Laci Green (Sex+) : « Ne cessez jamais de vous aimer et d’aimer les autres »

Pondu par Jack Parker le 20 juillet 2013     

Jack Parker a interviewé Laci Green, jeune Américaine spécialiste de la sexualité positive – et ses vidéos sont disponibles en VOST FR grâce à nos géniales madmoiZelles !

Edit du 20 juillet 2013 : Grâce au formidable travail de nos madmoiZelles, plusieurs vidéos (plus bas dans l’article) sont maintenant sous-titrées en français ! 

Article du 4 juin 2012 :

Lorsqu’on vous a présenté Laci Green pour la première fois, c’était pour parler de sa vidéo sur l’hymen. Devant le succès remporté non seulement par cette vidéo mais par la nana en elle-même, on s’est dit qu’une petite interview était de rigueur. Et donc, ta-daaaa !

Laci Green est une jeune américaine de 22 ans qui parle de sexualité positive (sex positivity en anglais) à travers une série de vidéos sur YouTube, intitulée Sex+ (pour sex positive, donc). À côté de ça, elle donne également des cours d’éducation sexuelle dans des universités et des lycées pour essayer de rattraper les ravages causés par les cours « officiels ». 

Pour avoir un aperçu plus large de ce que fait Laci, voici sa dernière vidéo en date, qui traite de l’hygiène du vagin (avec des sous-titres en français, disponibles avec le petit bouton « sous-titres » !) :

Salut Laci ! Bienvenue sur madmoiZelle ! Pour celles d’entre nous qui ne te connaissent pas encore, pourrais-tu te présenter en quelques mots ? Qui es-tu ? D’où viens-tu ? Pourquoi est-ce que les gens parlent de toi sur Internet en ce moment ?

Salut tout le monde ! Je m’appelle Laci Green, je viens de San Francisco et je fais des vidéos sur la sexualité sur YouTube !

Qu’est-ce qui t’as convaincue de te spécialiser dans l’éducation sexuelle ? Est-ce que tu en as toujours eu envie, ou est-ce que tu as eu une révélation ?

Bizarrement, je me suis pas réveillée un jour en me disant « Tiens ! Je vais éduquer les gens sur leur sexualité ! ». C’est juste arrivé comme ça. J’ai grandi dans un foyer où le sexe était un vrai tabou et j’ai galéré toute mon adolescence pour obtenir des informations correctes. À ce moment là, je vloggais déjà sur YouTube (vlog = blog vidéo) pour parler de ma vie et j’ai décidé de transformer ces vlogs en un projet sur l’éducation sexuelle. Je voulais devenir cette source d’informations que j’aurais aimé avoir quand j’étais plus jeune.

Laci Green (Sex+) : Ne cessez jamais de vous aimer et daimer les autres laci

Pourquoi est-ce que la société est un tel putain de tyran ?

Est-ce que tu as toujours été à l’aise avec ton corps et ta sexualité ? Si non, par quoi es-tu passée pour en arriver là où tu es aujourd’hui ?

Carrément pas. Encore aujourd’hui, j’ai pas mal de complexes. Mais on peut clairement dire que j’ai fait un sacré bout de chemin depuis l’époque de mon adolescence où j’étais paralysée par la culpabilité, et où je détestais mon corps. Plus je critique les médias et les messages transmis, plus je développe ma conscience de moi, plus j’apprends de choses sur mon corps et toute sa gloire, et plus je me sens à l’aise dans ma propre peau. Ça se traduit par des journées plus heureuses, des relations plus saines et une sexualité active, merveilleuse et satisfaisante.

Quel est ton but principal, ta motivation première ? Qu’est-ce qui te fait dire « J’ai BESOIN de parler de ça aux gens, il faut qu’ils sachent » ? 

Mon but principal est d’aider les gens à prendre le contrôle de leur vie, et à penser de façon plus critique. Je crois que ça résoudrait pas mal de problèmes dans la société.

Tu as l’air d’être une fille très ouverte d’esprit – tu couvres des sujets tels que la sexualité, les problèmes rencontrés par la communauté LGBTQ, la masturbation, l’image de soi, le féminisme… À quel moment de ta vie as-tu commencé à t’intéresser à ces sujets ? Comment ça s’est passé ?

J’ai commencé à m’intéresser au genre et à la sexualité quand j’ai remarqué de sérieux problèmes dans la façon dont ces questions étaient traitées, notamment dans les écoles. Je me disais des trucs genre… « Bordel, c’est complètement tordu ! ». Donc j’ai commencé à m’éduquer, à prendre des cours, à faire du bénévolat dans la communauté et, du coup, j’ai commencé mon propre projet par le biais de mon hobby (la production de vidéos). Ça a commencé à la fin du lycée, et là je sors de l’université.

Laci Green (Sex+) : Ne cessez jamais de vous aimer et daimer les autres lacisexhappens

Quel genre de relation entretiens-tu avec ton corps maintenant ? Et il y a 5 ans ? Que conseillerais-tu aux filles qui ont toujours beaucoup de mal à accepter leur corps ? 

Ma relation avec mon corps est en majorité positive. Comme je l’ai dit, j’ai toujours mes complexes – mais ils n’ont rien à voir avec ce qu’ils étaient il y a 5 ans ! Avant, je passais mon temps à m’examiner sous tous les angles. Maintenant, quand je me regarde dans le miroir, je me dis « merci pour ce corps, qu’est-ce que je ferais sans ? »

Aimer son corps commence par la découverte de notre beauté intérieure. Ça veut dire arrêter de se comparer aux autres et élever notre valeur personnelle à plus que notre simple apparence. Ça veut dire envoyer chier les gens qui essayent de nous ruiner le moral en nous disant qu’on est pas assez bien. Aimer son corps, c’est une prise de position, c’est affirmer qu’on est la seule personne à pouvoir le contrôler.

Quels sont les aspects bénéfiques d’une sexualité positive ? Pourquoi est-ce si important pour nous de nous secouer et de prendre le contrôle de notre corps et de notre sexualité ? 

Pour moi, la sexualité positive m’a permis d’entretenir des relations plus saines et plus joyeuses, d’avoir une vie sexuelle plus satisfaisante, d’être en meilleur santé physiquement et émotionnellement et avec plus de considération pour moi-même. L’importance d’un tel mode de vie est évident, quand on regarde bien.

L’éducation sexuelle à l’école se concentre principalement sur la reproduction, et non la sexualité et le plaisir – quelles sont selon toi les conséquences évidentes de telles restrictions ? 

Ça passe à côté d’une grosse partie de ce que la sexualité représente pour les gens : une expérience vécue, et une partie de notre identité. En ne nous apprenant pas comment explorer cette partie de la vie en toute sécurité (et entre deux personnes consentantes !), ils laissent notre culture destructrice prendre le volant. Résultat, nous sommes privés de notre identité sexuelle, le taux de MST et de grossesses non désirées grimpe continuellement, comme les cas d’agression sexuelle ou de viol… et la liste continue.

Laci Green (Sex+) : Ne cessez jamais de vous aimer et daimer les autres lacirazor

Je n’utilise que des rasoirs imprégnés de danger.

Où enseignes-tu ? Qu’est-ce que tu enseignes, et comment t’y prends-tu ? Quel est ton but principal ? Ton approche ? 

Avant, je m’occupais du programme sur la sexualité féminine à Berkeley, ainsi que d’ateliers dans les lycées du coin. Maintenant j’enseigne dans plusieurs universités à travers des présentations et des conférences. Tout passe par la conversation. Mon but est de créer un espace où tout le monde se sente assez à l’aise pour parler de tout ça en apprenant. Naturellement, la meilleure approche que j’ai trouvée, c’est d’être moi-même.

Est-ce que les étudiants réagissent bien ?

Carrément. Je veux dire, ce sont mes pairs dont on parle, donc je pense que ça rend la chose plus facile, on s’amuse plus facilement.

Pour les filles qui ont honte/peur de se définir comme féministes, comment leur expliquerais-tu l’importance d’aller au-delà des clichés et de s’impliquer ?

Donnez le nom que vous voulez à votre activisme – on ne peut pas nier qu’il y a un gros problème dans notre culture, qui affecte une grosse partie du monde. Si on ne s’implique pas, qu’on ne fait rien, qui le fera pour nous ? Ah ouais, PERSONNE ! Si ce n’est pas pour vous-même, impliquez vous au moins pour l’avenir de l’humanité. À quoi voulez-vous que le monde ressemble quand on passera le flambeau ? Qu’allez-vous faire pour qu’il ressemble à l’idée que vous vous en faites ?

Les filles ont souvent honte de leur corps, et plus grave encore, de leur sexe – ce qui en sort, ce qui y rentre, à quoi il ressemble, quel goût il a, comment il sent… Comment penses-tu qu’on pourrait arranger ça ? Comment se débarrasse-t-on des peurs et des hontes qui briment notre sexualité ? 

Je ne pense pas qu’il y ait une solution simple ou concrète. C’est un processus à entamer, sur le chemin de la découverte de soi et de l’amour de soi. S’intéresser à une éducation sexuelle positive est un bon moyen de commencer pour entamer la prise de contrôle ! On nous apprend à vivre dans la peur. La peur de ne pas être comme il faut, d’être la mauvaise personne, de parler de la mauvaise façon, de s’habiller de la mauvaise façon, de ne jamais être assez bien… Et vous savez ce que cette peur nous fait ? Ça nous rend plus faciles à contrôler. Si on a peur, on est préoccupés et on se noie dans la haine de nous-même. Pour notre bien, il est temps qu’on prenne nos peurs pour ce qu’elles sont et qu’on botte leurs petits culs destructeurs.

Laci Green (Sex+) : Ne cessez jamais de vous aimer et daimer les autres lacigreenscreen

Quel genre de retours positifs reçois-tu de la part des gens qui regardent tes vidéos ? As-tu l’impression d’aider les gens ?

Je reçois beaucoup de retours positifs. Les gens me disent « Oh mon dieu, tu m’as ouvert les yeux ! » ou « Tu as allumé une ampoule dont je ne connaissais même pas l’existence !« .

Naturellement, je suis genre « Mais ouaiiiis !« . J’adore les ampoules. Pour que les gens changent leur façon de penser par rapport à eux, à leur corps, leur sexualité, leurs choix personnels… on va avoir besoin de BEAUCOUP d’ampoules. Chaque illumination compte.

Quelques conseils pour nos lectrices, afin de les aider à atteindre ton niveau – et plus encore ? 

Soyez vous-même et ne laissez jamais, JAMAIS, quiconque vous empêcher de l’être ! Vous allez forcément rencontrer des gens qui vont tenter de vous abattre et de vous affaiblir, de vous faire taire. Ne vous taisez jamais. Ne cessez jamais de vous aimer et d’aimer les autres. C’est le plus gros affront que vous pourrez faire à vos oppresseurs. Visez haut.

Oh… et arrêtez de vous comparer aux autres. C’est toxique. Ne vous comparez qu’à la meilleure version de vous-même imaginable. Prenez conscience du pouvoir que vous avez et utilisez-le !

Question bonus : quels livres, blogs ou magazines pourrais-tu recommander à nos lectrices ? 

Parmi mes préférés, il y a Ain’t I A Woman de Bell Hooks, Cunt d’Inga Muscio, The Ethical Slut de Dossie Easton, Sex for One de Betty Dodson, et Sex at Dawn de Christopher Ryan. (NDLR : ces livres ne sont malheureusement pas traduits en français pour le moment).

Pour ce qui est des ressources et des guides, Our Bodies Ourselves est un indispensable. Pour les sites, je conseille Scarleteen et Go Ask Alice. Pour les magazines, j’aime beaucoup Bitch Magazine, Color Lines et Ms. Magazine.

Laci Green (Sex+) : Ne cessez jamais de vous aimer et daimer les autres LaciKiss

Pour encore plus de Laci Green, rendez-vous sur sa chaîne YouTube, son Tumblr, Twitter ou Facebook.

Et pour celles qui ne maîtrisent pas l’anglais, coup de bol, on bosse actuellement avec Laci pour sous-titrer ses vidéos en français – si vous avez un très bon niveau d’anglais et que vous voulez nous aider, envoyez un mail à faye[at]madmoizelle.com !

Les vidéos sous-titrées en français par les madmoiZelles

Laci Green (Sex+) : Ne cessez jamais de vous aimer et daimer les autres laciaimecaLaci aime ça o/

Seules les salopes chopent des IST

Elle est MOCHE

Trouver la confiance sexuelle

Fat shame (sur la stigmatisation du gras et des gros)

Boys can have a vag (sur la différence entre genre et sexe)

50 shades of WTF (sur « 50 shades of Grey » à ne pas prendre en modèle comme relation BDSM)

Girl on girl hate (sur la compétition entre filles et pourquoi sommes-nous parfois aussi méchantes entre nous)

Men and femininity (sur l’aversion de la société pour ce qui est féminin)

Losing your virginity (sur les débuts sexuels !)

Sex toy hysteria (sur… allez, je vous laisse deviner)

Et voici la suite… (ça commence à être longuet, donc je mets juste une liste)

Merci à Shield, Rosamund, Alice, Zébule, Appletini, Chloé, Claire, Clémence, Sophie.n3, Lise C, Veee, Anna, et surtout MamieCaro qui a supervisé à merveille tout ça !

enfance

Ça vous a plu ? Partagez !

613 BIG UP
 

Cet article a été pondu par Jack Parker - Tous ses articles

Jack Parker est rédactrice multifonction pour madmoiZelle depuis janvier 2009. Elle aime tout ce qui se rapporte à la pop culture américaine, aux animaux, aux trucs bizarres qu'on trouve dans le monde et se nourrit essentiellement de films d'horreur et de nouilles instantanées.

Plus de Jack Parker sur le web :

Tous les articles Culture, Histoires de Sexe, Humeurs & Humours, Infos Pratiques/Santé, Sur le web et aussi Vis ta vie
Les autres papiers parlant de , , , , ,

Les 10 dernières réactions à cet article sur le forum

Tu dois être inscrite pour lire l'intégralité des réactions ou commenter !
Identifie-toi ou clique ici pour t'inscrire, c'est gratuit !

  1. Lemon CurdLemon Curd

    Le 24 avril 2014 à 14:33

    @mamiecaro @caliode
    Hop, spoiler de 20 pages :cretin:


    Spoiler!
    Laci Green _ 50 raisons pour lesquelles je suis féministe
    Les rumeurs sont fondées
    Ce qu’ils disaient sur moi
    Je dois l’avouer
    Moi, Laci Green
    Je suis féministe.

    « Quoi ? T’es lesbienne maintenant ? »
    « Misandre »
    « Tu as les aisselles poilues »
    « C’est tellement… »
    C’est bon, ça va aller, ce ne sont que des stéréotypes !


    Je pense que le féminisme ça déchire
    Et que c’est super important !
    Pourquoi ? Voici quelques raisons :


    -Parce que dans les écoles publiques, on dit aux filles
    que quand elles commencent à avoir des relations sexuelles,
    elles « perdent » une partie d’elles-mêmes.


    -Parce que les filles qui ont beaucoup de relations sexuelles
    sont des « salopes » et les garçons des « tombeurs »


    -Amelia Todd
    Felicia Garcia
    Cherise Morales
    parce que le sexisme les a poussées à mettre fin à leur vie.


    -Je suis féministe parce qu’on m’avait dit que ma première fois
    serait douloureuse, que je saignerais,
    et j’étais terrifiée !


    -Parce que 1 fille sur 4 se fait agresser,
    et que la société demande encore « comment elle était habillée ? »


    [Des hommes sont violés
    Des enfants sont violés
    Ils montraient leurs seins aussi ?]


    -Parce qu’on ne croit pas les hommes qui ont subi un viol,
    puisque de toutes façons, « les hommes ont toujours envie, non ? »


    -Parce qu’on se fait siffler, parce qu’on se fait harceler dans la rue,
    parce que non, ce n’est pas un *** de compliment


    -Parce que mon premier petit ami m’a agressée sexuellement,
    et que quand j’ai appelé mes amis à l’aide,
    ils m’ont traitée de salope.


    -Parce que quand je parle dans les universités
    de la nécessité absolue du consentement,
    il y a des gens que ça fait rire.


    -Parce qu’on met des seins pour vendre n’importe quoi,
    des burgers à la soupe,
    mais SURTOUT ne t’avises pas d’allaiter en public !


    -Parce que ÇA choque et terrifie les gens.
    Je rigole pas,
    vous devriez voir les regards qu’on me lance.


    [En général, l’épilation est considérée comme
    Optionnelle pour les hommes
    Obligatoire pour les femmes]


    -Je suis féministe à cause de la pression qu’on met aux filles
    pour qu’elles accordent de l’importance à leur apparence
    plus qu’à tout le reste.


    -À cause des labioplasties, de la chirurgie mammaire, de la chirurgie de l’hymen.


    -Parce que notre culture considère qu’il est normal
    de couper une partie du pénis d’un enfant.


    -Je suis féministe parce que dans les films,
    l’orgasme masculin est déconseillé aux moins de 13 ans
    et l’orgasme féminin interdit aux moins de 17 ans non accompagnés d’un adulte


    -Je suis féministe parce qu’en 2013, plus de 700 lois
    ont été passées pour régir le corps des femmes.
    Et pour les hommes ?
    Le chiffre légitime.
    Zéro.


    -Parce que les cercles politiques qui prennent les décisions pour MON corps
    sont composés à plus de 80 % par des hommes.


    -Parce que les hommes n’occupent pas une place dominante QUE dans la politique,
    mais dans TOUTES les industries
    dans le monde entier.


    Je suis féministe parce que… Le travail !
    Le travail !
    Les femmes ne représentent que 1/4 des postes en science, technologie, ingénierie et mathématiques
    6 % des dirigeants de chaînes de télévision
    5 % des responsables dans les médias


    -Parce que quand j’étais plus jeune et que j’ai assumé un poste à responsabilités,
    Tout les adultes autour de moi m’ont dit :
    « alors, tu joues au petit chef ?»


    -Sans oublier cette légère différence de salaire…

    -Et quand une femme atteint 60 ans, en moyenne,
    elle aura gagné 450 000 $ de moins
    qu’un homme ayant exactement le même poste.
    Ça fait une super maison !
    Un camion plein de barres de chocolat !
    Ou même des dizaines de camions !


    [Plus pour les femmes blanches
    Moins pour les femmes noires et latino]


    Et je ne suis même pas surprise !
    Lors de mon premier job, j’ai appris que mon collègue, moins qualifié que moi,
    gagnait presque le double de mon salaire !


    -Je suis féministe parce que les médias m’ont asséné que les femmes
    étaient en compétition, détruisant mes amitiés féminines pendant presque 20 ans.


    -Parce que, les rôles genrés !
    Parce que ce système binaire nous met dans des cases
    Et efface notre individualité.


    -Je suis féministe parce qu’en classe de seconde,
    quand mon meilleur ami s’est fait traiter de fillette,
    il en a pleuré pendant des semaines,
    et que j’ai réalisé que la pire des insultes était d’être comparé à une femme.


    -Parce qu’on dit aux garçons qu’exprimer leurs sentiments est une honte,
    que c’est « pour les filles » et que la féminité, c’est être faible.
    Faible ?
    Même si c’est probablement une femme qui a dû expulser ton corps de son vagin.


    -Je suis féministe parce que mon père n'a jamais fait la lessive, le repas ou le ménage.
    Quand je lui ai suggéré qu’il donne un coup de main
    Mon grand-père m’a dit que j’avais perdu la tête.
    Perdu la tête ?
    Ça ne me semblait pourtant pas si insensé !


    -Je suis féministe parce que des gens disent encore
    que l’asexualité, la bisexualité ou la transphobie n’existent pas.


    -Je suis féministe parce que le mariage homosexuel n’est pas un problème.


    -Parce que dans 34 États, il est légal de discriminer quelqu’un parce qu’il est transgenre.
    Sérieusement ?


    -Je suis féministe parce que la représentation est importante.
    Le cinéma ne raconte quasiment jamais l’histoire de personnages
    LGBT, de femmes, et particulièrement de femmes de couleur


     [5 % pourcentage des films grand public en 2013 ayant pour personnage principal une femme de couleur
    4 nombre de films grand public ayant un personnage principal LGBT]


    -Je suis féministe parce que je pense que le monde
    devrait être sûr pour les filles, partout.
    Parce que la moitié des filles yéménites seront mariées enfants.
    Parce que 65 % des brésiliens pensent qu’une femme qui s’habille court mérite d’être violée. Parce qu’en Arabie Saoudite, les femmes ne peuvent toujours pas voter, ni conduire.


    -Je suis féministe parce que partout dans le monde, chaque jour,
    les corps des femmes sont un terrain de bataille
    dans des guerres lancées par des hommes.
    Violées, réduites en esclavage, mutilées, brûlées à l’acide…


    -Je suis féministe parce que quand je veux être débarrassée de cette injustice,
    je suis juste une « féministe enragée » de plus,
    qui doit « avoir ses règles ».


    -Je suis féministe, parce la réalité est qu’il y a des gens qui prennent ces mots plus au sérieux
    « S’ils sortent de ma bouche. »


    -Et surtout, je suis féministe parce que je crois en l’égalité des genres.
    Mes yeux sont ouverts
    Mon esprit est actif
    Et je sais que cette égalité, on en est encore loin.

    Merci de votre soutien à mes vidéos sex+
    Et maintenant, j'aimerais savoir,
    Êtes-vous féministe ?
    Dites-moi pourquoi vous l'êtes ou pourquoi non dans les commentaires, et à la prochaine fois !


    Il y a deux trois trucs que je n'ai pas bien compris, si quelqu'un peut m'aider :
    Le passage sur le système binaire et les cases (pas absolument sûre)
    Le passage sur son meilleur ami traité de fillette
    Le dernier mot, "we are not… ??"
    :)
  2. ShadelunaShadeluna

    Le 24 avril 2014 à 14:49

    @Lemon Curd = > J'te roulerai bien une pelle, là, maintenant, tout de suite :coeurquibat:

    Merci pour beaucoup, beaucoup d'avoir posté la traduction  :jv:
  3. MamieCaroMamieCaro

    Le 24 avril 2014 à 15:43

    Posté par caliode
    Je veux bien essayer. J'ai jamais fait ça mais je iens de télécharger un logiciel pour le faire.
    @MamieCaro tu les envoies comment à Laci habituellement ? Parce que si ça ne fonctionne pas par ce biais là, on peut demander à Jack, elle a bien dû avoir une adresse mail pour l'interview, non ?
    Sinon à force de harcellement sur twitter, fb et ses 2 tumblr ça doit pouvoir passer ^^


    J'envoie à son adresse mail contactlaci@gmail.com, je ne pense pas que Jack en aie une autre. Et c'est toujours par cette adresse-là qu'elle m'a répondu.

    Alors, je vais faire ici un master post de ma technique. Ca peut paraître long et fastidieux, mais en fait, pas tant que ça.
    PARTIE TRADUCTION

    Avant tout, m'envoyer un petit MP, je t'enverrai le chemin du fichier commun où sont récapitulées toutes les vidéos, qui traduit, qui synchronise, tout ça.

    1. Sélectionner une vidéo de ton choix sur la chaîne de Laci (soit une vidéo parmi les plus récentes qui n'ont pas encore été traduites, soit une sur un sujet qui te tient à cœur, soit une que tu trouves particulièrement marrante, soit une que tu penses que LE MONDE ENTIER DOIT VOIR, bref toutes les raisons sont bonnes).
    2. Vérifier dans le fichier que quelqu'un n'est pas déjà sur le coup en cherchant le nom de la vidéo. NB : si tu tiens vraiment à traduire une vidéo mais que quelqu'un s'est déjà inscrit, tu peux toujours essayer de contacter la personne en question et de lui demander si elle souhaite toujours s'en occuper (il arrive parfois que certaines s'inscrivent mais finalement manquent de temps, y a pas de problème, on a toutes des vies et des obligations).
    3. T'ajouter aussitôt sur le fichier en ajoutant une ligne dans le tableau avec ton nom et ton adresse mail en regard, et mettre à jour régulièrement ton état d'avancement dans la dernière colonne.
    4. Faire le transcript de la vidéo en anglais.
    5. Faire la traduction.
    6. M'envoyer le résultat, avec Hawley en copie. Ou bien l'envoyer à une autre madz qui souhaite en faire la synchro, mais je veu bien être en copie quand même !

    Pour les étapes 4 et 5, le mieux pour optimiser l'étape suivante, à savoir la synchronisation dans un fichier de sous-titres (2 fichiers, d'ailleurs, puisqu'on fait VO et VF !), c'est de créer un fichier Excel, avec dans une colonne, les bouts de phrase en anglais, et dans la colonne d'à côté, les bouts de phrase traduits en français - tels qu'ils doivent apparaître dans les sous-titres. Un sous-titre peut faire jusqu'à 60 ou 70 caractères.

    Il faut aussi penser à ajouter les textes affichés à l'écran - uniquement s'ils ne sont pas affichés pendant que Laci parle (elle incruste souvent des textes à l'écran, malheureusement, on ne peut pas les sous-titrer, sinon ce serait illisible) - donc seulement les intertitres.

    PARTIE SYNCHRO

    ETAPE 1 : OBTENIR UN SUPER FICHIER EXCEL DE TRADUCTION

    Récupérer une traduction faite par une madmoiZelle. Si vous souhaitez le faire, envoyez-moi un petit MP d'amour, et je vous dirai comment entrer dans Le Cercle (promis, on ne vous fait rien signer avec votre sang). Donc ça, c'est pas dur.

    Si la madz en question a fait ça aux petits oignons, ça sera déjà sous forme d'un fichier Excel avec colonne A : transcript en anglais, et colonne B : traduction en français ; si ce n'est pas le cas, reformattez-moi tout ça. (Notez qu'on ne traduit QUE ce que dit Laci et ce qui est affiché à l'écran QUAND ELLE NE PARLE PAS, pas les incrustations qui apparaissent pendant qu'elle parle, sinon y aurait trop de texte.)

    Il faudra ensuite retravailler un peu le fichier si certaines lignes vous paraissent trop longues en français. Sachez que plus tard, les sous-titres pourront être affichés sur 2 lignes, comme ça :


    (Mais attention, à ce niveau-là du boulot, dans le fichier Excel, il ne doit pas y avoir de retour à la ligne dans une case !! Un tel sous-titre doit donc apparaître dans une seule case et sans caractère de retour à la ligne. Dans l'exemple ci-dessus, on aura donc une seule ligne avec le bout de phrase "We internalize a lot of the negative messages about sexuality" dans une seule case. Les retours à la ligne seront la touche finale apportée au fichier srt.)

    Un sous-titre doit faire environ 60 à 70 caractères maximum. Ça peut faire un peu plus si vraiment la phrase ne peut pas être coupée, notamment si elle parle très vite.

    Relisez bien le transcript en anglais en vérifiant que ça colle (en cas de souci, demandez de l'aide, quatre oreilles valent mieux que deux), corrigez les erreurs dans la traduction (sens, orthographe, grammaire, ponctuation), et surtout, quand la ligne en français est démesurément longue par rapport à la ligne, modifiez le texte pour que ce soit plus court. Là, c'est au feeling, il ne faut pas utiliser du langage SMS, rester intelligible mais synthétiser. C'est VRAIMENT le truc le plus dur. Le reste, c'est facile à côté.

    A la fin de cette étape, vous devez donc avoir un beau fichier Excel qui ressemble à ça :



    Le mieux, à ce niveau-là, c'est d'envoyer le résultat à la traductrice par mail pour qu'elle relise vos corrections et vous donne le feu vert pour la suite. (Bon, si elle fait la morte pendant 3 semaines, passez à la suite, hein…)

    ETAPE 2 : CRÉER LE FICHIER SOUS-TITRE EN ANGLAIS

    Un fois ceci fait, j'ai mon fichier Excel magique avec plein de formules que j'ai tripatouillées, et dans lequel il vous suffira de faire une manip simplissime (que je vous expliquerai si vous le souhaitez par mail, c'est vraiment appliquer quelques actions à la lettre), et vous finirez avec un fichier NOM_DE_LA_VIDEO_ENGLISH.srt (on s'en fout du nom, hein, l'important, c'est que ça finisse en .srt) qui n'est rien d'autre qu'un fichier texte dans lequel vous aurez collé :

    1
    00:00:00,000 –> 00:00:00,000
    Ohai babes!

    2
    00:00:00,000 –> 00:00:00,000
    I was setting up my camera and I realized because I have this orange wall,

    3
    00:00:00,000 –> 00:00:00,000
    it kinda looks like I'm in the fiery depths of hell right now.

    4
    00:00:00,000 –> 00:00:00,000
    Which it totally OK with me,

    5
    00:00:00,000 –> 00:00:00,000
    especially since this video is sorta gonna be about people

    etc…

    puis changé l'extension .txt en .srt.

    Comme vous le voyez, à ce niveau-là, on n'a que du 00:00:00,000. Maintenant, il va falloir mettre les bons timings de début et de fin.

    Trop compliqué, trop dur, trop long ?? Haha, c'est là que vous allez télécharger le logiciel SubtitleWorkshop ! (Y en a peut-être des mieux, mais celui-là est gratuit et je le trouve assez simple à utiliser.) Et en avant pour…

    ETAPE 3 : SYNCHRONISER LES SOUS-TITRES EN ANGLAIS

    Avec SubtitleWorkshop, ouvrez le fichier NOM_DE_LA_VIDEO_ENGLISH.srt et le fichier vidéo.

    Ah ouais, va falloir télécharger la vidéo pour avoir un fichier sur votre ordi… :ninja:


    Spoiler!
    Toutes les méthodes sont bonnes, moi j'utilise un plugin sur Firefox, DownloadHelper, qui permet de récupérer les vidéos assez facilement.


    Donc, ouvrez SubtitleWorkshop, File > Load subtitle > allez chercher le fichier srt ; puis Vidéo > Open > allez chercher le fichier vidéo.

    Bon, là où je suis actuellement, j'ai une version toute pourrie où je n'arrive pas à visualiser les vidéos, mais en gros, il va falloir mettre lecture/pause et caler le début du premier sous-titre (raccourci Alt+C) puis faire lecture/pause/lecture/pause jusqu'à la fin du sous-titre et la caler (Alt+V), puis sélectionner le sous-titre suivant, caler direct le début avec Alt+C si c'est dans la continuité, et c'est reparti, lecture/pause…

    Là c'est le truc un peu rébarbatif, mais vous verrez, une fois qu'on s'y met, c'est vraiment pas compliqué. (Quand on est un peu perfectionniste sur les bords comme moi, ça prend un peu de temps, c'est tout !)

    Quand vous pensez que c'est parfaitement magnifique, lisez votre vidéo avec son fichier srt (avec VLC par exemple), et vérifiez que les sous-titres changent bien au bon moment. Retouchez si besoin.

    ETAPE 4 : TOUR DE PASSE-PASSE EXCEL POUR OBTENIR LE FICHIER EN FRANCAIS

    C'est là qu'il est important d'avoir le fichier Excel bien comme il faut : une fois que vous avez votre fichier de sous-titres en anglais, grâce au fichier Excel de traduction comme il faut et mon fichier template Excel magique, en quelques copier/coller/trier, vous vous retrouverez avec un nouveau fichier NOM_DE_LA_VIDEO_FRENCH.srt qui contiendra cette fois les sous-titres en français :

    1
    00:00:00,000 –> 00:00:00,781
    Salut les amis !

    2
    00:00:00,781 –> 00:00:03,331
    En installant ma caméra, je me suis aperçu qu'à cause du mur orange,

    3
    00:00:03,331 –> 00:00:06,453
    on dirait que je suis dans les flammes de l'enfer.

    4
    00:00:06,453 –> 00:00:08,251
    Ce qui me va parfaitement,

    etc.

    Là, lisez la vidéo avec votre lecteur préféré et en coupant le son. Vérifiez que vous arrivez à lire tout le texte sans problème. Si ce n'est pas le cas, ouvrez le fichier avec Subtitle Workshop et redécoupez les lignes trop longues.

    ETAPE 5 : FIGNOLER

    Ouvrir chaque fichier srt avec Subtitle Workshop, et ajouter (enfin !) les retours à la ligne, car, outre les sous-titres trop longs pour tenir sur une seule ligne, c'est toujours plus lisible un sous-titre tassé en deux lignes qu'un long truc qui s'étale sur tout l'écran. Pensez à couper les bouts de phrase de façon cohérente, genre :

    La seule chose à faire
    quand vous voyez une jolie femme dans la rue,

    plutôt que :

    La seule chose à faire quand vous
    voyez une jolie femme dans la rue,

    Ensuite, ajoutez un dernier sous-titre (au début du générique de fin) pour créditer le boulot de la sous-titreuse et le votre. 2 secondes est en général une bonne durée.

    Exemple :

    108
    00:04:44,000 –> 00:04:46,000
    Traduction : Mike P.
    Synchro : MamieCaro

    (Pensez à vérifier auprès de la madz qui a fait la traduction sous quel nom ou pseudo elle souhaite apparaître).

    Voilà mon modus operandi.
    Si ça vous tente de vous lancer dans l'aventure, envoyez-moi un MP, je vous enverrai les fichiers Excel et tout et tout, une description détaillée de comment s'en servir, et puis des bisous.

    @lemon-curd:

    1. Because GENDER ROOOOLES! Because of that one-size-fits-all binary that shoves us into boxes and erases who we are.
    2. someone called my best friend a pussy and it tore him up for weeks, and I realized the worst insult was to be compared to a woman.
    3. we are not there yet (= on n'y est pas encore = on n'est toujours pas égaux).
  4. Lemon CurdLemon Curd

    Le 24 avril 2014 à 17:30

    @mamiecaro merci ! Je rajoute ça :)
    J'ai pas fait la transcription par contre, je vais voir si j'ai le temps demain
  5. HawleyHawley

    Le 24 avril 2014 à 18:57

    @mamiecaro Pour Subtitle Workshop j'ai fait mon deuil quand les vidéos .mkv (et certaines autres) ne pouvaient plus être vues, je suis passée à Subtitle Edit qui lit beaucoup plus de formats, je te le conseille ! (et à toutes celles qui veulent sous-titrer)

    D'ailleurs avec toutes celles qui souhaitent sous-titrer pour les vidéos de Laci Green, MamieCaro, je pense que ça pourrait être une bonne idée de lancer un topic avec ton post super complet pour expliquer comment faire et où envoyer les sous-titres, est-ce que tu veux le faire ? :D Ce sera plus visible qu'ici !

    Et pour celles qui aimeraient aider à sous-titrer les vidéos madmoiZelle en anglais (conquête du mooooonde !), on a commencé à le faire grâce à votre participation sur les vidéos de Street Style et ça continue :) Donc si vous voulez faire un sous-titre, par ici : Vidéos madmoiZelle : on a besoin de traductrices ! Tout est expliqué dans le Gdoc fourni dans le premier post :D
  6. MamieCaroMamieCaro

    Le 24 avril 2014 à 20:00

    Posté par hawley
    @mamiecaro Pour Subtitle Workshop j'ai fait mon deuil quand les vidéos .mkv (et certaines autres) ne pouvaient plus être vues, je suis passée à Subtitle Edit qui lit beaucoup plus de formats, je te le conseille ! (et à toutes celles qui veulent sous-titrer)

    D'ailleurs avec toutes celles qui souhaitent sous-titrer pour les vidéos de Laci Green, MamieCaro, je pense que ça pourrait être une bonne idée de lancer un topic avec ton post super complet pour expliquer comment faire et où envoyer les sous-titres, est-ce que tu veux le faire ? :D Ce sera plus visible qu'ici !

    Et pour celles qui aimeraient aider à sous-titrer les vidéos madmoiZelle en anglais (conquête du mooooonde !), on a commencé à le faire grâce à votre participation sur les vidéos de Street Style et ça continue :) Donc si vous voulez faire un sous-titre, par ici : Vidéos madmoiZelle : on a besoin de traductrices ! Tout est expliqué dans le Gdoc fourni dans le premier post :D


    Moi j'ai la version beta 4.0.0 qui lit les mp4, or c'est ce format-là que télécharge DownloadHelper sur youtube, donc pour l'instant je vis bien avec.

    Pour un nouveau topic, pas de problème (je pars en vacances demain, donc je vais pas beaucoup pouvoir le suivre ou y répondre dans un premier temps), dans quelle partie du forum ce serait le mieux de le créer ? :hesite:
  7. HawleyHawley

    Le 24 avril 2014 à 20:11

    Posté par mamiecaro
    Moi j'ai la version beta 4.0.0 qui lit les mp4, or c'est ce format-là que télécharge DownloadHelper sur youtube, donc pour l'instant je vis bien avec.

    Pour un nouveau topic, pas de problème (je pars en vacances demain, donc je vais pas beaucoup pouvoir le suivre ou y répondre dans un premier temps), dans quelle partie du forum ce serait le mieux de le créer ? :hesite:


    Le grand problème des topics qui ne vont nulle part :cretin: Je pense que c'est le Forum internet qui collerait le mieux, j'épinglerai le sujet pour qu'il reste bien visible. Ton tuto répond déjà à pas mal de questions, je pense qu'il se suffit à lui-même, c'est possible que tu aies pas grand chose à gérer de ce côté ! Je m'abonnerai pour répondre aux questions s'il y en a :)
  8. MamieCaroMamieCaro

    Le 25 avril 2014 à 11:47

    Posté par hawley
    Le grand problème des topics qui ne vont nulle part :cretin: Je pense que c'est le Forum internet qui collerait le mieux, j'épinglerai le sujet pour qu'il reste bien visible. Ton tuto répond déjà à pas mal de questions, je pense qu'il se suffit à lui-même, c'est possible que tu aies pas grand chose à gérer de ce côté ! Je m'abonnerai pour répondre aux questions s'il y en a :)


    C'est fait !
  9. CaliodëCaliodë

    Le 25 avril 2014 à 15:50

    Posté par mamiecaro
    J'envoie à son adresse mail contactlaci@gmail.com, je ne pense pas que Jack en aie une autre. Et c'est toujours par cette adresse-là qu'elle m'a répondu.

    Alors, je vais faire ici un master post de ma technique. Ca peut paraître long et fastidieux, mais en fait, pas tant que ça.

    Wahou, j'ai rien compris. :shifty: Quand j'ai téléchargé Subtitile Workshop hier ça me paraissait beaucoup plus simple en fait. Du coup j'avoue que là il me semble que ça va me prendre beuacoup plus de  temps que je n'avais prévu (1 à 2H max), en partant du principe que les explications s'eclaircissent au fur et à mesure.
    Vu que j'ai mes exams bientôt, je pense que je vais devoir laisser ce travail à plus tard, ou à quelqu'un d'autre. Désolée :sweatdrop:
  10. MamieCaroMamieCaro

    Le 03 mai 2014 à 09:06

    Posté par caliode
    Wahou, j'ai rien compris. :shifty: Quand j'ai téléchargé Subtitile Workshop hier ça me paraissait beaucoup plus simple en fait. Du coup j'avoue que là il me semble que ça va me prendre beuacoup plus de  temps que je n'avais prévu (1 à 2H max), en partant du principe que les explications s'eclaircissent au fur et à mesure.
    Vu que j'ai mes exams bientôt, je pense que je vais devoir laisser ce travail à plus tard, ou à quelqu'un d'autre. Désolée :sweatdrop:


    Il faut vraiment se lancer pour comprendre. Expliqué de façon abstraite, ça peut paraître abscons, mais en fait c'est très simple.

    En gros sur Subtitle Workshop, ce que j'ai expliqué c'est :

    1. ouvrir le fichier sous-titre (.srt)
    2. ouvrir le fichier vidéo (un fichier audio, mp3, peut marcher aussi)
    Puis pour chaque sous-titre :
    1. cliquer sur la ligne du sous-titre pour la sélectionner
    3. caler le début en utilisant le raccourci clavier Alt+C
    4. caler la fin en utilisant le raccourci clavier Alt+V

    Et pour trouver le bon moment (juste avant de faire Alt+C ou Alt+V), jouer de lecture/pause sur la vidéo pour trouver le bon moment.

    Exemple : si tu es en pause à 2 minutes 30 secondes 536, et que tu fais Alt+C, ça va caler le début du sous-titre actuellement sélectionné à 2 min 30 sec 536, puis tu fais lecture, Laci blablate, la fin du bout de phrase du sous-titre arrive, paf, tu cliques sur pause, on est à 2 min 35 sec 701, tu fais Alt+V, et hop, la fin de ton sous-titre est calé à 2 min 35 sec 701 ! Tu passes au suivant et ainsi de suite.

    C'est… vraiment vraiment pas compliqué ! ;) Il suffit de se lancer pour comprendre !

    Le truc, c'est que pour que les sous-titres soient bien bien synchro, il faut faire des doubles clics (lecture/pause/lecture/pause/lecture/pause…) pour bien trouver LE moment où le sous-titre doit se commencer / se finir. Mais ça, c'est vraiment mécanique ! Ca prend un peu de temps, mais une fois que tu as trouvé ton rythme, c'est vraiment facile, juste un poil fastidieux.

Tu dois être inscrite pour lire l'intégralité des réactions ou commenter !
Identifie-toi ou clique ici pour t'inscrire, c'est gratuit !