Un homme souffrant de TOC réalise le plus beau slam du monde

Par  |  | 53 Commentaires

Lors d'un concours de slam, un homme a eu le courage de réciter un poème évoquant ses TOC (Troubles Obsessionnels Compulsifs). Et c'est très beau.

Un homme souffrant de TOC réalise le plus beau slam du monde

— Publié le 14 août 2013

Le 9 août 2015 — Hier, le 8 août, c’était l’anniversaire de Neil Hilborn et l’Internet lui a fait un beau cadeau : son poème est la première vidéo de Button Poetry à dépasser les dix millions de vues ! Perso, j’en profite pour me la refaire un petit coup. Pleurer de bon matin y a que ça de vrai.

Le 22 février 2014 — Avis aux non-anglophones, la vidéo possède désormais des sous-titres en français ! Cliquez sur le bouton « Sous-titres » pour en profiter.

Le 14 août 2013 — Neil Hilborn est atteint de troubles obsessionnels compulsifs. Ça ne l’empêche pas d’écrire des poèmes, et encore moins de vivre. En juin dernier, il participait à un concours de slam à Madison aux États-Unis. Dès qu’il commence à réciter « O.C.D. » (pour T.O.C) tout le monde se tait. Son problème l’oblige à répéter certaines fins de phrases, mais il semble sûr de lui, de ses mots.

Au départ, tu vas rire un peu, avec Neil. Et crois-moi, à la fin tes bras ne seront plus qu’une forêt de poils. Il explique qu’il a écrit ce texte en 2011, et qu’à la base les répétitions sont prévues. Cependant, l’émotion prend parfois le dessus et il perd le contrôle. Depuis, le jeune homme a intégré The Good News Poetry, une troupe de poètes itinérante.

LA MADBOX GIRL POWER

8 surprises personnalisées par la rédac
18.90€ + 4€ de livraison

Amelie

J'ai rejoint la folle team madmoiZelle en juillet 2013, ce qui m'a permis d'acquérir sérieux et organisation (hum). Passer mes journées chez IKEA et dénicher des tatoueurs coolos font partie des missions qui me sont confiées. Mes hobbies sont présentement les Gremlins et le poivron rouge. Durant mon temps libre, j'aime regarder des films glauques et monter mon poney.

Tous ses articles

Voici le dernier commentaire
  • Survivine
    Survivine, Le 2 juillet 2016 à 21h04

    Et l'envie prenante aux tripes de le serrer dans mes bras et de lui dire tout simplement avec toute la bienveillance qui m'accapare là tout de suite en l'écoutant : "vis tel que tu es, tu es beau ainsi, n'en doute pas !"

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!