Katy Perry passe en mode dénonciation politique lors des Brit Awards

Par  |  | Aucun Commentaire

Katy Perry a livré une prestation politiquement très engagée lors de la dernière cérémonie des Brit Awards !

Katy Perry passe en mode dénonciation politique lors des Brit Awards

Cette année, Katy Perry a manifestement l’intention de faire entendre sa voix au sujet de la situation politique internationale.

Celle qui avait soutenu Hillary Clinton lors de la dernière campagne électorale américaine affirmait avoir jeté sa déception (et dépression) dans l’écriture de chansons, à l’image de Chained To The Rythm, musique à première vue légère et enjouée mais dont l’interprétation du texte a de quoi donner à réfléchir.

À lire aussi : Katy Perry offre une vision grinçante de l’avenir dans le clip futuriste de « Chained To The Rhythm »

La chanteuse pop américaine fait de la scène son lieu de thérapie et d’expression privilégié, et celle de l’O2 Arena qui accueillait la cérémonie des Brit Awards n’a pas fait exception.

En pleine promotion de Chained To The Rythm, Katy Perry a livré une nouvelle prestation de son titre, différente de celle donnée lors de la cérémonie des Grammy Awards 2017.

Katy Perry apparaît entourée de petites maisons blanches, semblables les une aux autres, qui vont se mettre en mouvement à mesure que la chanson avance.

Deux immenses squelettes font leur apparition. L’un des deux revêt le costard identifiable de Donald Trump, avec sa cravate rouge. Le second porte un manteau rouge qui ressemble à celui de Theresa May, premier ministre du Royaume-Uni et chef du parti conservateur.

Les deux squelettes se montrent complices, rappelant que Theresa May a fait preuve d’ouverture vis-à-vis du nouveau et très controversé président des États-Unis.

Elle avait notamment maintenu son invitation de visite d’État au Royaume-Uni au président américain, malgré la pression de l’opinion publique (une pétition signée par plus d’1,5 millions de personnes en réclamait l’annulation).

L’attitude de Katy Perry rappelle le lien très étroit (et historique) qui lie les artistes à l’engagement politique, et montre qu’on peut faire de la pop tout en ayant des convictions à revendiquer, de préférence à la télévision et à une heure de grande écoute !

À lire aussi : La chanson française engagée, sa petite histoire et ses combats


Lucie Kosmala

Lucie a commencé en 2015 par vous parler de littérature jeunesse, et depuis janvier 2016, elle vous cause plus généralement de livres, sous toutes ses formes et pour tous les goûts. Elle s'est illustrée à de nombreuses reprises dans la réalisation de petits pingouins en olives, et connaît d'un point de vue exhaustif tous les gifs de raton laveur existants.

Tous ses articles

Aucun commentaire

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!