Encore un « incel » qui tue des femmes

Un homme a tué des femmes dans un studio de yoga aux États-Unis. Il n'est pas très surprenant d'apprendre qu'il s'agit d'un « incel », ces misogynes haineux...

Encore un « incel » qui tue des femmesScott Beierle / YouTube

C’est une citation féministe bien connue, que le monde doit à Margaret Atwood, auteure de The Handmaid’s Tale (La servante écarlate) :

« Les hommes ont peur que les femmes se moquent d’eux. Les femmes ont peur que les hommes les tuent. »

Impossible de ne pas y penser devant cette tragique actualité.

Un incel misogyne et raciste tue des femmes

À Tallahassee, aux États-Unis, un quadragénaire du nom de Scott Beierle a fait irruption dans un studio de yoga et abattu deux femmes avant de retourner son arme contre lui.

Buzzfeed News a enquêté et révélé que l’homme postait sur YouTube des contenus racistes et misogynes, affiliés au mouvement des incels.

Les incels, misogynes et haineux

Incel, la contraction d’involuntary celibate, « célibataire malgré lui ».

Le terme désigne une partie très spécifique des hommes hétéro ayant du mal à trouver l’amour et des partenaires sexuelles. Ils en discutent sur Internet, via des espaces de discussion dédiés.

Les incels ne sont pas juste des célibataires qui le vivent mal. Ils entretiennent une forte misogynie, considérant que les femmes sont responsables de leurs problèmes.

Ils en viennent régulièrement à soutenir des idées comme le viol encadré par l’État (une femme assignée à chaque homme et forcée d’avoir des rapports sexuels) ou le meurtre des femmes qui se refusent à eux.

Si tu veux en savoir plus, je t’explique en vidéo :

Quand les incels tuent

Elliot Rodger est un tueur misogyne qui a abattu six personnes dans un campus américain avant de se suicider. Avant de commettre ses crimes, il avait déclaré sur YouTube :

« Je ne sais pas pourquoi vous les filles, vous n’avez jamais été attirées par moi, mais je vais vous punir pour tout ça. »

Elliot Rodger est devenu, à titre posthume, une star de la communauté incel, qui voit en lui non pas un tueur, mais un homme ayant eu le courage de se « venger » contre les femmes et de mettre fin à ses propres souffrances.

Alek Minassian, un autre incel qui avait foncé sur des passants et passantes à Toronto, avait « rendu hommage » à Elliot Rodger avant de commettre son crime.

Scott Beierle avait lui aussi fait référence à Rodger dans ses contenus postés en ligne.

Sortir de la spirale incel

Le documentaire Shy Boys: IRL se penche sur la communauté des hommes malheureux en amour, dont les incels font partie. Il est essentiel pour comprendre les divers « courants » existants.

C’est en anglais, mais je te résume Shy Boys: IRL ici

Sur Reddit, un immense forum de discussion sur lequel les incels ont longtemps eu leurs espaces à eux (avant d’être bannis), certains tentent d’aider ces hommes en détresse.

Un ex-incel a raconté comment il a réussi à sortir de cette idéologie haineuse, meurtrière et auto-destructrice. Extrait :

« L’autre souci, c’est la communauté, celle des incels. Son plus gros souci c’est que rien n’est fait pour régler les problèmes, le but est simplement de renforcer des opinions que les membres ont déjà.

Donc on a des mecs qui n’arrivent pas à séduire, sont à l’écart de la société (pour diverses raisons), et vont en ligne pour trouver des mecs comme eux, qui leur mentent sur l’origine de leurs problèmes et font écho à leurs idées.

En se confiant à ce groupe, on finit par emmagasiner certaines de leurs idées. Elles n’aident pas dans le vrai monde, au contraire, elles tirent vers le bas.

C’est là qu’il est dur de s’en sortir. Revenir à la raison, pour moi, voulait dire me débarrasser de toutes les opinions, idéologies que j’avais. »

Scott Beierle s’ajoute à la liste déjà trop longue des hommes qui tuent des femmes parce qu’elles sont des femmes. Ses victimes n’ont pas succombé à un meurtre mais à un féminicide.

Je ne peux qu’espérer qu’en avançant dans la déconstruction des stéréotypes de genre, des aspects toxiques de la masculinité, et en détendant les rapports hommes-femmes, ces assassinats soient, un jour, un élément du passé.

À lire aussi : Le nombre de féminicides commis en 2017, prise de conscience terrifiante et nécessaire

L'essentiel de madmoiZelle

Cet article t’a parlé ? Tu aimerais en lire davantage ? Abonne-toi au chatbot de madmoiZelle, un gentil robot qui t’envoie sur Messenger, en fin de journée, l’essentiel du magazine à ne pas rater !

COMMENT AVOIR UN TEINT PARFAIT ?

Mymy

Mymy, entre deux bouquins qu'elle chronique parfois en vidéos, est la rédac-chef adjointe/correctrice/community manager de madmoiZelle. Elle aime rester chez elle, les chatons mignons, la raclette du dimanche et les séries télé avec des retournements de situation dedans.

Tous ses articles

Commentaires
  • Candyclown
    Candyclown, Le 8 novembre 2018 à 12h55

    @Dame Andine cogite Ou alors génocide, mais là, on parle de meurtre (assassinats?) planifié politiquement. Donc rien à voir avec ce qui nous occupe ici.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!