L’Attrape-Salinger, par Frédéric Beigbeder

L’idée de départ de ce documentaire était plutôt chouette : Frédéric Beigbeder, écrivain français connu pour avoir écrit 99 francs – mais aussi pour ses amours avec Laura Smet, son reniflage de coke sur capot et ses chroniques à la télévision -, décide d’interviewer J.D. Salinger, auteur américain devenu culte grâce à son roman L’attrape-coeurs […]

L’Attrape-Salinger, par Frédéric Beigbeder

L’idée de départ de ce documentaire était plutôt chouette : Frédéric Beigbeder, écrivain français connu pour avoir écrit 99 francs – mais aussi pour ses amours avec Laura Smet, son reniflage de coke sur capot et ses chroniques à la télévision -, décide d’interviewer J.D. Salinger, auteur américain devenu culte grâce à son roman L’attrape-coeurs (vendu à plus de 60 millions d’exemplaires depuis sa parution en 1951).

Suite à un marathon Buffy-esque de plusieurs jours, l’envie me prit de voir sur mon petit écran autre chose que des pieux et des mouvements de kung-fu – aussi cools soient-ils – : le documentaire fleuve et génialissime consacré à Elvis Presley sur Arte n’était pas encore diffusé, j’avais vu tous les épisodes rediffusés des Nouveaux Explorateurs sur Canal+, il ne me restait plus qu’à commander L’Attrape-Salinger, réalisé par Jean-Marie Périer.

Globalement, tout le monde en fait trop. Technikart en fait trop en écrivant qu’il s’agit d' »un magnifique road-movie initiatique » (mais il faut dire que le DVD était en vente avec un numéro spécial du magazine en 2008). Nicola Sirkis du groupe Indochine en fait trop quand il dit que sans Salinger, il n’y aurait pas eu le punk et tout le reste (bien sûr la publication de L’attrape-cœurs était annonciateur d’une nouvelle époque, mais il faut rester calme : Salinger n’a pas causé le mouvement punk non plus). Nicolas Rey en fait trop quand il dit qu’il n’aurait jamais écrit sans Salinger (ben voyons). Et Frédéric Beigbeder n’en fait pas assez : ses interviews avec des auteurs français et américains sont sympa mais on n’y apprend rien, il se pointe dans les magasins de la ville de résidence avec ses gros sabots, le tout s’achève au bout de 53 minutes dans une forêt où Freddy a les chocottes (pas parce qu’il nous refait un remake de Blair Witch, mais parce qu’il n’ose pas aller voir la maison de son écrivain préféré de tous les temps).

On en sort frustré, les boyaux tordus par la constipation.

Et honnêtement, ça m’a gênée : j’apprécie Beigbeder, j’apprécie Salinger, mais j’apprécie surtout de ne pas dépenser 12 euros inutilement.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 2 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Ma~[zen.rëva]
    Ma~[zen.rëva], Le 1 septembre 2010 à 15h47

    Euh... je l'ai vu ya quelques mois sur la rtbf (chaîne belge) donc gratuitement:shifty:
    J'étais tombée dessus par hasard et j'avais été absorbé surtout parce que il y avait des petits morceaux aux usa x)
    Et oui la fin était nulle, il fait demi tour alors qu'il n'est qu'à quelques pas de son but -_-"

    Concernant le livre "L'attrape coeur" je l'ai acheté ya au moins 1 an, mais je ne l'ai toujours pas lu, je vais bientôt me rattraper ^^

Lire l'intégralité des 2 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)