant que ce n’était pas vraiment ce que je cherchais. Mais au final, ça avait piqué ma curiosité.

J’ai fini par rassembler mon courage, et y aller. Je n’ai pas contacté l’asso, je me suis juste pointé à la piscine le bon jour à la bonne heure, vers 22h un soir de semaine. Rien de compliqué !

La piscine naturiste à Paris : infos pratiques

L’ANP est une association, donc il faut y adhérer en tant que visiteur, puis si on le souhaite en tant que membre. Mais le prix est assez dérisoire !

Les tarifs sont sur le site : les visiteurs ayant entre 18 et 26 ans ne paient que 3€.

Les séances se déroulent le lundi et le mercredi à 21h et le vendredi à 21h30, à la piscine Roger Le Gall, un chouette bassin olympique dans le XIIe arrondissement de Paris.

Petit détail rigolo, on a beau nager à poil, il faut un bonnet de bain ! Pas de stress si vous l’oubliez, l’ANP en propose à seulement 2€, avec le très élégant logo de l’asso imprimé sur le front.

Je vous vois rigoler mais ne vous inquiétez pas : c’est aussi ridicule que ça en a l’air.

À la piscine naturiste, on arrive et on se met… tout nu ?

En arrivant à la piscine, j’ai été accueilli par de sympathiques quinquas habillés comme des tontons gentils. C’était plutôt rassurant.

Dans le vestiaire, un type a vu que j’étais un peu perdu et m’a expliqué comment marchaient les casiers, où se déshabiller…

D’habitude, à la piscine on se change dans une cabine et on met un maillot mais là, pas la peine puisque tout le monde sera à poil dans quelques minutes !

C’était quand même surprenant, ma première question a été :

— Et du coup… on enlève tout ?

Comme s’ils allaient attendre de me voir tout nu pour dire « EH NON C’ÉTAIT UNE CAMÉRA CACHÉE » !

Ce qui m’a marqué tout de suite, c’est la bienveillance des gens.

Ça se voit qu’ils ont l’habitude d’être mal représentés, moqués… du coup, les naturistes accueillent les nouveaux et les curieux avec beaucoup de patience et de gentillesse.

Être tout nu devant des inconnus

Je vais pas mentir, il y a une petite période d’acclimatation. J’ai gardé ma serviette jusqu’à la douche. Mais assez vite, la nudité n’est plus difficile à porter.

Ce qui fait peur, c’est le regard critique des autres, mais comme tout le monde est sur un pied d’égalité les complexes disparaissent.

C’est même assez apaisant. Personne ne juge. D’une certaine façon, mon corps m’a semblé être à ma place.

En fait, je ne l’ai pas vraiment vécu comme « se mettre tout nu devant les gens », vu que personne n’est là par voyeurisme ou exhibitionnisme.

Les autres font leur vie, papotent, font de l’aquagym… au final, je suis venu, j’ai fait mon sport comme dans n’importe quelle piscine, je me suis rhabillé, et je suis parti.

C’était si naturel que la peur d’être « tout nu devant les gens » a rapidement été désamorcée !

À lire aussi : Les complexes de l’été vus par Mymy & Yacine Belhousse

Mes complexes et moi

Je dirais que maintenant, j’ai un rapport plutôt correct avec mon corps.

Mais j’ai quand même quelques complexes.

Je ne suis pas à l’aise avec le fait d’être torse nu devant des gens, par exemple. J’ai peur de ce qu’on dirait sur mon ventre, mes pectoraux, mes bras…

Quand j’étais ado, je me souviens, j’avais peur d’avoir des « cuisses de grenouille » : des grosses cuisses avec des mollets tout fins !

Niveau complexes, donc, c’est pas l’enfer, de mon côté. Mais c’est pas encore le grand confort non plus.

La piscine naturiste, un super moment de liberté

Nager tout nu, c’est quand même trop bien. Il y a un truc assez régressif et insouciant à juste enlever ses habits et aller dans l’eau.

Je conseillerais ça à tout le monde, surtout aux gens qui ont un rapport compliqué à leur corps, des complexes…

Je sais que c’est encore plus difficile de se mettre nu quand on est dans ce cas, mais moi ça m’a donné l’impression durable d’être à ma place.

Je sais que je suis un mec, et je ne peux parler que pour moi et ma propre expérience. Il y avait d’ailleurs une majorité d’hommes pendant la nocturne où j’étais.

Mais en discutant avec des meufs ayant tenté la piscine naturiste, elles m’ont que c’était un succès, sans souci, malaise, regard gênant…

Alors je recommande totalement la piscine naturiste. D’ailleurs, j’ai hâte d’y retourner !

À lire aussi : « Je me mets nue sur le web », Delilah témoigne sur son rapport à la nudité

Un madmoiZeau


Tous ses articles

Commentaires

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!