Les meilleures séries UK #1 – Little Britain

Régulièrement, nous vous présenterons les meilleures séries britanniques. Commençons cette semaine avec Little Britain, série à sketches absolument hilarante.

Les meilleures séries UK #1 – Little Britain

Pour ce premier « numéro » du tour d’horizon des meilleures séries britanniques que je vais vous proposer, j’ai décidé de parler de Little Britain, une série à sketches complètement loufoque, satirique, et qui fleure bon l’humour fish and chips.

Le pitch

A travers 36 épisodes répartis en 4 saisons dont une aux États-Unis, le fantastique duo formé par David Walliams et Matt Lucas s’amuse à dépeindre et parodier les habitudes de leurs congénères britanniques. Le but ? N’oublier personne au passage en embrassant le plus large panel possible d’autochtones et en faisant preuve de toujours plus d’irrévérence et de mordant. Si le narrateur de la série (Tom Baker) présente le programme comme une étude anthropologique, voire un guide à l’usage des étrangers pour comprendre les us et coutumes anglaises, il n’en est rien : en fait non, c’est juste du pour rigoler. Et c’est drôlement bien fait.

Tout comme The Mighty Boosh (une série dont je vous parlerai plus tard), Little Britain était à la base un programme radiophonique que le succès a amené à être adapté à la télévision.

Une véritable performance d’acteurs

L’une des spécificités de la série, c’est que les personnages principaux (et Elizabeth II sait qu’ils sont nombreux) sont tous incarnés par les créateurs du show, David Walliams et Matt Lucas. Une véritable performance d’acteurs, puisque les deux partenaires sont capables d’interpréter un grand nombre de personnages aux profils complètement différents. Parmi mes préférés, on compte :

  • Anne dont troubles mentaux et la propension à l’impulsivité donnent lieu à des gros rires gras (j’ai une pensée toute particulière pour la scène au Louvre dans un sketch de Little Britain Abroad, les deux épisodes de Noël),
  • Lou Todd and Andy Pipkin : Lou est l’aide-soignant d’Andy, en fauteuil roulant. Il aime profiter des situations pour tirer à son avantage le (faux) handicap de son patient, aussi capricieux et mythomane qu’asocial,
  • Florence Rose, travesti peu convaincant puisqu’il pense pouvoir concilier sa moustache et son envie de se sentir comme (et de passer pour) une femme.
  • Vicky Pollard, adolescente rebelle, mère de plusieurs enfants, bavarde, pénible, violente et avec un poil long comme le bec d’un héron dans la main,
  • Daffyd : parodie à la Village People des homosexuels, il refuse catégoriquement que d’autres gays s’installent dans sa bourgade, même s’il se plaint continuellement de sa solitude.
Chargement du lecteur...

Une version aux Zétazuni

Des figurines à l’effigie de Lou et Andy : si ça c’est pas une preuve du succès de la série.

La série a connu un tel succès qu’elle a été spin-offée aux Etats-Unis pour la chaîne HBO. Contrairement à la version américaine annulée juste après le pilote de The IT Crowd (autre programme britannique ultra-populaire) qui n’était qu’une pâle copie de l’originale avec des acteurs différents (à l’exception du personnage de Maurice Moss que Richard Ayoade a accepté de conserver (le traître)), Little Britain Usa est composée d’épisodes originaux dans lesquels certains personnages principaux de la version anglaise vivent des aventures au pays de l’Oncle Sam et sont rejoints par de nouveaux protagonistes. Une adaptation américaine tellement réussie que, contrairement à ce que nous pourrions penser, le ton reste le même et l’âme de la série ne s’en retrouve pas spécialement dénaturée.

Chargement du lecteur...

Un humour un peu spécial

Permettez-moi de mettre en garde celles qui ne connaissent pas la série : l’humour de Little Britain ne fonctionne pas sur tout le monde. Dans la sitcom, David Walliams et Matt Lucas font la part belle à la satire et à la parodie, – ce qui leur a d’ailleurs valu d’être critiqués par certains téléspectateurs qui jugeaient la façon dont le handicap ou l’homosexualité sont traités comme beaucoup trop péjorative. A cela on pourrait répondre que chaque tranche de la population s’en prend plein les dents tant les deux créateurs mettent un point d’honneur à n’oublier personne.

Autre preuve que l’humour est parfois un peu hardcore, je vais vous avouer une chose : un jour, dans un moment de faiblesse, j’ai détourné la tête quand j’ai vu un trentenaire boire au sein de sa mère. Voilà. C’est dit.

Où regarder la série ?

Depuis que Megaupload a fermé, il est parfois difficile de regarder les séries que l’on aime. Il y a bien des extraits sur Youtube, mais les épisodes n’y sont pas disponibles en entier et sont de plus rarement accompagnés de sous-titres français. Si ton anniversaire approche ou que tu as 30€ en trop dans ton porte-feuille, tu peux toujours commander les DVD sur Amazon où ils sont tous disponibles.

Et vous, que pensez-vous de la série ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 11 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Colonel Woodrow
    Colonel Woodrow, Le 28 mars 2012 à 23h59

    Pour les dvd, ils sont vraiment beaucoup moins chers sur amazon.co.uk.
    Si vous vous sentez d'attaque avec les sous-titres anglais, foncez.
    Je ressens beaucoup de tendresse pour cette série... Je la regardais sur une chaîne de feu TPS et la première saison est le premier dvd que je me suis commandée sur Amazon.
    C'est vrai que c'est trash, et je ne me sens pas de la montrer à tout le monde, mais c'est si drôle.

Lire l'intégralité des 11 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)