Girls Trip rappelle que les vraies amies savent se dire les vérités difficiles à entendre !

Girls Trip est une comédie américaine très « Girl Power », avec en toile de fond, une belle leçon d’amitié. La vraie, celle qui fait mal pour permettre d'aller mieux et de grandir ensemble.

Girls Trip rappelle que les vraies amies savent se dire les vérités difficiles à entendre !

Un vent de fraîcheur souffle sur la comédie « entre meufs » : Girls Trip, qui sort le 13 décembre en France, amène un peu d’été dans l’hiver qui s’approche.

Et surtout, ce film met en scène des personnages féminins forts, complexes, et son histoire s’avère être bien plus profonde que ce qu’on pourrait croire, au premier abord…

Girls Trip est une comédie américaine, dont l’affiche laisse présumer un enième remake au féminin de Very Bad Trip.

Le pitch y ressemble d’ailleurs très fort : quatre amies que la vie et ses carrefours ont éloignées, se retrouvent pour un week-end de folie pure à l’occasion du festival Essence, en Louisiane.

La bande-annonce aussi laisse planer comme une atmosphère de Grosse Teuf qui va dégénérer.

Mais ce serait se tromper lourdement sur Girls Trip que d’y voir uniquement son aspect festif décomplexé.

Girls Trip, la réunification des membres du « Flossy Posse »

Ryan, Sasha, Lisa et Dina sont des amies d’enfance. Un rapide flashback laisse entrevoir que le quatuor a fait les 400 coups dans sa jeunesse, tout en réussissant à se bâtir de brillantes carrières.

À l’exception peut-être de Dina (Tiffany Haddish), dont le franc parler et le caractère très haut en couleurs lui permettent a minima de prendre la vie du bon côté, malgré ses nombreux retournements.

À l’inverse, Ryan (Regina Hall) tient sans doute le haut du panier, elle que la presse qualifie de « nouvelle Oprah », auteure du best-seller « les femmes peuvent tout avoir », basé sur sa propre vie. Le mari parfait (Mike Colter), le mariage parfait, le job parfait, le physique parfait. Sa vie est une couverture de magazine, et elle est d’ailleurs en couverture des magazines.

Sasha (Queen Latifah) a aussi flirté avec les couvertures de magazines, celles du Time qu’elle faisait, en tant que journaliste émérite au sein de ce titre renommé. Surviennent ensuite les affres de la vie sans doute, et un ambitieux projet avorté plus tard, Sasha monte son propre site d’informations, axé « people » et gossip news.

C’est moins prestigieux, mais ça paie les factures… Quoique ? Le succès n’est pas en rendez-vous d’un point de vue financier… La journaliste maintient son train de vie en apparences, mais pour combien de temps encore ?

Lisa (Jada Pinkett Smith), quatrième et dernière membre de ce crew baptisé « Flossy Posse », est une mère de famille divorcée, que le métier d’infirmière et ses contraintes tiennent éloignée du marché des célibataires.

Une situation dont elle n’a l’air ni de souffrir, ni de s’en plaindre, ce qui n’empêchera pas ses trois amies de tenter de la caser, le temps d’une nuit. Ou moins qu’une nuit, ça permet d’enchaîner les conquêtes…

Girls Trip, une histoire de réconciliation forte

Je viens de te présenter les personnages, mais je ne te dis rien de l’intrigue dans cette critique ; c’est un choix assumé, parce que je trouve justement que l’intérêt principal du film, ce sont ces personnages et leur évolution.

Un peu à l’image de Pire Soirée, ou d’autres « buddy movies » au féminin comme par exemple Going To Brazil, que j’avais également beaucoup aimés, les personnages de Girls Trip commencent dans une bonne entente de façade.

Leurs différences et leurs dissensions s’accentuent et se creusent au fur et à mesure du film. On comprend dès le départ à quel point la vie les a éloignés, et l’on se doute que le déroulé de l’histoire amènera les quatre amies vers une réconciliation.

C’est le chemin qu’elles prennent pour y parvenir que j’ai trouvé particulièrement intéressant.

Girls Trip, la comédie qui m’a fait réfléchir à l’amitié

Girls Trip est avant tout une comédie : le jeu des actrices déborde de complicité, ça transpire les fous rires en plateau, les gags sont gros, les répliques acérées, tout est fait pour passer un bon moment de détente devant ce « trip » entre potes.

Mais la fête et les rebondissements rocambolesques n’empêchent pas de réfléchir à des questions fondamentales de l’existence, comme par exemple : l’amitié.

Les quatre filles ont chacune leur vie, conséquence de leurs choix. Entre amies, on se soutient, pas vrai ? Alors bien sûr qu’elles ne se critiquent pas entre elles : elles soutiennent les choix que les autres font.

Elles soutiennent Ryan, qui choisit de rester dans un mariage au final moins reluisant que la couverture du magazine qu’il illustre. La jeune femme a ses raisons, ses amies les respectent.

De même, si le célibat de Lisa prête à beaucoup de scènes comiques, les amies respectent sa décision de ne pas chercher à « se recaser ».

Personne ne critique Sasha, et ses astuces pour maintenir son train de vie sans épuiser son compte en banque déjà dans le rouge, et l’on fait même mine de ne pas voir le problème : tant que la journaliste ne l’amène pas elle-même, c’est qu’elle ne souhaite pas que ses amies s’en mêlent.

Les vraies amies se respectent, et respectent les frontières intimes posées par leurs amies. Elles soutiennent les choix de vie, les grandes décisions, et apportent leurs conseils en cas d’hésitations.

C’est vrai. Les vraies amies font ça. Mais les vraies amies sont capables de se dire les vérités difficiles à entendre.

Girls Trip : les vraies amies se disent les vérités difficiles à entendre

J’en ai vues, des scènes d’engueulades dans les films, et dans les comédies en particulier. Des réactions exacerbées, exagérées pour sortir le ou la spectatrice de la gêne, provoquer des éclats de rire pour désamorcer une situation tendue.

Ce sont des scènes qui visent à divertir, et moins à faire réfléchir. Ce que j’ai particulièrement apprécié dans Girls Trip, c’est qu’il y a des scènes comiques, ET des scènes qui font réfléchir.

Ah, c’est sûr, tu vas péter l’ambiance si tu commences à dire à ta meilleure pote « tu dis que ça te rend heureuse, la vérité est que tu n’as pas l’air heureuse. » Tu ne sais pas si c’est à toi qu’elle ment, ou à elle-même, alors tu lui demandes.

Ah ouais, tu vas mettre les pieds dans le plat. Mais les vraies amies font ça, elles ne laissent pas leurs amies s’enfoncer dans le mensonge et le déni, en se disant « c’est son problème, après tout, si elle décide d’assumer ça, ça la regarde ».

Les vraies amies te donnent le courage de mettre le nez dans les problèmes que tu préfèrerais peut-être ignorer, mais qui en attendant, te pèsent.

Les vraies amies ne te laissent pas te mentir à toi-même, elles ne respectent pas une pseudo-frontière d’intimité lorsqu’elles ont la conviction que tu te planques derrière pour ne pas avoir à affronter la vérité.

Les vraies amies osent et savent dire ces vérités si difficiles à entendre, mais si nécessaires à entendre, justement.

Les vraies amies grandissent ensemble, au-lieu de simplement vieillir côte à côte, chacune dans son couloir. Grandir ensemble, c’est se donner mutuellement les armes et le soutien nécessaires pour franchir les obstacles qui nous barrent la route, parfois.

Les vraies amies parfois se font du mal, parce que certaines vérités font mal.

Girls Trip raconte cette histoire, et c’est précisément ce qui m’a fait tant de bien.

Jada Pinkett Smith nous parle d’amitié

Kalindi a eu la chance de rencontrer Jada Pinkett Smith, l’une des actrices principales de Girls Trip. Elle lui a parlé de son rôle, et surtout d’amitié…

En salles le 13 décembre !

À lire aussi : Ces erreurs que je ne reproduirai plus avec mes amies

POURQUOI REGARDER THE HANDMAID’S TALE ALORS QUE ÇA MET BIEN LE SEUM ?

Clemence Bodoc

Clémence Bodoc a été jeune cadre dynamique dans une autre vie, avant de rejoindre la Team madmoiZelle. Elle s’intéresse à l’actualité et à l’écologie, aime la politique et les débats de société. Grande fan de sport (mais surtout à la télévision), et de cinéma (mais seulement en VO), son nom de scout est dinde gloussante azurée. Elle ne mord pas mais elle rit très fort.

Tous ses articles

Commentaires

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!