Kayane, gameuse professionnelle : « Je veux que les gens jouent ensemble »

Entre deux compétitions, Marie-Laure alias Kayane vient nous parler de son statut de joueuse professionnelle de jeux vidéo et de ses Kayane Sessions.

À lire aussi : Marie-Laure (Kayane), une championne de SoulCalibur

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 15 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Biscottine
    Biscottine, Le 2 février 2015 à 16h07

    @Lenwë Excuse-moi, mais ce qui me dérange avec ce genre de propos c'est que ça vise les gameuses ou les "attention whores", pour moi on ne se concentre pas sur le vrai problème qui ne vient pas de ces filles qui finalement ne font que de se servir du système, le vrai problème c'est comment les femmes sont vues... Je comprends très bien le problème que ça te pose, et j'ai pensé comme toi pendant longtemps jusqu'à ce que je me rendent compte que les filles en petite tenue n'étaient pas les vraies ennemies (il y avait pas mal de jalousie je pense).
    Une simple question que je me suis posée et qui m'a amené à pas mal réfléchir :
    Une fille se met en bikini, on dit que c'est une salope, mais tous ces mecs qui regardent et qui donnent des dons, on ne dit jamais que ce sont des pervers, pourquoi ?
    Et comme je l'ai déjà dit ça ne tien pas la route de dire "comme il y a des filles qui sont comme-ci, les autres sont considérées pareilles". Sinon ça veut dire qu'on justifie au même titre le harcèlement de rue pour les mêmes raisons : il y a des filles qui couchent avec des inconnus rencontrés dans la rue, donc toutes les femmes sont considérés comme ça. Est-ce bien raisonnable de voir les choses de cette façon ? :erf:
    Sinon y'a un article très intéressant sur madmoizelle qui parle du slutshaming.:fleur:

Lire l'intégralité des 15 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)