Kasabian au Zénith de Lille (28/02/2012)

Kasabian était en concert hier soir à Lille. Le groupe anglais a joué devant un Zénith peu rempli mais a su mettre l'ambiance grâce à un show maitrisé de bout en bout.

Kasabian au Zénith de Lille (28/02/2012)

[madgalerie id=174]

Le concert lillois des Kasabian devait se dérouler initialement à l’Aéronef, salle mythique de la capitale du Nord mais d’une capacité que l’on peut juger réduite vu le succès du groupe anglais. Les billets se sont-ils vendus comme des petits pains ? Les organisateurs ont-il voulu sortir le grand jeu ? Toujours est-il que Kasabian viendra finalement se produire au Zénith.

Malheureusement, à quelques minutes du début du concert on ne peut que constater un Zénith très peu rempli : les tribunes sont même fermées pour diriger tout le public vers la fosse. Un public restreint qui n’empêche pas la présence de fans de la première heure : jeunes et moins jeunes se mélangent (Kasabian a déjà 15 ans d’existence mine de rien) ce qui donne un joli melting-pot de fans, certains venant même d’Angleterre.

Les Kasabian livrent un concert tout en puissance pendant près d’1h45 : les basses sont fortes, les micros saturent, autant dire qu’ils faut avoir des oreilles en béton armé pour supporter ça (ou de bonnes boules Quies) (ce qui ne fut pas le cas pour Émilie qui m’accompagnait, ni pour moi, nous sommes reparties avec les oreilles en mousse).

La majorité des titres de leur dernier album Velociraptor! sont joués, ainsi que leurs « standards » comme L.S.F, Underdog, Where did all the love go?, Club Foot… Comme je l’avais déjà remarqué l’été dernier lors de leur concert au Main Square Festival d’Arras, leurs interprétations live sont beaucoup plus pêchues que sur leurs albums. On remarque la sincère complicité qui unie tous les membres du groupe, avec de franches tapes dans le dos et des sourires entendus. Tom Meighan et Sergio Pizzorno, les deux leaders du groupe, communiquent de bon coeur avec les fans du premier rang, avec clins d’oeil, tapes dans les mains et quelques mots échangés. On note le gros instant kitsch de la soirée sur Goodbye Kiss où Tom Meighan demande au public de faire un coeur avec les mains…

En conclusion : un concert rondement mené, les Kasabian savent ce qu’ils font et ils le font bien, avec le sourire. Pas de superflus, pas de perte de temps, un peu mécanique peut-être pour certains mais ça envoie définitivement du lourd ! Le public lillois, visiblement conquis a repris à pleins poumons les gimmicks entêtants des chansons de Kasabian, et ce, jusque dans le métro !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 8 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Caliodë
    Caliodë, Le 2 mars 2012 à 11h53

    crok';2968663
    @Caliodë j'étais sur la droite aussi! contre les grilles

    J'aurai dû me douter qu'il y aurait des filles de Madmoizelle dans l'assemblée :yawn:
    Bah c'est sur que je t'ai vue alors ! Il y avait 3 filles contre les grilles devant moi.
    Mohn a raison, on devrait avoir un signe distinctif de madmoizelles ^^

Lire l'intégralité des 8 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)