Kyan Khojandi, son Festival, son « one » : du lourd

Dans le microcosme très fermé de l'humour, Kyan Khojandi commence tout juste à percer mais ce qu'il montre jusqu'ici promet du très très bon. Retour sur l'un des tous meilleurs de sa génération.

Kyan Khojandi, son Festival, son « one » : du lourd

L’autre soir, la pote Bérengère Krief m’a convié à venir voir une soirée « scène ouverte » au Pranzo (Boulevard Bonne Nouvelle), juste en face du Jamel Comedy Club, un resto qui est un peu le QG de toute la clique des jeunes humoristes parisiens. C’était l’occasion de découvrir Kyan Khojandi, qui a gavé le public de sa science cinématographique :

Ce n’est qu’une toute petite partie de son « one » intitulé La bande-annonce de ma vie, qu’il ne joue plus actuellement. Je vous invite donc à surveiller sa prochaine sortie sur son site officiel.

La calvitie

Mais l’analyse du travail cinématographique de Kyan ne s’arrête pas là : il a tenu chaque semaine dans On achève bien l’info sur France 4 Le Festival de Kyan. Il y passait en revue l’actu ciné à sa manière dans une petite vidéo de 2-3 minutes. C’est rythmé, bien écrit, bien joué, bien réalisé. Comme quoi il est encore possible de faire de l’innovant (et du drôle) à la télé. Et comme l’internet, c’est magnifique, ses vidéos sont dispos sur Dailymotion.

Prince of Persia

A propos de Manu Payet

A propos des regards d’acteurs au cinéma

Le best-of

— Pour garder contact via Facebook : la fanpage de Kyan

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 6 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Lady Von Duck
    Lady Von Duck, Le 10 novembre 2010 à 11h37

    J'adore sa gestuelle et son énergie. Sinon il m'a fait plus sourire que rire, même si je trouve ses sketchs sur le cinéma vachement sympa

Lire l'intégralité des 6 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)