Qu’est-ce qu’on mange ? – Carte postale de Corée du Sud

La nourriture, en Corée du Sud, ça ne déconne pas. Entre barbecue de boeuf, vermicelles aux légumes et soupe aux algues, cet article risque de vous donner TRÈS faim !

Qu’est-ce qu’on mange ? – Carte postale de Corée du Sud

Ces derniers temps, on peut lire dans la presse que la gastronomie coréenne serait une nouvelle tendance, elle devrait normalement détrôner la nourriture japonaise dans le cœur des Français-es (même si concrètement, voilà bien une comparaison hâtive ! Mais bon, la presse aime se complaire dans le cliché quand elle parle de la Corée du Sud. Fin de la parenthèse et du hors sujet).

C’est facile en Corée du Sud : en plus de la street food, vous avez généralement le choix entre 5 restaurants au mètre carrés (littéralement, dans la mesure où ils sont les uns au-dessus des autres et qu’il n’est pas rare d’aller au deuxième ou troisième étage d’un immeuble pour manger).

Cette semaine nous avons donc décidé de vous donner quelques pistes pour décrypter la carte des restaurants coréens, surtout que ces derniers sont de plus en plus présents en France ! (HOURRA)

Bulgogi : en plus d’être marrant à prononcer (essayez dix fois de suite pour rire), vous trouverez ce nom partout, des restaurants traditionnels aux Mc Do et Burger King du coin, personne n’y échappe (ni ne veut y échapper pour dire la vérité). Le bulgogi est à la base un barbecue de viande de bœuf finement coupé et mariné. Traditionnellement on le mange en l’enroulant dans des feuilles de salade et on atteint l’extase (rien que ça !)

Banchan : la plupart des plats sont généralement accompagnés d’une ribambelle de petits plats (oui, presque comme des poupées russes) servis dans des bols. Au programme : radis blanc mariné, lotus, friture, algues, etc. Les tables sont toujours bien remplies dans le pays et toujours parsemées de banchan !

Kimchi : LE plat quasi emblématique de la Corée du Sud (le kimchi est à la Corée du Sud ce qu’est la baguette de pain à la France !). Partout où vous irez, il sera là (et cela commence dès le repas dans l’avion). Le kimchi est du chou mariné et fermenté dans de la sauce pimentée (et c’est merveilleux). Les Sud-Coréen-ne-s le marient avec beaucoup, beaucoup de chose (récemment, une boisson au kimchi est même sortie…) mais attention, il reste épicé, voire impossible à manger pour certains palais sensibles.

Bibimbap : utile quand on ne peut pas lire la carte : il suffit de crier le mot « bibimbap » pour être sauvé ! Il s’agit d’un ÉNORME bol de riz avec de bons petits légumes, parfois de viande. Après, hop, vous assaisonnez avec la sauce piquante disponible sur la table. À vous de choisir de vous faire exploser le palais (ou pas) !

Kimbap : vous prenez du riz chaud, de l’omelette, des légumes, vous roulez le tout dans une feuille d’algue, vous coupez le tube en rondelles et PAF, ça fait un kimbap. Les kimbap sont un peu les sandwichs sud-coréens, il est facile de les manger et les emporter partout.

Guk : un mot qui désigne la soupe toute simple qu’on vous présentera souvent à table. Elle peut être aux algues, aux piments, à base de pâte de soja… Bref, cela dépendra de votre chance mais encore une fois, c’est vraiment sympa à prononcer !

Ginseng : la racine de ginseng est une grande fierté sud-coréenne grâce à ses nombreuses vertus tonifiantes et énergisantes. Selon certain-e-s commerçant-e-s, elle permet de vivre plus vieux, d’être plus beau, plus heureux et même parfois de voir des licornes des mers pailletées, mais c’est une autre histoire. Le ginseng se sert en thé, en infusion ou encore en poudre et a un goût assez fort.

Soju : de l’alcool de riz (même si désormais, on en trouve au blé, à l’orge, à la patate douce, etc.) Le soju peut être plus ou moins fort, c’est à dire entre 20 et 45 degrés. Il se boit tout au long du repas (pour rester dans un état décent, priez donc pour que le vôtre ne soit QU’À 20 degrés). Traditionnellement, il est coutume de se faire servir son verre par une autre personne à table pour « entretenir l’esprit de camaraderie ».

Japchae : pour sortir un peu du riz, c’est à nos yeux la meilleure solution ! Ce plat est composé de vermicelles, de quelques légumes et d’un peu (vraiment pas beaucoup) de viande de bœuf très finement coupée, le tout arrosé de sauce et cuit dans un wok. C’est un plat parfait, surtout en été, car il reste très léger. Il est conseillé pour ceux qui ne supportent pas les plats épicés du pays (au lieu de manger des pizzas d’idols pendant deux semaines…)

Alors, les madmoiZelles, quel plat vous fait envie, lequel avez-vous envie d’essayer ou encore lequel connaissez-vous déjà ? 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 15 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Kyonaa
    Kyonaa, Le 24 juin 2013 à 20h45

    Oh mon Dieu ! Je tuerais pour un Bulgogi au porc bien pimenté..Et je ne parle même pas du Kimchi, des racines de lotus, du radis coréen..Miiiam !

    A toutes les tourangelles - et les tourangeaux bien sûr -, rendez-vous Rue Courteline (près de la place de la Victoire) pour manger Coréen chez Vanne. C'est TELLEMENT bon ! Mais alors là vraiment. Par contre, faut penser à réserver. La dame qui sert est d'une gentillesse incroyable..Bref, allez-y !

Lire l'intégralité des 15 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)