Off To The Races, le nouveau single de Lana Del Rey

Après nous en avoir jeté plein la vue dans son clip high budget "Born To Die", celle que l'on a connu s'auto-filmant via sa webcam revient avec un nouveau single, en écoute en ce moment sur les Internets.

Une chose à la fois, les amis ! On sait qu’après le clip réalisé par Yoann Lemoine, vous êtes curieux de voir la suite : Lana va t-elle explorer un nouvel univers visuel, ou rester dans le délire bad american girl, effrontée (elle fume des bédoooots) mais majestueuse (elle chante au milieu des tigres) ?

Pour le moment en tout cas, Off To The Races n’a pas de clip – mais si vous n’avez jamais vu la rouquine en live, vous n’avez peut-être pas encore entendu ce nouveau single. Il clôturait son passage au Nouveau Casino le mois dernier (lire notre revue de concert ici).

Mis en ligne il y a 11 petites heures, ne le ratez pas ci-dessous !

Chargement du lecteur...

Comme dans Video Games et Born To Die, ses précédents morceaux, Lana Del Rey prouve ici sa capacité à faire varier les tonalités de sa voix – du grave à l’aigu, en passant par le murmure puis les envolées.

Fidèle à son passéisme Tumblresque, la chanteuse new-yorkaise raconte dans les paroles une histoire de courses dans la nuit, d’un bad boy qu’elle aime, de jeu du chat et de la souris, de robe rouge, de cognac, de cocaïne, de Bacardi, de parfum, de salle de bain et de lumière blafarde.

En somme : une ambiance à mi-chemin entre les films Sunset Boulevard et To Live and Die in L.A. 

PS : Si vous n’aimez pas Lana Del Rey, vengez-vous en riant grassement sur ce montage.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 8 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Styx
    Styx, Le 20 décembre 2011 à 20h33

    Ellis;2780463
    Je comprends pas, le clip de Born To Die vient juste de sortir, pourquoi y'a déjà un nouveau single...?
    Marketing-mitraillette? :cretin:

Lire l'intégralité des 8 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)