Un homme poignardé pour cause d’abus de spoilers

Spoiler quelqu'un, ça peut vous conduire tout droit à l'hôpital, apparemment. Surveillez vos arrières !

Un homme poignardé pour cause d’abus de spoilers

Oh là là mais je vous l’ai dit, redit et répété… Le spoil est une pratique TRÈS dangereuse qui peut conduire les hommes à leurs pires instincts.

Regarde, moi par exemple j’ai spoilé un élément de Game of Thrones un beau matin à une de mes collègues, et… et… bah il m’est rien arrivé. 

Parce que mes collègues sont DÉTENTE.

Bon après, chez madmoiZelle, on ne vit pas recluses depuis 3 siècles, avec rien d’autre à faire le soir que bouquiner et se couper les ongles de pieds en forme de navets (ceci n’est pas une vraie information). Pas comme…

Un homme poignarde son collègue pour l’avoir spoilé

Alors remettons les choses dans leur contexte. L’histoire qui suit est digne d’un vrai polar !

Des scientifiques vivent reclus depuis des années dans une base de recherche russe nommée Bellingshausen, en Antarctique. Là-bas, ils ont peu de distractions et sont soumis à un stress extrêmement rude, d’après mes confrères du Figaro.

Alors que s’est-il passé sur cette terre de glace désolée ? 

Eh bien un ingénieur de 55 ans nommé Sergey Savitsky s’en est pris à Oleg Beloguzov, un soudeur de 52 ans, lors d’un repas à la cantine. Sergey en est venu à poignarder sauvagement son acolyte avec lequel il travaillait depuis quatre ans.

Pour quelles raisons les choses ont-elles dégénérées ?

Tout simplement parce que les deux hommes sont de grands lecteurs. Les bouquins, ils les dévorent.

Mais Sergey aurait fini par ne plus supporter son collègue, parce que celui-ci prenait un malin plaisir à lui raconter la fin des romans qu’il venait d’entamer !

Quelles suites pour l’agresseur ?

Bien sûr, de tels actes ne peuvent pas rester impunis, et ce même si le motif est compréhensible (NON JE DÉCONNE).

D’abord, il me faut préciser que Sergey s’est immédiatement rendu, de son plein gré, auprès du directeur de la station. 

Il a ensuite été placé pendant une dizaine de jours dans une église orthodoxe, puisque la base de recherche ne dispose d’aucune prison.

D’après le Mirror, il a été transféré à Saint-Pétersbourg où il attend désormais, en garde à vue, son jugement, le 8 décembre prochain. 

Quant à sa victime, l’homme a été transféré à un hôpital chilien (bah oui, c’est le plus proche quand tu es au Pôle Sud).

Ça ferait un bon film…

Cette histoire qui personnellement me glace les sangs pourrait complètement faire l’objet d’un film. D’ailleurs, cette ambiance « terre de glace désolée » n’est pas sans rappeler le chef-d’œuvre de John Carpenter, The Thing

En tout cas, une chose est sûre : la prochaine fois que je veux spoiler quelqu’un, je vérifierai les objets autour de moi. Histoire de pas me retrouver dans la véranda, assommée par le Colonel Moutarde à coups de chandelier !

Et toi ma belle truite en sucre glace, que penses-tu de cette affaire à la Cabin Fever ?

Non mais en vrai t’en penses quoi ? C’est dingue non ? Ou il n’y a que moi qui trouve ça un tout petit peu démesuré comme réaction ?

Le spoil, c’est grave ?

Ici, chez madmoiZelle, la rédaction est séparée en deux équipes : celles qui fuient le spoil comme la peste, et celles qui s’en battent un peu les ovaires.

Je fais partie de la seconde catégorie.

Même si me faire spoiler la mort d’un des personnages principaux d’une de mes séries favorites m’énerverait BEAUCOUP, je ne me pense pas capable de ne serait-ce que faire la gueule pendant 3 jours pour ce simple motif.

Je crois que tout le monde devrait souffler un bon coup, boire par les fesses pour se détendre un peu le fion et surtout remettre l’église au milieu du village…

Le spoil d’un bouquin, d’une série, d’un film, d’une pièce de théâtre n’est pas un drame puisqu’il touche au domaine de la FICTION. 

Alors détends-toi bien la nouille Sergey, et toute la brigade anti-spoil aussi d’ailleurs. Allez, on inspire, on expire… on inspire, on expire… on inspire, on expire… ça va bien se passer.

P.S. : je retire ce que j’ai dit sur « boire par les fesses », ou alors de l’eau, car Sergey était en état d’ébriété au moment des faits !

À lire aussi : Il lance un appel à « la Purge » dans la vraie vie, ça tourne mal

L'essentiel de madmoiZelle

Cet article t’a parlé ? Tu aimerais en lire davantage ? Abonne-toi au chatbot de madmoiZelle, un gentil robot qui t’envoie sur Messenger, en fin de journée, l’essentiel du magazine à ne pas rater !

COMMENT AVOIR UN TEINT PARFAIT ?

Commentaires
  • Mercutio
    Mercutio, Le 1 novembre 2018 à 13h12

    Le coup de l'église orthodoxe m'a tuée ! C'est si russe comme histoire :yawn:

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!