Une photo de « jupe » lance une discussion sur le slutshaming

Rosea Lake (aka Rosea Posey) est une étudiante canadienne. Une de ses photographies, basée sur le slutshaming et intitulée Judgements, fait grandement parler d'elle depuis quelques jours.

Au premier abord, la photographie qui fait le plus parler d’elle sur Tumblr depuis quelques jours a tout du cliché sexiste : elle nous montre une jambe de femme « graduée », et on comprend très vite que cette échelle représente ce qu’insinue la longueur de jupe dans le regard des autres. Plus c’est court, plus la fille qui la porte est une « salope ». Plus c’est long, plus elle se rapproche d’une « matrone ». Typiquement le genre de cliché qu’on montrerait pour expliquer vite fait le principe de slutshaming à un novice.

De haut en bas : pute, salope, elle ne demande que ça, provocante, n’a pas froid aux yeux, du genre à flirter, adéquate, has been, prude (avec une faute dans la version originale), « mémère » (merci à Hagalaz pour la proposition de traduction).

Pourtant, l’oeuvre, intitulée Judgements, a justement été créée pour dénoncer le slutshaming, pour inciter à la réflexion sur ce principe. La photographe, Rosea Lake dite Rosea Posey, est étudiante en première année d’arts graphiques à l’université de Capilano au Canada et elle n’avait que 17 ans au moment de faire ce projet. Sous la photo postée sur le Tumblr de la jeune femme le 5 janvier dernier, Rosea a écrit un petit texte explicatif. Ancienne slutshameuse, elle y fait son meaculpa :

« Je l’ai prise l’année dernière mais, avec le recul, je pense que c’est ce que j’ai fait de plus fort au lycée.

Travailler sur ce projet m’a fait analyser mes propres opinions, a priori et préjugés sur les femmes « un peu salopes » et celles qui choisissent de couvrir plus ou moins toute leur peau. J’ai un temps pensé que toutes les femmes qui portaient le voile islamisque étaient opprimées. J’ai fait du slutshaming, méprisé et jugé n’importe quelle femme qui exprime sa sexualité d’une manière que JE trouvais inappropriée.

J’aimerais penser que je suis plus ouverte d’esprit désormais. »

En postant ce cliché sur son Tumblr, Rosea espérait que quelques personnes le verraient. La réalité a quelque peu dépassé ses espoirs puisqu’à l’heure où je vous parle, le post a reçu 286 878 notes et a été partagé sur la page Facebook du site UniteWomen.org, un site féministe. On peut y lire des réflexions sur le slutshaming, des protestations contre les clichés. Certaines filles avouent même tristement avoir arrêté de mettre des jupes pour éviter de se faire regarder de travers et juger sur la longueur du tissu. Évidemment (et malheureusement), on trouve aussi des réactions slutshamisantes.

La jeune femme a confié au site The Province qu’elle espérait pouvoir mettre au point des collants gradués pour imiter sa photographie.

Et toi, que penses-tu de cette image ? La trouves-tu sémantiquement puissante ou penses-tu qu’elle se contente de jeter un pavé dans une mare déjà bien encombrée ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 47 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

Lire l'intégralité des 47 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)