Des manifestants homophobes remis à leur place par… une enfant

Une petite Américaine de sept ans a tenu tête aux manifestants s'opposant au mariage pour tous, depuis peu légalisé aux États-Unis.

Zea est une petite fille de sept ans très courageuse. Lors d’un festival à Colombus en Ohio organisé le lendemain de la légalisation du mariage pour tous aux États-Unis, munie d’un drapeau LGBT à la main, la jeune élève de CP a tenu tête à des manifestants anti-mariage pour tous.

C’est avec le plus grand calme, et sans sourciller que la petite fille s’est tenue droite devant les adultes qui criaient leur désaccord concernant l’union entre deux personnes de mêmes sexes.

À lire aussi : Hillary Clinton sort un spot de campagne émouvant en faveur des personnes LGBT

Face à cette démonstration de soutien envers la communauté LGBT et à la maturité de Zea, les passant•e•s se sont regroupé•e•s autour d’elle pour la féliciter avec des « tape-m’en cinq » bien mérités !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 15 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Amarantine
    Amarantine, Le 3 juillet 2015 à 10h14

    personnellement, je n'amènerai pas mes deux plus jeunes enfants en manif. ma petite est beaucoup trop petite pour comprendre le monde qui l'entoure et à ses propres combats à mener (un regard con et méchant: elle fait un méga sourire qui tue. je l'aime, ma fille <3).
    Mais mon ainé va sur ses 7 ans, il est au contraire friand de comprendre le monde dans sa globalité. Je l'amènerai dès qu'une manif tombe sur un de mes jours de repos (non mais vraiment, consultez moi avant d'en faire une quoi m*rde! :d )
    Je me rappelle d'un jour où quand il a allumé la télé pour mettre un dvd on est tombé sur la manif pour tous (qui n'en a que le nom) sur une chaine d'info merdique. Il s'est retourné vers moi et m'a demandé pourquoi ils manifestaient. Je lui explique donc simplement: ils manifestent parce qu"ils croient que ce n'est pas une bonne chose d'aimer un garçon quand on est un garçon, ou une fille quand on est une fille, ils croient que Dieu ne veut pas de ça en résumé (très très résumé, je le concède, mais à 6 ans, déjà expliquer ce que c'est Dieu alors que nous sommes pas croyants et encore moins pratiquants, ce n'est pas chose facile).
    Et là il me dit: "mais Dieu, il a dit "aime ton prochain", hein maman, et on s'en fiche de savoir si notre voisin aime les garçons ou les filles, le plus important est qu'il aime et qu'il est heureux non?"
    Il a été encore plus scandalisé quand il a vu une des pancartes contre la gpa (un truc du style "jai besoin d'un papa et d'une maman").
    "mais maman, un enfant il s'en fiche d'avoir un papa, deux papas, une maman ou deux mamans, ou trois ou quatre... le plus important est qu'il soit aimé on s'en fiche de qui ça vient!"
    Je le vois très bien faire un truc comme la petite puce, parce que sans que j'en parle ou que je fasse quoique ce soit, il est d'une tolérance incroyable pour son jeune âge.

Lire l'intégralité des 15 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)