Les illusions sexuelles entretenues par Hollywood

Les illusions sexuelles entretenues par Hollywood
Niveau sexe, Hollywood n'est pas très pédagogue ; faisons ensemble la liste des mensonges que les comédies romantiques entretiennent à ce sujet.

Il y a presque un an de cela (cette phrase ne me rajeunit pas), je vous listais 5 illusions entretenues par Hollywood. Des illusions sur la vie de couple, sur l’amour, sur les déclarations et sur le sex-appeal naturel. J’y notais que les studios de cinéma américain tendaient souvent à nous faire croire que la copulation était quelque chose de gracieux et qu’il était tout à fait simple d’avoir un-e ami-e en guise de plan cul (jusqu’à ce que l’un fasse comprendre à l’autre qu’ils sont fait l’un pour l’autre, souvent sous la pluie).

Concentrons-nous cette fois-ci uniquement sur les choses du sexe vues dans les comédies romantiques (sinon on s’éparpille comme des Mikado) en occultant les choses de l’amour (ce qui s’avère compliqué vu qu’à Hollywood, les deux vont directement ou indirectement de paire).

Se foutre à poil, c’est sexy

À part si le film en question est une comédie romantique avec Jack Black ou tout autre act-eur-trice loin des canons de beauté hollywoodiens avec des corps en V, l’effleurage entre les deux personnages qui finiront bien évidemment par tomber amoureux si ce n’est déjà fait* est élégant. Ludique. Agréable à regarder. Longtemps, je me suis entraînée à me déshabiller comme ça, à retirer mon jean debout sans qu’il ne reste coincé au niveau des pieds, pensant que j’étais anormale. Mais c’est faux ; je suis au pire un peu maladroite. Alors quand je vois des scènes où les héros se déshabillent mutuellement en riant et en courant, pardon, mais je hurle ma haine et ne puis y voir autre chose qu’une tentative de narguer les vrais gens.

*(Souvent, c’est fait. C’est juste qu’il ne réalisent pas qu’ils ont LE BON/LA BONNE sous leur nez depuis tant d’années)

On décuve à mesure qu’on enlève ses fringues

La grosse murge qui conduit jusqu’au lit (ou au siège de voiture) d’une personne qu’on ne pensait pas désirer est une sorte de passage obligé des comédies romantiques. Toutefois, fait amusant, les protagonistes semblent de moins en moins ivres à mesure qu’ils retirent leurs vêtements. Une fois sous la couette, ils semblent même suffisamment sobres pour gérer le rythme de l’autre et se rouler dans le lit avec la bouche aussi ouverte que leurs yeux sont fermés, l’extase feint sur leur visage.

Les draps toujours parfaitement disposés

drapschelou Les illusions sexuelles entretenues par Hollywood

Dans les comédies romantiques, les draps semblent être à deux échelles différentes. Une partie assez courte pour l’homme, qui est faite pour lui arriver au bassin, cacher son pénis et dévoiler son corps ferme et ses poils sous une aisselle (celle du même côté que le bras qu’il a sous sa nuque pour soutenir sa tête). De l’autre côté, une partie plus longue permet à la femme de cacher son corps jusqu’à ses seins. L’avènement du linge de maison hybride, en somme.

Sexer dans la douche ? Facile !

En forniquant dans la douche, les actrices n’ont jamais un mouvement malencontreux du genou sur le mitigeur car à Hollywood, on a l’air suffisamment entraîné pour ne pas brûler son partenaire au 3ème degré. Il semblerait également que les acteurs soient fournis avec des crampons pour ne jamais, jamais glisser malencontreusement. À moins que l’héroïne ne soit particulièrement maladroite, ce qui n’est pas un problème puisqu’au pays de la comédie romantique, c’est adorable.

Les fellations et les cunnilingus se font à couvert

Les rapports sexuels oraux ne se font jamais à découvert : les personnages glissent leur visage le long de leur partenaire sous la couette avant d’arriver à destination et de stimuler les parties génitales de leur complice, faisant fi de leur éventuelle claustrophobie. Ok alors : à moins que le receveur ne laisse passer un peu d’air en bougeant la couette de temps en temps, il y a de fortes chances pour qu’il se retrouve avec un cadavre entre les cuisses. Ce qui me fait me demander si les couettes ne seraient pas équipées de trous pour faire passer l’air et ainsi apporter de l’oxygène jusqu’au personnage qui stimule l’autre.

Deux positions, pas plus

À ce stade de l’article, j’imagine que certaines d’entre vous sont actuellement en train de se dire que les comédies romantiques sont faites pour faire rêver et que c’est tout à fait logique qu’on arrange un peu la réalité. C’est là que je sors ma carte magique : pourquoi ne nous montrer les personnages s’enjailler qu’à travers deux positions ? Bonjour la routine.

Rares sont les films où les acteurs ont des relations autrement qu’en missionnaire (de loin la plus fréquente) ou en amazone. Parfois, on a droit à une levrette gentillette, mais c’est souvent quand ils sont saouls ou qu’ils ont juste une relation d’un soir.

Des tétons cachés

L’amazone est une position bien difficile pour les cadreurs hollywoodiens : contrairement au missionnaire, elle ne permet pas de cacher les seins de l’actrice, puisqu’elle est au-dessus et qu’elle ne peut donc pas cacher son torse avec la couette (à moins de vouloir étouffer son partenaire qui finalement ne pourrait pas mourir puisqu’il n’a pas besoin d’oxygène, comme nous l’avons vu plus tôt). Et c’est ainsi que naquit le mythe des soutiens-gorges qu’on garde très, très souvent pendant le coït.

teton cache Les illusions sexuelles entretenues par HollywoodAstuce : Quand elle est au-dessus de l’hollywoodien, l’hollywoodienne peut également cacher ses seins en les compressant sur le corps de l’autre.

La transpiration, signe de coït réussi

La transpiration, oui, mais pas trop : le corps des deux acteurs doit être juste un peu brillant pour faire croire qu’on sue des paillettes par tous les pores dès qu’on prend du plaisir. Après leur orgasme (simultané, sinon c’est que la fin de leur couple est proche), c’est à bout de souffle et les cheveux joliment collés sur leurs tempes qu’ils s’étalent chacun de leur côté du lit. Ceci dit, c’est plutôt positif : les gens qui souffrent d’hyperhidrose se sentent ainsi compris.

Et toi, quels clichés aussi menteurs que récurrents as-tu pu repérer dans les comédies romantiques hollywoodiennes ?

Tous les articles Cinéma , Humeurs & Humours , Petites Typologies , Pour rire , Sexe
Les autres papiers parlant de Cinéma , Comédie Romantique , La vie vs Les films , Mensonge
ça vous a plu ?
partagez !
Big up
L'actu de mad
gratuitement dans vos mails !
a lire également
Plus d'infos ici
Viens apporter ta pierre aux 71 commentaires !

Lire l'intégralité des 71 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)

  • Vara Migraineuse
    Vara Migraineuse, Le dimanche 9 mars 2014 à 18h07

    Dans le genre trucs WTF, et pour donner un exemple précis, la scène de sexe dans The Notebook, vous savez, là où ils se retrouvent après plein d'années et qu'il vont enfin pouvoir le faire... Ben Noah monte tous les escaliers avec le pantalon au niveau des chevilles et EN PORTANT MADEMOISELLE S'IL VOUS PLAÎT... Si c'est pas prendre les gens pour des quiches, ça...

  • Calypso13
    Calypso13, Le dimanche 15 juin 2014 à 21h38

    marcelline-p;3749080
    Toute cette conversation (à laquelle je plussoie de toutes mes forces, oh oui, la loi de la gravité se rappelle bien trop à nous, entre ça et les seins qui pendent) me rappelle également que le fait de se lever pour aller se laver n'est pas seulement un inconvénient...Chez certaines filles, il en va de leur santé et de leur bien-être pour les semaines qui suivent (ici, placez une musique dramatique-épique) : j'ai dû souffrir je ne sais combien d'infections urinaires diverses pour n'avoir pas respecté scrupuleusement l'ablution-condamnation. Et un mois sans baiser, pour une seule petite flemme d'un soir, ça fait cher le coït.
    La Nature est injuste (heureusement la plupart des mecs ne se formalisent pas de ces passages "obligés")...
    Pour ce qui est du "clapet", j'avais une question qui se rapproche du thème : suis-je la seule qui a du mal à refaire le seske deux fois lorsque mon cher et tendre est venu ? (c'est-à-dire que j'ai l'impression que mon vagin s'est "contracté") :ko:
    MERCI! Moi aussi lorsque mon copain a joui une première fois en moi, et ben après j'ai l'impression que.. ça rentre plus! Impossible de faire deux fois d'affilés s'il n'a pas mis de préservatif la première fois (hyper relou)

  • Ww_roxy
    Ww_roxy, Le samedi 12 juillet 2014 à 01h35

    Ahaha j'ai bien ri en lisant cet article et vos commentaires !
    J'ajoute une autre désilusion sexuelle IRL VS Hollywood :
    Non, les pénis ne sont pas téléguidés.

    Dans les films, jamais besoin de main pour aider à bien viser, pas de "pas par là Monsieur". Non. Le pénis va toujoursdroit au but(t) vagin sans problème.

    Je vous laisse imaginer la tête de Monsieur quand après quelques secondes de va-et-vient je me suis sentie obligée de lui signaler que ... Ben... "C'est pas d'dans." :sweatdrop:

  • Malouh
    Malouh, Le dimanche 20 juillet 2014 à 03h05

    olia;3749786
    Merci pour l'article je me suis bien marrée :clap:
    Surprise totale le jour où on l'a fait sans capote avec l'amoureux: c'est lui qui ne supporte pas que ça colle à son kiki après :surprised:
    Du coup pas question de se retirer sans un mouchoir à portée de main!
    et ça c'est pas Hollywood qui m'y aurait préparer...
    Bon, après tout, ça me permet de faire ma petite toilette sans scrupules pendant ce temps là, mais j'ai mis du temps à m'habituer à son rituel tellement glamour ^^
    Hahahah, je m'y retrouve tellement dans ton commentaire (oui, je débarque 2 ans plus tard,la faute au best off hein. :p ) c'est tellement glamour ce petit nettoyage, chacun de son coté avec ses mouchoirs...

    Hollywood nous ment, et ensemble on en ri, ça nous donne des fous rires pas possible. :d

    Par contre les filles qui parlent de l'amoureux qui s'endort après, ou ne veux pas parler apres l'acte comme dans les films.. bah moi c'est lui qui comprend pas que après crac boum, j'ai pas envie de faire un débrief de nos performance... suis-je la seule?

  • L'intranquille
    L'intranquille, Le dimanche 20 juillet 2014 à 04h51

    Dans le genre illusions: jamais de problèmes techniques du style: pet de vagin, règles+tampons ou serviettes, cheveux coincé involontairement, petit problème de compréhension lors d'un changement de position ("hein? tu veux que je me mette sur le dos? ha non le ventre?")... Ou alors si il y a ce genre de problèmes c'est qu'ils ne sont "trop pas" fait pour être ensemble... :facepalm:

  • L'intranquille
    L'intranquille, Le dimanche 20 juillet 2014 à 04h55

    malouh;4837439
    olia;3749786
    Merci pour l'article je me suis bien marrée :clap:
    Surprise totale le jour où on l'a fait sans capote avec l'amoureux: c'est lui qui ne supporte pas que ça colle à son kiki après :surprised:
    Du coup pas question de se retirer sans un mouchoir à portée de main!
    et ça c'est pas Hollywood qui m'y aurait préparer...
    Bon, après tout, ça me permet de faire ma petite toilette sans scrupules pendant ce temps là, mais j'ai mis du temps à m'habituer à son rituel tellement glamour ^^
    Hahahah, je m'y retrouve tellement dans ton commentaire (oui, je débarque 2 ans plus tard,la faute au best off hein. :p ) c'est tellement glamour ce petit nettoyage, chacun de son coté avec ses mouchoirs...

    Hollywood nous ment, et ensemble on en ri, ça nous donne des fous rires pas possible. :d

    Par contre les filles qui parlent de l'amoureux qui s'endort après, ou ne veux pas parler apres l'acte comme dans les films.. bah moi c'est lui qui comprend pas que après crac boum, j'ai pas envie de faire un débrief de nos performance... suis-je la seule?
    Haha non t'es pas la seule! moi je suis du genre "laisse moi savourer ma clope tranquillement" et si l'autre la partage avec moi tranquillement (sans trop parler quoi)  c'est encore plus sympa!

  • Fouphy
    Fouphy, Le jeudi 31 juillet 2014 à 14h34

    Truc qu'on ne voit pas non plus : les filles avec des cheveux longs n'ont jamais de problèmes avec ; genre se bouffer les cheveux pendant qu'on s'embrasse, quand ils sont coincés sous les bras/jambes/aisselles/que sais-je (biffer la mention inutile) et que bordel ça fait mal.:scream:
    non là, si cheveux dans le chemin il y a, c'est avec un mouvement digne de l'Oréal qu'on est écarte. Jamais il y a ce moment où, tu dis "attends chéri je vais m'attacher les cheveux" :facepalm:

  • Some
    Some, Le samedi 2 août 2014 à 20h57

    Oh ba moi j'y croyaisà ces mythes, vous avez tout gâché :sad:
    Laissez moi rêver encore un petit peu ! :queen:

  • Princessechat
    Princessechat, Le samedi 2 août 2014 à 21h25

    Je n'ai pas lu tous les commentaires donc ça a peut-être déjà été dit, mais :
    - Les IST/grossesses non désirées n'existent pas à Hollywood, personne ne s'emmerde à utiliser une capote pour baiser sauvagement un(e) inconnu(e) (je suis mauvaise langue, il existe bien des films basés sur les conséquences de l'oubli de capotes, mais étonnamment on ne parle que des bébés fabriqués par erreur et pas des trucs moins glamours comme les maladies, et puis ça finit toujours de façon rigolote (je pense à Juno et En cloque mode d'emploi))
    - Les femmes sont toutes "vaginales", le zizi dans la foufoune ça marche à tous les coups chez les couples hollywoodiens, alors que dans la vraie vie il paraît que c'est pas franchement le cas chez tout le monde (moi ça me fait un mal de chien, mais je suppose que dans le monde merveilleux d'Hollywood personne ne fait d'endométriose et toutes les meufs ont un vagin de compétition)

  • Cha2701
    Cha2701, Le dimanche 12 octobre 2014 à 15h47

    Ma tête la première fois que j'ai fais l'amour sans capote et que le mec m'a tendu un mouchoir... J'ai compris quand je me suis levée !
    Imaginez l'actrice partir en courant aux toilettes ;)

Lire l'intégralité des 71 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)