#ImNoAngel, la campagne de Lane Bryant qui montre des corps variés en lingerie

Lane Bryant, une marque de vêtement « grandes tailles », continue le combat pour l'acceptation de soi avec une campagne de publicité mettant en scène des corps variés en lingerie, #IamNoAngel !

#ImNoAngel, la campagne de Lane Bryant qui montre des corps variés en lingerie

Lane Bryant est une marque de vêtements et de lingerie « grandes tailles » très connue outre-Atlantique. Elle fait à nouveau parler d’elle grâce à sa nouvelle campagne de publicité, #ImNoAngel, qui met en scène des corps variés en sous-vêtements.

Le hashtag, créé en référence aux « anges » de Victoria’s Secret, se veut volontairement à contre-courant de la politique de la célébrissime marque de lingerie, et montre que ces femmes n’ont pas le même corps que les mannequins, ce qui ne les empêche pas de s’assumer et de s’aimer !

Porté par des mannequins « plus size » comme Ashley Garham ou Candice Huffine, le mouvement invite les femmes à accepter leur corps tel qu’il est, et surtout à redéfinir le « sexy », pour montrer qu’il y a autant de sensualités qu’il y a de corps différents.

Le hashtag fait fureur sur les réseaux sociaux, puisque des femmes du monde entier s’emparent du phénomène, pour, encore une fois, faire un pas de plus vers l’acceptation de la diversité physique dans le monde de la mode, de la beauté, mais aussi dans les médias.

instagram

« Je redéfinis le sexy. Toutes les tailles sont sexy, chacune d’entre nous est unique, avoir confiance en soi et s’accepter est la véritable façon d’être sexy #ImNoAngel »

tweet

« J’adore cette campagne #Iamnoangel. Je ne suis pas un Ange et c’est parfait comme ça ».

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 15 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Yiayiane
    Yiayiane, Le 8 avril 2015 à 13h53

    Je suis d'accord avec toi. Le public n'est pas le même. Mon seul problème est l'utilisation du terme diversifié qui n'est du coup pas adapté

Lire l'intégralité des 15 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)