Pépito Bleu, le nouveau clip de Sébastien Tellier

Sébastien Tellier fait son come-back avec Pépito Bleu - extrait de My God is Blue, son prochain album.

Polyglotte dans ses paroles, lunettes de soleil et barbe tous dehors, Sébastien Tellier (signé chez Record Makers) fait de la musique électronique aguichée par le rock aguiché par le cinéma. C’est en tout cas ce que j’aime à penser, quand je vois comme ses nappes de clavier semblent toujours vouloir toucher un horizon rock via des images sonores subliminales. Pas étonnant alors que les cinéastes sont souvent attirés par la musique du français (Sofia Coppola a utilisé Fantino dans Lost in Translation et toute la BO du film Narco est signé Tellier).

Celui qui, à propos de son look, déclare souvent associer : « la barbe, pour le côté mystérieux, les cheveux longs pour le côté féminin, les lunettes noires pour le côté sophistiqué » revient aujourd’hui avec un morceau qui convoque l’esthétique de l’odyssée dans l’espace et les tonalités bleues pour une exaltation de la faune et de la flore. L’humanité incarnée par le parterre de visages semble éblouie par le chanteur, qui du haut de ses marches, incarne une espèce de messie nouveau.

Sébastien Tellier Pépito Bleu 1 Pépito Bleu, le nouveau clip de Sébastien Tellier

« Pour commencer la prière des cieux, je vais m’asseoir décoré de Pépito Bleu, et je rêverai de toi et moi… » murmure Tellier, dont la silhouette est détourée par une lumière blanche céleste.

Chargement du lecteur...

Quand à savoir ce que le Pépito Bleu représente, c’est à vous de choisir si vous préférez le sens littéral (des Pépito futuristes ?) ou imagé (l’absurdité pour l’absurdité ?)

Tous les articles Culture , Musique
Les autres papiers parlant de Clips , Single
ça vous a plu ?
partagez !
Big up
L'actu de mad
gratuitement dans vos mails !
a lire également
Plus d'infos ici
Viens apporter ta pierre aux 1 commentaires !

Lire l'intégralité des 1 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)

  • Ancien membre
    Ancien membre, Le mardi 17 janvier 2012 à 11h43

    Dans les sonorités, on dirait du Gainsbourg période Melody Nelson/L'homme à la tête de chou.

    Il ne me semble pas que ce soit la voix de Tellier, non ?

Lire l'intégralité des 1 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)