Un homme souffrant de TOC réalise le plus beau slam du monde

Lors d'un concours de slam, un homme a eu le courage de réciter un poème évoquant ses TOC (Troubles Obsessionnels Compulsifs). Et c'est très beau.

Un homme souffrant de TOC réalise le plus beau slam du monde

— Publié le 14 août 2013

Le 9 août 2015 — Hier, le 8 août, c’était l’anniversaire de Neil Hilborn et l’Internet lui a fait un beau cadeau : son poème est la première vidéo de Button Poetry à dépasser les dix millions de vues ! Perso, j’en profite pour me la refaire un petit coup. Pleurer de bon matin y a que ça de vrai.

Le 22 février 2014 — Avis aux non-anglophones, la vidéo possède désormais des sous-titres en français ! Cliquez sur le bouton « Sous-titres » pour en profiter.

Le 14 août 2013 — Neil Hilborn est atteint de troubles obsessionnels compulsifs. Ça ne l’empêche pas d’écrire des poèmes, et encore moins de vivre. En juin dernier, il participait à un concours de slam à Madison aux États-Unis. Dès qu’il commence à réciter « O.C.D. » (pour T.O.C) tout le monde se tait. Son problème l’oblige à répéter certaines fins de phrases, mais il semble sûr de lui, de ses mots.

Au départ, tu vas rire un peu, avec Neil. Et crois-moi, à la fin tes bras ne seront plus qu’une forêt de poils. Il explique qu’il a écrit ce texte en 2011, et qu’à la base les répétitions sont prévues. Cependant, l’émotion prend parfois le dessus et il perd le contrôle. Depuis, le jeune homme a intégré The Good News Poetry, une troupe de poètes itinérante.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 51 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Survivine
    Survivine, Le 2 juillet 2016 à 21h04

    Et l'envie prenante aux tripes de le serrer dans mes bras et de lui dire tout simplement avec toute la bienveillance qui m'accapare là tout de suite en l'écoutant : "vis tel que tu es, tu es beau ainsi, n'en doute pas !"

Lire l'intégralité des 51 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)