Les Naive New Beaters font chalouper La Onda

Les Naive New Beaters sont de retour aujourd'hui avec leur deuxième album, La Onda. Une chose est sûre : votre bassin va chalouper, votre tête va dandiner et vos pieds vont tapoter de façon frénétique.

Les Naive New Beaters font chalouper La Onda

Les trois gugus de Naive New Beaters sont de retour ! Après le beau succès de Wallace, leur premier album débordant de tubes, ils sortent aujourd’hui La Onda, l’album parfait pour une sortie d’été réussie. Les ingrédients qui ont fait le succès de Wallace sont toujours là : la machine électro de Eurobélix, les riff efficaces de Martin Luther BB King et la voix qu’on dirait qu’il est bourré mais en fait non, de David Boring.

Souvenez-vous du premier single de ce nouvel album, Jersey, et ce somptueux levé de fesses qui me fascine toujours autant :

Fermez les yeux, vous avez des tongs aux pieds et un verre de Cuba Libre (PARIS LATINO) à la main. La Onda démarre et vous voilà catapultées au bord de la Méditerranée. Au loin, les mecs à gros cigare sur leur yatch vous envient. Laissez-vous entraîner par La Onda, Jersey et Basic Zoom, pour moi les trois meilleurs morceaux de l’album : ils vous feront faire à coup sûr des choses étonnantes avec votre corps. Cet album est une véritable ode au beat tropical, qui vous fera apprécier cette fin d’été et ce mois de septembre un peu pourrave. Méga fourre-tout d’influences en tout genre, ça sonne comme du rock mais avec de petites pointes de pop, de rap-hip-hop et d’électro pas désagréables. C’est assez fou, mais étonnamment ça marche du tonnerre !

En parallèle de ces titres à faire pâlir Zouk Machine, vous pourrez trouver des morceaux un tantinet plus calmes et plus discrets (Over the years et Friends) qui tempèrent les précédents et permettent à La Onda de ne pas se transformer en bande-son d’une mauvaise fête de camping.

Il ne faut pas oublier que Naive New Beaters, c’est aussi un style vestimentaire qui mixe un grenier de grand-mère à des envies malsaines de paillettes, de matières qui n’existent plus et de couleurs qui grattent la rétine : si vous allez les voir en concert (et vous avez plutôt intérêt) il est important de le savoir. Mais comment leur en vouloir alors qu’ils font de la si bonne musique qui emplit nos coeurs d’une douce vague d’eau salée ?

« Et sinon ce genre de pull, ça se lave à 60°C sans souci ? »

>> Naive New Beaters, La Onda, chez Wagram Music/Cinq7

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 2 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Laurie2107
    Laurie2107, Le 26 septembre 2012 à 21h30

    Je les ai vu dans un festival cet été, à l'époque je ne les connaissais pas et je peu vous dire qu'ils sont génial et complétements barrés, plein d'énergie et tout et tout ! ;) !!

Lire l'intégralité des 2 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)