Les Oscars 2012 en live sur madmoiZelle !

Insomniaques ? Cinéphiles ? Un peu des deux ? Retrouvez Sophie-Pierre Pernaut à partir de 2h20 du matin (heure française) pour gloser sur la cérémonie des Oscars 2012. En sus, vous pourrez également commenter en direct avec les madmoiZelles dans les forums. Lucky you !

Les Oscars 2012 en live sur madmoiZelle !

Rendez-vous tout à l’heure !

Hey les filles ! Il est actuellement 23h18, des journalistes américains qui me sont absolument inconnus posent des questions à de futurs acteurs dans le vent sur le tapis rouge (le tout (classe ultime) avec de la bouffe disponible un peu partout). Si tu veux te préparer tout bien comme il faut pour suivre cette longue nuit qui nous attend, je te propose de te munir :

  • De 14 litres de café, thé et cola,
  • De prévoir des trucs pour t’occuper (vernis à ongles, grilles de sudoku, macramé),
  • De tester les stream disponibles pour ainsi choisir ton préféré. En me baladant sur le terrain des internets et dans les commentaires ci-dessous, j’ai trouvé celui-ci, celui-là, et puis encore celui-ci.

On se prépare et on se fout des allumettes dans les yeux !

23h32 – Fab m’implore de ne pas mettre de vidéos cochonnes pendant son absence. Je sais que vous êtes à peu près aussi déçues que moi.

23h37 – Toujours rien sous le soleil de Los Angeles : j’entends des fans crier au loin, mais c’est sûrement parce qu’ils écoutent les One Direction pour patienter. J’observe aussi des gens s’incruster sur le tapis rouge : ils conversent comme si de rien n’était, mais je suis certaine que leur conversation s’apparente à :

– Hihihi, on est sur le tapis rouge c’est trop cool !
– Ouais mais fais pas le con Jean-Michel : fais ton blasé sinon on va passer pour des weirdos qui n’ont rien à faire là. »

23h50 – Milla Jovovitch vient de pointer le bout de son nez : c’est le top départ pour que tout le monde se dépêche d’aller vider sa vessie une dernière fois avant que les choses sérieuses commencent.

0h24 – J’ai trouvé comment occuper le temps pendant ce très, très long tapis rouge : j’observe les gens qui se plantent au second plan juste en face de la caméra pour apparaître à l’écran. Comme ici, par exemple :

Faites vos blasés, vous êtes filmés !

0h53 – Elleinthecity a fait remarquer dans les commentaires que le temps entre le photocall et l’interview paraissait déraisonnablement long : c’est vrai qu’on croirait un peu un Disneyland géant avec des citoyens lambda non-VIP qui n’auraient pas pris de Fast Pass pour faire Indiana Jones.

1h10 – Une jeune femme apparemment amie avec le journaliste de MTV vient d’apparaître à l’écran pour discuter avec lui alors qu’il était en train de meubler. Un petit désagrément qui rassurera peut-être Fab. (Edit – en fait, elle est toujours derrière, attendant le moment opportun pour aller lui causer ; je pense qu’elle cherche les toilettes (ou le stand de choucroute alsacienne)).

1h20 – Pour celles qui n’ont pas suivi le feuilleton Sacha Baron Cohen aux Oscars, laissez-moi vous le résumer en quelques mots : l’académie lui avait en effet retiré son invitation car elle ne souhaitait pas qu’il assiste à la cérémonie grimé en Général Aladeen, dictateur fictif et personnage principal de son film. Sacha Baron Cohen a finalement reçu deux tickets pour les Oscars et a foulé le tapis rouge avec une urne dans les mains. Une urne dont il a renversé le contenu sur le présentateur Ryan Seacrest avant de se faire dégager par le service de sécurité. 

1h54 – J’ai omis de vous préciser que l’urne de Sacha Baron Cohen contenait des cendres – les cendres de Kim-Jong Il, semble-t-il. Pas de l’urine de chameau ou des excréments de chauve-souris. Ce qui aurait été nettement plus drôle, je vous l’accorde.

2h08 – Les huissiers ont fait leur arrivée sur le tapis rouge avec dans leurs mains les enveloppes contenant le nom des gagnants. M’est d’avis qu’un vol à l’arrachée serait extrêmement malvenu.

2h12 – Stacey Kleiber et Meryl Streep ont opté pour des robes mordorées. Personnellement, j’ai comme l’impression qu’elles portent une couverture de survie. Ou qu’elles se sont roulées dans du papier aluminium version deluxe.

2h16 – Tout le monde commence à rentrer dans la salle. Je m’en veux un peu d’être en jean et en chaussons. J’ai la désagréable impression que mon adresse IP va être refoulée à l’entrée pour non-port de talons de 18 et de robe à paillettes.

2h30 – Morgan Freeman lance la cérémonie : c’est parti !

2h31 – Billy Crystal s’incruste dans les films en compétition dans le sketch qui lance la 84ème cérémonie des Oscars – avec l’aimable (et très, très drôle) participation de Justin Bieber. Le principe est le même que vendredi, au tout début des César, en tout aussi rigolu et en tout aussi bien fichu.

2h36 – Après les « encouragements » de personnages et d’acteurs du cinéma américain, Billy Crystal fait son entrée en scène. Je frissonne comme une gredine.

2h39 – Billy Crystal présente les films en compétition en chansons. Comme le potentiel funky de la scène est assez difficile à retranscrire à l’écrit, contentez-vous de me faire confiance (et d’attendre que les vidéos soient disponibles).

2h43 – On remet l’Oscar le plus excitant (j’en palpite du bulbe) : celui de la meilleure photographie, qui revient à Hugo Cabret, de Martin Scorsese. Et rebelotte pour l’Oscar de la meilleure direction artistique ; l’une des lauréates tient à dédier ce trophée à Martin Scorsese et à l’Italie. A son visage un peu trop tiré par tous les bouts, je comprends pourquoi elle ne le dédie pas à son chirurgien esthétique.

2h51 – J’assimile la peau de Billy Crystal à un mix entre l’abricot (pour les surfaces lisses comme la peau des fesses d’un nourrisson tout neuf) et le pruneau (pour le reste).

2h54 – Cameron Diaz et Jennifer Lopez entrent sur scène pour donner l’Oscar du meilleur costume. A regret, je remarque qu’aucun boob ne sautera en-dehors de la robe de J.Lo. En tout cas, c’est le premier Oscar de la soirée pour The Artist ! Et c’est en tournant le dos au public que les deux actrices annoncent que l’Oscar du meilleur maquillage revient à The Iron Lady, pour la bluffante transformation de Meryl Streep en Margaret Thatcher.

3h05 – Deuxième coupure pub en 35 minutes (il y en a décidément encore plus que pour la finale de la Star Ac). Selon mes estimations, la cérémonie devrait se terminer à 12h30, heure française.

3h06 – Pour l’Oscar du meilleur film étranger (qui revient sans surprise à Une Séparation), Sandra Bullock se la touche en s’exprimant en mandarin. Je pensais qu’elle plaisantait et que nous aurions en sous-titres la traduction des blagues potaches qu’elle était en train de faire, mais non. Dans son discours de remerciements, Asghar Farhadi remercie les peuples qui refusent de faire preuve de rancoeur envers l’Iran, son pays. Politiquement touchant.

3h10 – C’est l’heure de l’Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle ! Et il revient à Octavia Spencer, pour la Couleur des Sentiments. Mais que Bérénice Béjo se rassure : elle pourra se moucher sur son César pour se consoler (ce qui est déjà énorme, même si on lui souhaitait bien évidemment une récompense de plus).

3h17 – Y a eu un sketch drôle sur un focus group qui réfléchit sur Le Magicien d’Oz. J’avais noté quelques petits détails pour vous faire marrer, vous qui découvrirez peut-être demain la cérémonie à travers cet article, mais c’est tout mauvais hors contexte.

3h23 – Tina Fey (la femme la plus drôle du monde – après Brigitte Bardot, Arlette Chabot et moi-même) et Bradley Cooper remettent l’Oscar du meilleur montage à Millenium et celui du meilleur son à Hugo Cabret qui remporte également l’Oscar du meilleur montage son (moi aussi, j’aimerais bien savoir la différence entre ces deux derniers prix).

3h32 – Je profite de la 37ème coupure pub pour vous faire partager cette petite vérité de @theoddore sur Twitter :

« Billy Crystal totally looks like Julien Lepers »/ »Billy Crystal ressemble complètement à Julien Lepers ».

Une ressemblance aussi avérée que celle entre Dick Rivers et René Descartes.

3h36 – C’est l’instant Plus Grand Cabaret du Monde avec un numéro de jonglerie. J’ai soudain très peur que Patrick Sébastien fasse son entrée sur scène.

3h41 – Gwyneth Paltrow et Robert Downey Jr arrivent sur scène. Ce dernier se ramène avec un cameraman, faisant mine de tourner un documentaire intitulé « le remettant ». C’est rigolo mais pas trop, et j’ai un peu l’impression de regarder les César. N’empêche qu’ils remettent l’Oscar du meilleur documentaire à Undefeated.

3h45 – Chris Rock fait un discours sur les films d’animation à coups de « c’est formidable parce qu’une fille ronde peut jouer une fille mince, un blanc peut jouer un prince d’Arabie, et un noir peut interpréter un zèbre ou un âne ». Et l’Oscar du meilleur long métrage d’animation de revenir à Rango, un film avec la voix de Johnny Depp dedans (allez-y, j’ai dit Johnny Depp : c’est le signal pour arracher votre culotte dans les cris et les pleurs).

3h54 – Ben Stiller et Emma Stone remettent l’Oscar des meilleurs effets spéciaux à Hugo Cabret (qui se révèle pour l’instant être le grand gagnant technique de la soirée). Je suis complètement surexcitée, à la fois par les cafés et les thés que je m’enfile mais aussi et surtout par la voix de l’actrice d’Easy A que j’aime plus que tout. Plus que les fromages forts et Sean Penn réunis.

4h – Et l’Oscar du meilleur acteur dans un second rôle revient à Christopher Plummer pour Beginners. L’acteur devient par ailleurs le plus âgé à recevoir la précieuse statuette et l’a regardée en disant « tu n’as que deux ans de plus que moi. Mais t’étais où, pendant tout ce temps ? ». Pluie d’amour sur lui.

A ce stade de la soirée, je peux vous dire que je suis un peu déçue : tout ça sent un peu trop le détergent et les discours préparés. J’en viens à regretter Mathilde Seigner, qui a glacé l’ambiance aux César, j’en viens à maudire le respect d’autrui qui fait que personne ne laisse traîner une jambe dans l’allée pour faire choir les gagnants allant chercher leur récompense… Un peu de mauvais esprit, enfin !

4h11 – C’est l’heure de l’Oscar de la meilleure musique (ce qui n’a rien à voir avec l’Oscar du meilleur son (ni avec l’Oscar du meilleur montage son)). C’est Penelope Cruz (plus belle que jamais, si vous voulez mon avis) et Owen Wilson qui sont chargés de le remettre à Ludovic Bource, pour The Artist. Petite danse de la joie en entendant l’accent à couper au couteau de boucher (que dis-je, à trancher à la tronçonneuse) du compositeur. L’Oscar de la chanson originale revient quant à lui à Man or Muppet, pour le film The Muppets.

4h25 – Angelina Jolie doit remettre l’Oscar de la meilleure adaptation à The Descendants. Je note tout particulièrement sa pose, très naturelle : port altier, main gauche sur la hanche, jambe droite sur le côté pour dépasser de la fente de sa robe. Une pose que nous prenons tous les matins en attendant le bus. (edit de 9h30 – d’ailleurs, Twitter ne l’a pas manquée et lui a créé un compte) Mais cessons de médire : le prix du meilleur scénario original est attribué à Woody Allen pour Minuit à Paris.

4h39 – L’équipe de Bridesmaids définit ce qu’est un bon court-métrage en faisant des métaphores à haute teneur en symboles phalliques. Classique, mais néanmoins très drôle. L’Oscar du meilleur court-métrage d’action va en tout cas à The Shore, tandis que celui du meilleur court-métrage documentaire est décerné à Saving Face et le prix du meilleur court-métrage d’animation revient à The Fantastic Flying Books of Mister Morris Lessmore. (Ce paragraphe est sponsorisé par le mot composé « court-métrage ». Merci de l’applaudir chaleureusement).

4h51 – On passe à l’Oscar du meilleur réalisateur, et il est pour Michel Hazanavicius ! J’en profite pour mettre le morceau que j’utilise chaque fois que j’ai une bonne nouvelle à annoncer. Ambiance joie, samba et plumes dans les orifices :

Chargement du lecteur...

5h03 – C’est l’heure de l’hommage aux disparus de l’année 2011 et de début 2012 : tandis qu’un magnéto montre les visages et les noms des personnalités du cinéma et de la musique décédées, une jeune chanteuse reprend What a Wonderful World avec une armée de choristes derrière elle. Si rien ne vaut la version de Louis Armstrong, l’effet est tout de même réussi : je pense que nous sommes bon nombre à serrer très fort nos petites mâchoires pour éviter de chouiner.

5h13 – Natalie Portman est chargée de présenter les nommés à l’Oscar du meilleur acteur et de décerner le prix. Mon petit coeur croise les doigts* pour Jean Dujardin (ou Gary Oldman, magistral dans La Taupe). Et l’Oscar va à Jean Dujardin, qui devient ainsi le premier acteur français à être récompensé de la mythique statuette.

Son bonheur saute aux yeux lorsqu’il fait ses remerciements, de Douglas Fairbanks à Michel Hazanavicius en passant par Alexandra Lamy (sans smartphone) avant de conclure dans une explosion de joie digne d’Omar Sy aux César. Entre le prix du meilleur réalisateur à Michel Hazanavicius et celui du meilleur acteur à Jean Dujardin, on peut dire que cette cérémonie des Oscars est historique pour le cinéma français.

*Ah : on me signale dans l’oreillette qu’habituellement, un coeur est dépourvu de doigts. C’est pas faux.

5h24 – J’essaie de reprendre mes esprits pour l’Oscar de la meilleure actrice, qui revient à Meryl Streep pour The Iron Lady. Yeepee ! En plus, avec sa robe-boule-à-facettes, c’est ambiance disco sur la scène. N’empêche que malgré cette faute de goût, elle a déclamé le plus beau discours de la soirée, si vous voulez mon avis.

5h35 – Dernier Oscar de la soirée : celui du meilleur film. Pour faire durer le suspense, je vais vous annoncer le résultat en devinette.

Le grand gagnant est un film avec un chien. Un film en noir et blanc, avec un mec qui parle pas et qui porte très bien la moustache. Un film avec une jolie brune et des chaussures qui claquent (à 5h35, mon humour ne ressemble plus à rien. Vous m’en voyez confuse) : vous l’aurez compris, je parle bien entendu de The Artist ! Le film de Michel Hazanavicius est donc le grand gagnant ex-aequo avec Hugo Cabret avec 5 Oscars. La classe ultime.

C’est donc sur cette note extrêmement positive pour le rayonnement du cinéma français à l’étranger que je rends l’antenne les clés du site pour la journée. On se retrouve l’année prochaine, avec toujours plus de caféine, théine et autres énergisants légaux pour la 85ème cérémonie des Oscars !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 1392 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Estia
    Estia, Le 27 février 2012 à 4h53

    Emma <3 je l'aime d'amour <3

Lire l'intégralité des 1392 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)