Libérez ma pilule, la pétition pour faciliter l’accès à la pilule

Obtenir la pilule contraceptive, c'est encore un processus compliqué. Avec une pétition, le collectif Libérez ma pilule souhaite simplifier la procédure, pour élargir encore l'accès à la contraception.

Libérez ma pilule, la pétition pour faciliter l’accès à la pilule

Le mois dernier, je suis allée voir une gynécologue pour changer de pilule.

Mais avant ça, j’ai fouillé mes fonds de tiroirs pour trouver une ordonnance encore valable, je suis allée voir ma pharmacienne avec la tête basse pour qu’elle daigne me donner une plaquette supplémentaire, bref, j’ai forcé.

Pourquoi ? Parce que la gynécologue que je voulais voir n’avait pas de disponibilité. Et sans rendez-vous chez le ou la gynéco, pas de pilule ! Et ça, c’est relou.

Le collectif Libérez ma pilule veut changer ça. Leur but : faciliter l’accès à la pilule contraceptive.

Une pétition pour changer les choses

Ce groupe informel, déjà très actif en 2016 lors du combat contre la clause de conscience des pharmaciens•nes, se constitue de gynécologues, médecins, sages-femmes, mais aussi journalistes, militant•es…

À lire aussi : Le stérilet est déconseillé aux nullipares, et autres idées reçues erronées sur la contraception

Selon le groupe, les femmes sont bien assez responsables pour prendre la pilule sans consultation gynécologique. Un simple questionnaire chez le ou la pharmacien•ne suffirait à déterminer quelle est la meilleure pilule :

Les gynécologues américains insistaient pour rappeler que la prescription d’une pilule contraceptive ne nécessite ni le dépistage d’une IST (infection sexuellement transmissible) ni le dépistage d’un cancer du col de l’utérus ou du sein.

Quant au risque d’embolie, il est très inférieur à celui qu’encourt une femme enceinte.

Faciliter l’obtention de la pilule pour permettre à plus de femmes d’y accéder

Certes, la pilule contraceptive est aujourd’hui plutôt simple à obtenir en France. Cependant, cela pourrait être encore plus simple et permettre à plus de personnes encore d’y accéder.

On en parlait dans notre article sur Buzzfeed qui a proposé à trois hommes de prendre la pilule pendant 21 jours. Rien que l’obtention des fameux cachets était un véritable chemin de croix. Ce qui est problématique pour une méthode de contraception.

Faciliter l’accès à la pilule, ce serait vraiment bénéfique. Au Québec par exemple, le groupe explique que les pharmacien•nes ont déjà le droit de délivrer une contraception d’urgence de trois mois sans ordonnance.

Faciliter l’accès à la pilule a également montré un taux élevé d’adhésion des femmes à cette contraception.

Le groupe réclame donc la possibilité pour les pharmacien•nes de délivrer les pilules progestatives (donc sans oestrogènes), plus efficaces contre les risques de grossesse, sans présentation d’une ordonnance et en répondant à un simple questionnaire.

Vous souhaitez signer la pétition ? Retrouvez-la par ici, avec une explication détaillée de l’initiative et un détail des signataires.

À lire aussi : J’ai testé pour vous… toutes les contraceptions du monde (ou presque)

Commentaires

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!