Pourquoi ne sommes-nous pas tous égaux face aux piqûres de moustiques ?

Par  |  | 13 Commentaires

Alison a décidé de te parler d'une grande injustice peu abordée... Pourquoi certaines personnes servent plus de buffet à moustiques que d'autres ?

Pourquoi ne sommes-nous pas tous égaux face aux piqûres de moustiques ?

Parlons d’un fléau estival qui touche beaucoup d’entre nous : les piqûres de moustiques…

Comme si venir voler près de nos oreilles en faisant un bruit insupportable la nuit n’était pas suffisant, ces insectes attaquent aussi notre épiderme !

Mais pourquoi certaines personnes sont plus sensibles que d’autres aux piqûres d’insecte ?

Du petit point rouge en passant par la grosse boursouflure jusqu’à la la réaction allergique violente, le moustique ne nous laisse pas indemne.

Ça c’est un moustique qui fait le malin avant de finir aplati sur un mur à coups de tong

Pendant l’été, certain•es voient leur joli bronzage agrémenté d’un tas de piqûres d’insectes. Malgré toutes nos précautions pour les repousser, les moustiques restent à mes yeux le pire ennemi de l’homme.

Avant tout, si vous vous transformez en nourriture à moustique, je vous adresse mes félicitations pour être aussi appétissant•es ! Quitte à passer des jours à vous gratter, vous pourrez au moins dire que les moustiques veulent votre corps !

Un article de Refinery 29 explique que l’odeur de notre peau et la quantité de dioxyde de carbone qu’elle libère peuvent influencer notre réaction aux piqûres de moustiques. Certains facteurs peuvent également être génétiques.

Vous ne vous êtes pas forcément fait beaucoup piquer mais vos boutons sont énormes et enflés ? C’est peut-être une réaction allergique. Certaines piqûres sont plus graves sur certains corps et les symptômes peuvent être assez impressionnants.

Mon meilleur souvenir de piqûres de moustiques étant celles qui ont fait gonfler mes lèvres ou pire, celles sur les paupières qui m’ont fait ressembler à Quasimodo pendant deux jours.

À lire aussi : 3 insectes qui ont une vie sexuelle traumatisante

Ce que disent les spécialistes des piqûres de moustiques

Quand un moustique nous pique, il injecte sa salive dans notre peau (alors qu’on se garderait bien de ce don de fluide non désiré).

La salive contient des protéines et des allergènes qui causent la démangeaison, l’enflure et la rougeur chez la plupart des gens.

La réaction la plus courante est une petite bosse rouge avec un point au centre. Mais d’autres peaux sont beaucoup plus sensibles.

L’intensité de la réaction à la morsure d’insecte indique si l’on est allergique à sa salive ou non.

Si vous réagissez avec des petites piqûres, vous n’êtes pas allergique à la salive du moustique.

D’autres personnes ont plus qu’une petite bosse rouge : une piqûre peut devenir une mini montagne en 3D jaillissant sur la peau.

D’autres peuvent être encore plus malchanceux et développer une anaphylaxie, c’est-à-dire une réaction allergique grave, qui peut causer la mort (ambiance). Donc en cas de gonflement des lèvres et d’essoufflement suite à une piqûre, on doit directement consulter un médecin.

Le nombre de piqûres peut également avoir une incidence sur la taille des boutons.

En effet, plus le moustique se nourrit de votre sang, plus vous êtes exposé•es à sa salive et plus vous avez de risques de douiller — et ce même si vous n’êtes pas allergique.

Comment j’imagine la taille du moustique qui m’a piquée cette nuit 

Enfoirés de moustiques ! Au-delà du côté esthétique pas terrible des boutons, je pense que le pire reste les démangeaisons qu’ils provoquent.

Et je trouve qu’il n’y a rien de plus insupportable que quelqu’un disant avec bienveillance « arrête de te gratter, c’est pas bon »… Même si cette personne a raison.

Si l’on se gratte trop fort, on a des égratignures, et si ces dernières guérissent mal, cela peut créer des cicatrices, des changements de pigmentation ou la formation de bosses permanentes.

Comment éviter de se gratter après avoir servi de buffet aux moustiques ?

Pour éviter de trop se gratter, la meilleure solution est d’appuyer un paquet de glace sur les piqûres. Les nerfs ne peuvent pas ressentir le froid et des démangeaisons en même temps.

Si ça vous gratte beaucoup trop, vous pouvez également appliquer une crème d’hydrocortisone à 1% plusieurs fois par jour jusqu’à ce que le bouton de moustique diminue. En cas de réaction exceptionnelle, vous pouvez aussi consulter votre médecin qui pourra sûrement vous prescrire des antihistaminiques

Une autre solution est de mettre un pansement sur le bouton à la démangeaison insupportable, en espérant que vous ayez moins envie de le gratter s’il est hors de vue (personnellement, sur moi, ça ne marche ça vaut le coup de tenter).

À lire aussi : Cuisses qui frottent, boutons de moustique, pieds qui transpirent… comment survivre en beauté aux loses de l’été ?

Pour éviter ou minimiser les dégâts, c’est le moment de faire le plein de citronnelle, de prises et de sprays anti-moustiques afin de les repousser.

Vous pouvez également être plus radicale dans votre lutte contre les moustiques.

Magazines, tongs, tapettes à mouches… à chacun son style quand il s’agit d’exterminer ces petites bestioles suceuses de sang. Mais pour éviter les parties de cache-cache nocturnes, l’option précédente me paraît tout de même mieux.

Et si vous êtes comme moi l’été et que vous jonglez entre un tube de la Biafine et de la crème pour apaiser les piqûres de moustiques, je pense fort à vous !

Tout ça pour dire : chers moustiques, tout le monde vous déteste, j’espère que vous allez tous mourir, cordialement.

À lire aussi : Les moustiques, ces enflures qui pourrissent tous mes étés


Alison

Barmaid au Chaudron Baveur, reine du lapsus révélateur, consommatrice excessive de films et de séries, mais surtout rédactrice beauté.

Tous ses articles

Voici le dernier commentaire
  • Camoune45
    Camoune45, Le 12 juillet 2017 à 11h01

    Pas besoin de citronnelle ou autres produits, il y a moi XD J'attire toutes ces ptites bestioles et elles ne bouffent personne d'autres!
    Tout l'été, je suis abonnée au spray repulsif et a la creme hydrocortisone si je suis piquée! De plus, je reagis mal aux piqures, les boutons doublent ou triplent de volume sans que j'y touche!

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!