Découvre l’Ikigai, une méthode pour trouver ta voie

Trouver sa voie n'est pas chose facile pour tout le monde. Caroline te présente l'Ikigai, la méthode ultime qui va te permettre de découvrir ta raison d'être !

Découvre l’Ikigai, une méthode pour trouver ta voie

Chez madmoiZelle, on t’a demandé récemment de répondre à un questionnaire histoire d’en savoir un peu plus sur toi et tes tourments du quotidien.

Si ce n’est pas fait, tu peux encore participer ici !

Trouver sa voie, une vraie galère

Je me suis rendu compte sans trop de surprises que la question de l’orientation revenait très souvent, sous différentes formes.

Vais-je trouver un travail épanouissant qui me permette de vivre correctement ?

Continuer mes études ou tout plaquer et élever des chèvres en Ardèche ?

Qu’ai-je vraiment envie de faire l’année prochaine ?

Où est-ce que je veux vraiment travailler ?

Que faire de ma petite vie ?

Que faire de moi ?

La liste continue comme ça très longtemps, je vais donc plutôt m’atteler à formuler une réponse. Car figure-toi qu’il existe en fait un moyen intéressant de savoir quoi faire de ta vie !

L’Ikigai, le schéma qui te révèlera ta voie

As-tu déjà entendu parler de l’Ikigai ? Il s’agit d’un concept japonais qui signifie « raison de vivre ».

Sur le forum, les madmoiZelles sont nombreuses à échanger sur le sujet. Si ce n’est pas déjà fait, je t’encourage à aller jeter un œil.

La chose se présente sous la forme d’un schéma composé de 4 cercles, représentant 8 catégories à remplir.

Voici le schéma, que j’avais pour ma part découvert grâce à la vidéo de la youtubeuse Lavendaire.

imitai

Le schéma se remplit en 2 étapes.

Les 4 catégories principales sont « en quoi je suis douée », « ce que j’aime », « ce dont le monde a besoin », « ce pour quoi je peux être payée ».

Puis, là où les cercles se rencontrent, ils donnent naissance à plus de précisions : tu peux remplir ta « passion », ta « mission », ta « vocation », et ta « profession ».

Enfin, au centre, c’est le résultat de tout ceci.

Ton Ikigai.

Comment remplir le schéma de l’Ikigai : étape 1

  • Ce en quoi je suis douée

Tu vas remplir cette partie de tes talents, voire de tes dons, tes compétences, tes capacités…

Et tu en as ! Ne cherche pas des talents improbables tels que « je chante comme Ariana Grande » ou « je suis une mathématicienne hors normes ».

Toutes sortes de choses entre dans cette catégorie. L’écriture, la pratique d’un instrument, mais aussi la capacité à défendre ses arguments, à conseiller les autres…

Ne pense pas trop, personne ne te regarde et tu peux avoir confiance en toi le temps de ce remplissage.

  • Ce que j’aime

Ici, inscris tes passions, tes hobbies, tes loisirs, tout ce qui suscite chez toi un intérêt ou une excitation certaine.

  • Ce dont le monde a besoin

Liste dans cette partie ce que tu pourrais apporter au monde, de quelle manière tu aimerais contribuer à la société, les façons dont tu pourrais aider les autres…

Si tu es passionnée par l’environnement, le féminisme, les animaux ou la faim dans le monde, c’est la bonne catégorie pour l’inscrire.

  • Ce pourquoi je peux être payée

Ce sont les choses que tu sais faire et qui pourraient mériter un salaire.

Ça peut rejoindre certains points de « ce en quoi je suis douée », mais pas forcément.

Tu peux par exemple être douée en charades, mais ce n’est pas évident d’être payé pour ce talent. En revanche, si tu es aussi douée en cuisine, là il y a possibilité d’être payée pour !

Comment remplir le schéma de l’Ikigai : étape 2

Tu vas ensuite remplir les endroits où les cercles se rencontrent.

Par exemple, l’endroit où « ce que j’aime » et « ce en quoi je suis douée » fusionnent devrait t’éclairer sur ta ou tes passions.

« Ce en quoi je suis douée » et « ce pour quoi je peux être payée » te donnent ta profession. Inscris ici le ou les métiers qui peuvent découler de la fusion de ces deux listes.

« Ce pour quoi je peux être payée » et « ce dont le monde a besoin » te donnent ta vocation.

Entre « ce que j’aime » et « ce dont le monde a besoin », inscris la mission qui peut émerger de cette rencontre.

Résultat : découvre ton Ikigai

Là où tout se rejoint, c’est ton Ikigai, ta raison d’être.

Attention, ton Ikigai n’est probablement pas un métier ! Si le cas, c’est merveilleux. Mais une partie seulement de ta raison d’être peut correspondre à un job ; le reste correspondra à ton temps libre, tes loisirs.

Le tout est de comprendre comment chacune de ces choses peut trouver la place qu’elle mérite dans une vie.

Si je te conseille cette technique, c’est parce que je l’ai moi-même testée et qu’elle m’a beaucoup aidée.

J’ai toujours oscillé entre de nombreuse envies, de nombreuses potentielles voies. Il y avait trop de choses que j’avais envie de faire mais je ne savais pas dans laquelle j’étais le plus douée, et surtout à laquelle me consacrer.

Du coup, je ne m’engageais réellement dans aucune en particulier.

Tu sais, c’est un peu comme quand tu as tellement de choses à faire que ça te tétanise et que tu ne fais… rien.

Tout ça pour dire que mon Ikigai n’était pas un métier en particulier. Le schéma m’a plutôt révélé une option qui me permettrait d’avoir le mode de vie qui me correspond, que ce soit au sein de mon travail ou en dehors.

Tu comprendras où je veux en venir quand tu auras rempli ton schéma, qui j’espère t’aiguillera quant à la voie à suivre !

Si tu veux un exemple concret, la youtubeuse Kinoko fait son Ikigai dans cette vidéo.

Si tu as déjà essayé l’Ikigai, n’hésite pas à le refaire : peut-être que tu as changé depuis la dernière fois, tout comme tes intérêts. De même, si dans quelques années tu es de nouveau perdue, n’hésite pas à recommencer !

Il est normal de se remettre en question de temps en temps, de se découvrir de nouvelles envies et de nouveaux buts.

Alors, quel est ton Ikigai ? Dis moi dans les commentaires si ce schéma a fonctionné pour toi !

À lire aussi : 9 conseils malins et originaux pour guider ton orientation !

Carotte

Carotte

Carotte est rédactrice Mode. Elle aime tout ce qui est les chiots, les graines et l'automne. C'est aussi elle qui écrit cette description à la troisième personne.

Tous ses articles

Commentaires

Risaa Litchi

Je lirai probablement le débat plus tard, pour l'instant je voulais juste commenter l'article puisqu'en découvrant ce concept j'ai réalisé que le job dans lequel je me suis lancée correspond exactement à mon ikigai !!! Ça fait du bien des révélations comme ça ^_^
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!