Les règles à travers l’Histoire expliquées simplement

Par  |  | 6 Commentaires

Les règles ont-elles toujours été tabou depuis la nuit des temps ? À quoi ressemblaient les tampons de l'Antiquité ? Charlie Danger t'explique toute l'histoire des règles à travers les époques !

Les règles à travers l’Histoire expliquées simplement

En 2018, les règles font l’objet de collection de culottes, de fringues ou même de livres afin de briser les tabous qui les entourent (coucou Jack Parker).

Charlie Danger, excellente youtubeuse dont la chaîne Les Revues du Monde contribue à nous faire voyager dans le temps et l’espace, t’explique qu’il n’en a pas toujours été ainsi.

En remontant dans le passé, elle fait le point sur les règles à travers l’Histoire. Charlie revient sur la façon dont étaient perçues les règles, comment les femmes les géraient et comment elles les vivaient.

Les règles à travers l’Histoire expliquées par Charlie Danger

Comme à chaque vidéo des Revues du Monde, j’ai appris plein de choses ! De l’Egypte Ancienne au XXIè siècle, la youtubeuse revient en détails sur les menstrues, perçues tour à tour comme normales, nocives, impures ou encore synonymes de pouvoirs maléfiques.

Je ne savais pas qu’un remake de Salem se jouait dans mon slip chaque mois mais ça m’a fait rire.

Au passage, j’aurais pas aimé vivre au XXème siècle quand les femmes portaient des sortes de bandes de tissus attachées autour de la taille par un élastique et des épingles à nourrices.

Quand j’imagine qu’une épingle est mal refermée à quelques centimètres de ma teuch.

Les règles et la place de la femme, deux notions étroitement liées

Un des points fondamentaux de cette vidéo est le lien entre la perception des règles et la place que la société donne aux femmes, toutes périodes confondues.

Charlie en profite pour souligner que même en 2018, de nombreuses femmes meurent chaque mois à cause du traitement dont elles font l’objet lorsqu’elles sont indisposées.

Considérées comme impures dans certains pays, elles doivent dormir dehors pour ne pas « contaminer » le reste de la maisonnée et sont par exemple interdites de se servir des sources d’eau communes.

Les règles en France, encore des inégalités

Même en France, les protections hygiéniques n’étaient pas perçues comme des produits de premières nécessités jusqu’en janvier 2016, où la taxe a été baissée à 5,5%, notamment grâce à l’action du collectif Georgette Sand.

Elles étaient considérées comme des produits de luxe, et étaient donc bien plus taxées (à 20%). Paye ton utérus !

Aujourd’hui, la LMDE s’est engagée à rembourser entre 20€ et 25€ de ce budget par an.

Espérons que les protections périodiques finiront un jour par être gratuites. Pensons par exemple aux femmes sans abris qui n’ont pas de toit ou à manger, et qui doivent en plus se fournir en protections… Tu peux d’ailleurs participer à une collecte qui leur est destinée ce samedi 26 mai.

Pour arriver un jour à une gratuité, la vidéo de Charlie contribue à passer le message : les règles c’est normal, c’est universel, et leur traitement est le miroir de notre société alors parlons-en !

Mais YouTube n’a pas vraiment l’air chaud pour qu’on en parle, puisqu’il a démonétisé la vidéo.

À ce propos, Charlie a déjà pris ses dispositions :

« YouTube a désormais un système de démonétisation très strict lié aux annonceurs, et pas forcément juste, qui pénalise beaucoup de vidéastes.

C’est très punitif , surtout quand on a beaucoup bossé pour produire une vidéo… J’ai signalé l’abus, maintenant je n’ai plus qu’à attendre que la vidéo soit analysée manuellement ! Je ne peux rien faire de plus. »

Merci Charlie pour cette vidéo ultra intéressante, j’espère que tu obtiendras gain de cause ! Si tu souhaites la soutenir à travers son travail, tu peux te rendre sur sa page Tipeee !

Et à propos des règles de monétisation des vidéos sur YouTube, justement, Mymy a publié ce jour une lettre ouverte que je t’invite à lire par ici : Salut YouTube, on peut causer du corps des femmes ?

À lire aussi : La cup, les risques, les méthodes d’utilisation… Marion Séclin t’explique tout !

Elise S.

Grande fan de textiles arrivée en août 2016 dans la team mode-beauté, Elise partage sur madmoiZelle tout ce qui la transcende : la couleur, les motifs, les chaussettes, Wham!, la « petite » création... et parfois tout ça en même temps. Ne t’inquiète pas, cela dit : elle ne te forcera jamais à porter des épaulettes. Ni des faux cils. Pas de menaces.

Tous ses articles

Commentaires
  • Chips
    Chips, Le 28 mai 2018 à 22h47

    J'ai des Plim aussi mais je m'en sers presque plus car je tente le flux instinctif. Mais du coup ma sœur voulait aussi des serviettes lavables donc ma mère lui en a cousu pour noël. Vieilles serviettes éponges trouées et vieux t-shirts ont ainsi été recyclés pour un résultat ma foi plutôt stylé. Avis aux couturières, apparemment c'était pas hyper compliqué et elle a trouvé toutes sortes de patrons sur le net...

    Pour l'anecdote c'était une surprise donc ma mère m'a d'abord envoyé son premier prototype pour que je le teste (elle ne peut plus le faire elle-même !!), ça fait quand même drôle quand tu reconnais le tissu du vieux haut de ta mère et que tu le fourres dans ta culotte :rire:. Et la conversation "technique" à base d'envoi de photos pour montrer où il y avait des fuites... Mdr j'aurais jamais pensé prendre en photo ma serviette sale pour la montrer à ma mère !!

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!