Quand un mec explique à une femme que « les règles, c’est comme le nez qui coule »

Par  |  | 52 Commentaires

Un bel exemple de mansplaining avec l'histoire de cette femme à laquelle un homme a tenu à expliquer qu'elle ne savait pas vraiment à quoi ressemblent des règles. Règles qu'elle a chaque mois depuis sept ans.

Quand un mec explique à une femme que « les règles, c’est comme le nez qui coule »

Connaissez-vous le mansplaining ?

Ce terme du lexique féministe désigne l’habitude qu’ont certains hommes d’expliquer à des femmes ce qu’elles savent mieux qu’eux.

Ça peut être un domaine dans lequel elles sont plus spécialisées que lui, ça peut être leur « voler » une idée en la reformulant pour se l’approprier, et même des éléments tout simples de la vie quotidienne !

Le mansplaining, un concept galvaudé ?

Attention, le mansplaining, ce n’est pas juste un homme qui parle d’un sujet qui ne le concerne pas a priori. Il est tout à fait possible qu’il soit qualifié et dans son bon droit en donnant son avis !

Typiquement, si un médecin ayant fait des années d’étude m’explique que mes douleurs aux seins sont anormales, je ne vais pas lui dire :

« Tut-tut mec, t’as pas de seins à ce que je sache, donc ne me mansplaine pas ce que je ressens ! »

Je vais plutôt aller passer des examens, hein.

Certaines personnes utilisent l’argument « Mansplaining !! » comme une carte pour faire taire les hommes, et je ne suis pas trop fan de cette habitude. Mais parfois, c’est impossible de ne pas lever les yeux au ciel…

Reddit nous a offert un superbe exemple de mansplaining vécu par une utilisatrice.

Le mansplaining d’un homme expliquant les règles à une femme

C’est sur le subreddit TwoXChromosomes qu’on peut lire le post suivant :

« Je discutais de grossesse avec un ami, et du fait que parfois, certaines femmes ignorent qu’elles sont enceintes jusqu’au moment de l’accouchement. […] Il trouvait ça impossible vu que « vous n’avez plus vos règles quand vous êtes enceintes ».

C’est vrai dans la plupart des cas, mais on a fait des recherches : il s’avère que certaines femmes ont des saignements qui peuvent être confondus avec des règles. […]

Mon ami n’était toujours pas convaincu. Il a insisté en m’expliquant qu’on ne peut pas confondre des « saignements aléatoires au niveau du vagin » avec des règles, parce que les règles, selon lui, sont un flux rouge et épais qui s’écoule de temps en temps pendant une semaine. »

À lire aussi : 5 trucs que tu ne savais peut-être pas sur les règles

Je ne connais pas ce mec, mais je pense qu’il n’est pas gynécologue sinon l’utilisatrice l’aurait précisé… Attendez, ça ne s’arrête pas là.

« Je lui ai donc expliqué à quoi ressemblent les règles, que leur aspect peut varier et que le flux peut être régulier. […] Il m’a dit que j’avais tort, que les règles, ce n’est pas ça, c’est plutôt comme avoir le nez qui coule et devoir tout évacuer. »

À lire aussi : Le flux instinctif libre, cette façon de vivre ses règles sans aucune protection

« Dire que j’étais sur le cul serait un euphémisme. Zut alors, je devrais dire à mon corps qu’il fait tout de travers ! De toute évidence, j’étais dans le faux après sept ans de règles, alors que mon ami, un homme, est un expert !

Je lui ai demandé de revenir vers moi avec son expérience personnelle de saignements au niveau du vagin, afin qu’on puisse échanger et qu’il m’explique à quel point moi, une femme, je ne comprends pas à quoi ressemblent des règles. »

Le mansplaining, cette habitude bien relou

Sur Reddit, les femmes soutiennent la personne ayant posté ce message. Beaucoup ont vécu des expériences similaires.

« Des amis mecs m’ont dit que les douleurs menstruelles ne sont pas si graves que ce que les femmes prétendent, et qu’elles cherchent juste une raison de se plaindre. Lol ok. »

À lire aussi : Et si on donnait 3 jours de congés aux personnes ayant des règles douloureuses ?

« J’ai débattu avec un mec de ce que ça faisait d’être une femme voyageant seule. On parlait du Maroc, un pays que j’aimerais visiter mais où j’ai peur de ne pas me sentir en sécurité.

J’ai déjà voyagé seule et j’en ai parlé avec plein d’autres femmes. Chacune d’entre elles avait été victime de harcèlement, ce qui avait gâché leur séjour. Elles ne se sont pas toutes senties en danger mais c’était agaçant.

Lui, un homme n’ayant jamais mis un pied au Maroc, m’a dit que je ne savais pas de quoi je parlais, et que les femmes s’inventent juste des raisons de se plaindre. Qu’il aille se faire foutre. »

Le mieux dans le mansplaining, c’est encore quand un homme t’explique ce que tu ressens. Car il le sait mieux que toi.

« Un mec avec qui je couchais m’a dit que je venais d’avoir un orgasme. Je lui ai donc répondu que je n’avais pas encore joui, et il a décidé de me dispenser un cours de 20 minutes sur la façon dont les femmes jouissent.

Il ne s’est pas interrompu même quand je me suis habillée pour partir. Je n’ai pas de réplique qui tue pour clore cette histoire. J’ai juste claqué la porte alors qu’il continuait à parler. »

À lire aussi : J’ai une vie sexuelle, mais pas d’orgasmes

Comment éviter le mansplaining ?

Il est possible d’être condescendant•e et borné•e sans s’en rendre compte, sans penser à mal, indépendamment de son genre.

Pour éviter le mansplaining et autres écueils, n’hésitez pas à prendre du recul et à vous remettre en question quand vous avez envie d’insister alors que la personne en face de vous n’est pas d’accord avec votre propos.

« Tu dis ça parce que tu n’y connais rien », une belle leçon de mansplaining signée John Smith

Demandez-vous si la personne avec laquelle vous débattez a plus d’expérience sur la question, si c’est son domaine d’activités ou si elle n’est pas plus renseignée que vous.

Ce n’est pas grave de clore un débat en disant « Tu sais quoi, tu as probablement raison, tu t’y connais mieux que moi » ou « Oh, je suppose que je me suis trompé•e, merci de m’avoir éclairé•e ». Vous n’allez pas prendre feu sur place.

Et votre pénis ne va pas tomber. Promis !

À lire aussi : Typologie des phrases sexistes que j’entends en soirée (et idées de répartie)

8 surprises choisies par la rédac
18.90€ + 4€ de livraison

Mymy

Mymy, entre deux bouquins qu'elle chronique parfois en vidéos, est la rédac-chef adjointe/correctrice/community manager de madmoiZelle. Elle aime rester chez elle, les chatons mignons, la raclette du dimanche et les séries télé avec des retournements de situation dedans.

Tous ses articles

Commentaires
Forum Facebook
  • Destiel Mok´
    Destiel Mok´, Le 21 juin 2017 à 10h13

    Je suis enceinte de deux mois et je saigne non stop depuis le debut. Ca ressemble a des regles et ca fait flipper. Qu'il aille se faire frire les fesses cet expert de mes deux.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!