Google+ est arrivé !… et on n’y comprend rien

Google+, le concurrent de Facebook made in Google vient enfin d'arriver, en version test - et on essaye de comprendre.

Google+ est arrivé !… et on n’y comprend rien

Alors ça y est, on est hype, on a réussi à trouver des invits pour Google+. Le projet, exposé ici, est censé simplifier nos cyber-relations et les échanges sur le web. Et éventuellement, mettre un petit taquet à Facebook, mais ça on y est pas encore.

Me voici donc entrée dans l’univers merveilleux de Google+ et déjà, on me suggère des amis : tous les utilisateurs Twitters/blogueurs les plus influents me sont donc présentés sous leur vrai nom (tarif de balance : 5€ le nom + prénom de votre twittos préféré). Je fouille un peu pour trouver deux ou trois personnes que je connais, histoire de me sentir moins seule, et c’est parti.

Voici donc à quoi ressemble ma page d’accueil :

et ça, c’est mon profil :

Conclusion : j’entrave que dalle à ce qui se déroule devant mes yeux. En allant chercher un peu plus d’informations, j’ai fini par comprendre deux ou trois trucs :

1. Votre page d’accueil : c’est simple, c’est du Facebook bis. Vous voyez défiler les publications de vos contacts, vous pouvez leur parler (via une colonne gtalk située à gauche), publier des éléments (texte, lien, vidéo) via le champ de texte situé en haut de page, BREF, celles qui utilisent déjà Facebook ne seront pas trop perdues. Vous pouvez également voir vos amis, ceux qu’on vous suggère, et en chercher de nouveaux dans une barre de recherche tout en haut de la page.

2. Les cercles : vous avez la possibilité de ranger vos amis dans des cercles (amis, famille, boulot, connaissances…) afin de mieux vous organiser. Détail important pour les indécises et les relations floues : vos amis peuvent appartenir à plusieurs cercles en même temps. C’est comme si vous leur colliez des petites étiquettes sur le front pour mieux les classer. Du coup, si quelqu’un vous aime bien, il vous ajoutera dans son cercle. Hmhm. J’AI TOUS MES AMIS DANS MON CERCLE C’EST SUPEEEEEER !

3. Déclics : c’est là qu’on voit que Google est bien à l’origine de tout ça. Tapez des mots-clés relatifs à ce qui vous intéresse (mode, beauté, chats qui tombent du canapé, recette crumble banane munster, films d’action, tricot…) et vous recevrez en temps réel les nouveaux résultats de recherche.

4. Bulles : EXHIBEZ-VOUS MES ENFANTS. Les Bulles vous permettent de créer un livrestream XXX surprise pour tous vos contacts ! Vous leur signalez que vous êtes dispo, lancez votre webcam et voyez qui vous rejoint pour une petite conférence improvisée. Attention à ne pas vous retrouver avec Papy, le maître de stage et le sex friend dans la même bulle.

Quant à l’utilisation de toutes ces merveilleuses fonctionnalités, je ne saurais pas vous dire, je n’ai pas encore assez d’amis pour tout expérimenter (TRISTESSE, moi qui voulais tant livestreamer mon repas de midi).

Je ne sais pas encore exactement jusqu’où Google va aller pour faciliter le succès de Google+, mais pour l’instant l’innovation n’est pas encore assez transcendante pour que je m’imagine y passer beaucoup de temps. Quand plus de monde se sera inscrit, peut-être… Mais nous nous attendons tous à voir le projet se casser la gueule, comme ça a déjà été le cas avec Google Wave et Google Buzz (dont plus personne ne parle alors qu’on s’était tous battus pour avoir des invits).

Si vraiment ça vous démange, vous pouvez toujours venir m’alpaguer sur Twitter pour demander (gentiment sinon je mords) une invitation. Et on s’enverra des GIFs de chat qui tombent de canapés.

MISE À JOUR : Allez hop ! Terminé ! Après avoir passé ma soirée à vous envoyer des invitations, je m’arrête là ! Mais n’hésitez pas à vous entraider dans les commentaires, histoire que ça tourne un peu et que celles qui en ont eu une fassent partager !

Big up
Viens apporter ta pierre aux 36 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Titpuce
    Titpuce, Le 22 juillet 2011 à 22h53

    J'ai reçu une invitation ce matin du coup je m'y suis mise et je n'y comprend pas grand chose oO" Peut être quand j'aurai plus d'amis dessus qui sait !

Lire l'intégralité des 36 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)