Macklemore, un rappeur engagé qui bouscule le hip-hop

Le talentueux rappeur Macklemore, qui a connu la célébrité grâce à son tube « Thrift Shop », se démarque dans le milieu hip-hop par son histoire et ses prises de position.

Macklemore, un rappeur engagé qui bouscule le hip-hop

Ce n’est pas un petit nouveau dans le monde du hip-hop : aujourd’hui âgé de 29 ans, celui qui se fait appeler Macklemore fréquente depuis une dizaine d’années la scène américaine.

Drogue, alcool, cures de désintox à répétition font partie de son quotidien, et Macklemore aurait pu faire partie de ces célébrités connues et reconnues pour leurs addictions et leurs débordements, mais non, loin de là ! Macklemore se pose à contre-courant des discours habituels du milieu du hip-hop, et utilise sa désintoxication comme un moteur musical. Sevré depuis 2010, Macklemore s’associe alors à Ryan Lewis, et tous deux créent le duo explosif auquel personne n’a pu échapper depuis la sortie du single Thrift Shop en 2012.

Ce premier extrait de leur album The Heist est un succès planétaire et propulse le duo aux côtés des plus grands du chart US, tel Justin Timberlake ou Pink…

Macklemore cultive sa différence, en se créant un look totalement décalé, loin de l’image du rappeur bad-boy, et auquel est consacré la chanson Thrift Shop, ode à la friperie dans un magnifique pyjama bleu à motifs. Toujours en compagnie de Ryan Lewis, il poursuit son chemin avec Can’t hold us, titre dans lequel Macklemore se balade à dos de chameau ou en moto neige aux quatre coins du monde, mais le rappeur y parle surtout de sa volonté de s’en sortir et son envie d’être reconnu uniquement pour ce qu’il est, sur un son propre à vous faire danser toute la nuit !

Mais surtout, ce nouveau grand rappeur se distingue de beaucoup d’autres en s’engageant pour la cause gay et l’évolution du discours du monde du rap et du hip-hop pour plus de tolérance. Cette position est très novatrice dans ce milieu où fric, drogue, sexe et machos semblent régner en maîtres. Il l’explique et la défend dans sa chanson Same Love.

Il y parle de son oncle gay, en couple avec un autre homme, et de lui, jeune garçon, s’interrogeant sur sa sexualité car il aimait dessiner, garder sa chambre rangée et un de ses proches était homosexuel. Macklemore a également participé à une campagne anti-homophobie en appelant les jeunes gays à ne pas se censurer et à lutter contre l’homophobie dans les milieux du sport, du rap, des médias…

Bref, un rappeur qui utilise la musique pour rester clean, qui prend position en faveur de la cause gay, le tout sur des sons entraînants aux instrus vraiment géniales, cela nous donne envie de croire que toutes les mentalités peuvent changer et que la musique adoucit les mœurs ! Alors jetez-vous sur The Heist, mais attention : vous risquez de l’écouter en boucle…

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 32 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Lolacobain
    Lolacobain, Le 4 juillet 2013 à 22h43

    Je vois Macklemore et Ryan Lewis demain !! aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah bonheur :danse:

Lire l'intégralité des 32 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)