Répands le bonheur plutôt que des énergies négatives grâce à ce court-métrage

Être désagréable avec autrui n'encourage pas autrui à être agréable avec toi. Et s'il suffisait de diffuser du bonheur pour en recevoir ?

Répands le bonheur plutôt que des énergies négatives grâce à ce court-métrage

En partenariat avec le Nikon Film Festival (notre Manifeste)

À Paris, tout va vite et surtout la foule.

Il est facile de penser solo, et de n’être dirigée que par ses propres ambitions, ses propres envies. Il est tout aussi facile, donc, de se montrer égoïste envers de parfaits inconnus croisés dans la rue. ..

L’égoïsme ordinaire, cette plaie

Ne pas être aimable lorsqu’on fait nos courses, ne pas l’être non plus en terrasse de café : voilà qui ne diffuse que des énergies négatives.

Les mêmes qui rendent tout le monde malheureux : ceux qui les diffusent et ceux qui les reçoivent. 

Mais alors comment cesser l’égoïsme et penser au bonheur commun ?

Je suis donc tu es, le court-métrage qui remet les idées en place

Clique pour voir Je suis donc tu es sur le site du Nikon Film Festival

Maylis de Poncins est une jeune comédienne qui a déjà tenté l’aventure extraordinaire du Nikon Film Festival en 2018.

Je me souviens très bien de son film Je suis assouvi qui était optimiste et philosophique. 

Cette année, la jeune femme revient en course avec son second court-métrage Je suis donc tu es dans lequel on retrouve sa volonté à faire le bonheur autour d’elle.

Hyper malin mais aussi bien écrit et incarné, son film fait un constat assez navrant concernant notre société, avant de trouver des solutions pour réparer ses failles. 

Le constat ? L’égoïsme et l’individualiste des citoyens les poussent à être désagréables avec autrui.

Ce film n’a pas pour objectif de pointer du doigt et de punir les tares humaines, mais plutôt d’immédiatement leur trouver un remède.

Maylis de Poncins propose de répandre le bonheur par des actions simples mais dont le résultat semble immédiat.

Soutiens Je suis donc tu es au Nikon Film Festival

Je suis donc tu es fait partie des 50 finalistes au Nikon Film Festival. 

Il a donc toutes ses chances pour accéder à un prix, si ce n’est à plusieurs.

Pour soutenir ce court-métrage, tu peux voter simplement sur le site du Nikon Film Festival.

Et il ne reste plus que 20 jours avant la clôture des votes !

Alors, si tu votais aujourd’hui pour plus de bonheur ?

À lire aussi : Je suis un combat, un court-métrage soigné et poignant !

Commentaires

TennanTen

C'est tellement parlant, on a tous été désagréables et égoistes dans nos vies. Que ce soit par mauvaise humeur ou parce qu'on était en retard ou parce qu'une personne ne respecte pas quelque chose qui ne va pas dans notre sens. je parle pas de trucs graves mais de petites choses du quotidien. Et c'est symptomatiques de grandes villes.
Bon après, la magie du film s'arrête à un moment. Parce que si la nana, après m'avoir bousculée dans la rue et gueulée dessus injustement ou le papy qui m'agresse au supermarché alors que j'étais gentille et polie ou le serveur qui me hurle dessus pour un truc pas bien grave parce qu'il s'est engueulée avec sa nana à qui il aurait pu gentiment lui expliquer qu'il était entrain de travailler (et la nana comprendre qu'il était entrain de bosser et que c'était normal qu'il ne réponde pas) m'offre une bouboule jaune souriante en passant rapidement je suis pas sure que je le prendrais aussi bien. J'exigerais plutôt des excuses sincères. Enfin je pense que la boule smiley est aussi la métaphore pour les excuses sincères et remettre la bonne humeur en place. ^^
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!