« Highline », l’expérience d’un petit roman étourdissant

Lucie vous présente le roman « Highline »,, une immersion intense dans la tête d'un adolescent sur une centaine de pages.

« Highline », l’expérience d’un petit roman étourdissant

Pour cette nouvelle chronique, plus qu’une lecture d’une petite centaine de pages, je vous propose une véritable expérience avec Highline de Charlotte Erlih.

Highline est un roman tout droit venu de la collection « d’Une seule voix » d’Actes Sud Junior, qui offre des textes très courts – encouragés à être lus à haute voix, par exemple. Immersions dans l’esprit d’un personnage, ils livrent les réflexions intimes et profondes d’adolescents à travers le récit de monologues intérieurs.

Une immersion haletante

Dans Highline, nous sommes dans la tête d’un jeune narrateur un peu tête brûlée, qui s’est lancé un défi avec Mouss, son meilleur ami : celui de parcourir cinquante mètres sur un fil tendu entre deux tours, à une bonne petite centaine de mètre au-dessus du sol.

highline

À votre avis, lequel des deux va mettre sa vie en péril ? Leur sort se joue à pile ou face, et c’est notre narrateur qui se retrouve à devoir faire la traversée, tandis que Mouss, fébrile, filme son exploit. Pour ne pas simplifier la tâche, il y a du vent, il pleut, un merle s’amuse à se poser sur le fil, l’installation a été faite à la va-vite avec les moyens du bord dans l’excitation du moment, et toutes les précautions de sécurité n’ont pas été prises.

La récit se fait au même rythme que la traversée, pas à pas. Les pensées du narrateur se bousculent en temps réel dans une multitude d’émotions : angoisse, appréhension, peur, mais aussi concentration, détermination, exaltation. Sur son fil, le narrateur repense à ce qui l’a conduit à se lancer dans un tel pari, il pense aux risques qu’il encourt, aux difficultés qui s’opposent à lui, et à ce qu’il fera s’il survit – sa vie qui, littéralement, ne tient qu’à un fil.

Il évoque ses premiers pas de funambule, la révélation qu’a été la découverte de cette activité. À mesure que les mètres à parcourir se décomptent, l’angoisse serre le ventre : va-t-il parvenir au bout ?

L’expérience d’Highline

Highline est une sacrée expérience, celle de ressentir le vertige par la lecture. Le roman, d’une grande intensité, étourdit et fait battre le cœur très très vite. On retient son souffle à chaque nouveau pas, qui repousse encore plus loin les limites du danger. On méprise ce jeune garçon que l’on croit inconscient, mais on finit par ne pas pouvoir s’empêcher de l’admirer, lui et son incroyable détermination.

L’écriture est précise, ciselée, presque cinglante. Le monologue introspectif et le récit très visuel suscitent l’identification, et font ressentir au plus près les violentes émotions qui animent l’adolescent. Highline est un roman saisissant, qui prouve que les mots peuvent aussi être vecteur de sensations fortes.

À lire aussi : « Le Livre de Perle », un merveilleux roman « jeunesse » à découvrir d’urgence

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Il n'y a pas encore de commentaire