Deux mecs découvrent les douleurs de l’accouchement

Les douleurs de l'accouchement, dur de savoir ce que c'est sans y être passé. Deux hommes ont testé la chose pour une émission néerlandaise !

Deux mecs découvrent les douleurs de l’accouchement

— Article publié le 18 janvier 2013

Le 18 janvier 2013 — Nous en rêvions, ils l’ont fait : deux hommes ont eu l’immense joie, que dis-je, l’honneur, d’expérimenter les douleurs de l’accouchement sur leur propre corps.

Dennis Storm et Valerio Zena, qui s’amusent à jouer les cobayes pour tout un tas d’expériences dans l’émission néerlandaise Proefkonijnen, ont bien voulu se prêter au jeu et « donner la vie ». Enfin, en quelque sorte. À l’aide d’électrodes placées sur leur jolis petits ventres plats, ils ont pu expérimenter la douleur de l’accouchement comme s’ils y étaient – et ils n’ont pas fait les malins bien longtemps.

Attention, si vous êtes du genre empathique puissance 8000, vous risquez de souffrir avec eux.

Edit du 26 janvier 14h14 – la vidéo a été sous-titrée intégralement en anglais, ce qui la rend plus abordable par un plus grand nombre d’entre nous, j’imagine…

Edit du 18 janvier 2013 : Almadmoizelle nous a donné une traduction approximative des paroles en néerlandais dans les commentaires, merci à elle ! Voici ce qu’elle a pu comprendre :

On leurs met les petits électrodes sur le bidon. Après le premier stimuli, les garçons demandent ce que ça représente par rapport au maximum de douleur (réponse : 2 à 3% seulement). Ils ont l’impression d’avoir des fils barbelés autour du bide. La brune explique qu’il ne faut pas essayer de combattre la douleur mais de l’accepter. Vers 4:40, le bonnet s’apprête à subir une grosse contraction. La femme lui dit qu’il peut le faire, qu’il faut qu’il fixe un point (alors que le plafond est blanc). Il explique à son pote qu’il va devenir fou si ça dure deux heures.

À la fin le brun apporte des biscottes avec des « muisjes » roses (espèces de granulés à l’anis) qu’on mange traditionnellement pour célébrer une naissance.

À partir de 9 minutes, voici les phrases échangées :

(La femme) – Davis, je te présente ta fille
(Le blond) – Ma fille ! Coucou !
– Les deux mains, mon chou, sinon elle tombe…
– Ah oui évidemment, je le savais.
– Félicitations, t’as été super !
(Le bonnet) – Donne-lui un bisou…
(Le blond) – Les cheveux de papa… J’ai trouvé que c’était une expérience fantastique, sérieusement, j’ai trouvé ça vraiment cool.
–  Je suis content qu’on ait quand même quelque chose à fêter. J’ai vraiment trouvé que c’était une torture. Je sais pas si j’oserai mettre ma femme enceinte maintenant !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 62 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Mélusine94
    Mélusine94, Le 10 mai 2016 à 14h03

    Ils oublient quand même le fait qu'il y a des femmes qui ne ressentent pas de douleurs à l'accouchement voire qui ne sentent carrément pas le bébé passer et ne se rendent pas compte qu'il est déjà né (si si c'est pas des conneries je connais des cas) :yawn: Il arrive aussi que lors de l'accouchement certaines aient carrément des orgasmes !!! Nan et puis celles qui accouchent par césarienne et sous anesthésie générale ou locale ne ressentent pas non plus le même niveau de douleur. Bon après quand je vois ma mère dire devant une série où une fille hurle à la mort parce qu'elle vient d'avoir ses contractions "Et encore ça ce n'est rien du tout, tu ne sais pas ce qui t'attend", je comprend tout à fait la comparaison de Florence Foresti entre l'accouchement et le Vietnam. C'est vrai qu'il ne faut pas non plus oublier que des femmes meurent encore pendant l'accouchement ou dans les jours qui suivent :sad:

Lire l'intégralité des 62 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)