French Touch : le guide de survie

Retour sur dix morceaux incontournables de la French Touch, pas celle dont on parle actuellement, mais bien celle qui régnait sur la musique électronique dans les années 90.

French Touch : le guide de survie

— Article écrit par Charleddy & Adrien Larouzée

Alors que David Guetta vient d’être sacré meilleur DJ du monde (no comment), et que Justice débute une tournée mondiale déjà sold-out, on entend encore ici ou là, parler de la fameuse « French Touch ».

Une expression qui nous rappelle les années 90, quand tout un pan de la production électronique, la house, était menée par des frenchies : Daft Punk, Cassius, Dj Falcon, Modjo… tant de groupes qui rappellerons des soirées endiablées à ceux d’entre nous qui avaient entre 15 et 30 ans en 1998.

Mais une décennie plus tard, où sont passés ces rythmes binaires, les caisses claires au deuxième temps, les basses bondissantes et les effets de filtre ? Evanouis, remplacés petit à petit par des productions formatées de 4 minutes beaucoup plus pop-rock. Mais il est impossible pour nous Français de ne pas arborer cette expression trophée, symbole d’une révolution menée de main de maitre par quelques noms (parfois) malheureusement oubliés.

Voici 10 morceaux qui selon nous valent la peine d’être connus, (ré-)écoutés et partagés. Parce que la « nouvelle » french touch ne serait pas là sans eux :

1. Benjamin Diamond
We Gonna Make It (Alan Braxe Remix) – 2000

Avec ce titre, vous avez trois des deux compères de Stardust, groupe éphémère responsable du tube planétaire Music Sounds Better With You. Que demander de plus ? La voix de Benjamin Diamond, compositeur à part dans ce mouvement de la French Touch, et dont on vous conseille le très bon album Strange Attitude. Alan Braxe, plus connu pour des morceaux comme Intro ou Palladium, remixeur et producteur très prolifique, tête pensante de l’excellent label Vulture. Ces deux-là sont encore aux affaires, chacun dans un style différent, mais toujours aussi doués l’un que l’autre.

2. Ian Pooley
Chord Memory (Daft Punk Remix) – 1996

Ian Pooley, légende allemande de la musique électronique, remixé par les deux français les plus connus au monde (bah quoi ?) : Thomas Bangalter et Guy-Manuel de Homem Christo en sont encore à leurs débuts mais si prometteurs déjà. C’est l’histoire de deux mecs qui ont 10 ans d’avance sur tout le monde…

3. Le Knight Club
Santa Claus – 1997

Guy-Man, l’un des deux membres du binôme Daft Punk, créé son propre label, Crydamoure, en 1997. Le but est de regrouper sur des compilations house, les producteurs français qui plaisent à ce dernier. Il est épaulé par Éric Chedeville, alias Rico, dans cette lourde tâche. Tous les deux, ils forment le groupe Le Knight Club, et produiront sous ce nom là un certain nombre de petits bijoux, Santa Claus en tête. On aime aussi beaucoup Rhumba, Nymphae Song, etc.

4. DJ Falcon
Honeymoon – 1999

Stéphane Quême est le cousin d’Alain Quême, plus connu sous le nom d’Alan Braxe (cf. numéro 1). Il est aussi le frère de Delphine Quême (Quartet). Mais il est surtout un DJ de génie qui a sorti un seul et unique EP, Hello My Name Is, dans lequel les 4 titres sont absolument fabuleux. Samplant Serious Intention, Honeymoon nous paraît être le plus représentatif de ce qu’était la French Touch à l’époque. Avec en bonus la coupure mobile (c’est comme cela que le vinyl a été pressé).

5. Bob Sinclar
The Ghetto – 1998

http://www.youtube.com/watch?v=M1ym4SrpLG8

Avant de donner des « conseils » sur Fun Radio ou de faire le générique de la Star Ac’, Christophe Friant alias Bob Sinclar a sorti deux (trois ?) excellents albums dont Paradise, un LP où se bousculent les titres les plus punchy. On connaît tous le morceau Gym Tonic (la rumeur dit qu’il est entièrement composé par Bangalter) mais The Ghetto est moins connu. Et pourtant !

6. Thomas Bangalter
Club Soda – 1998 :

Pendant que son alter ego Guy-Man montait son label romantique Crydamoure et faisait joujou avec les producteurs de House les prometteurs, Thomas allait tester des sons plus obscurs et moins « mainstream » pour monter le label Roulé. Il y signe notamment le susnommé DJ Falcon et y sortira Music Sounds Better With You avec Braxe et Diamond, formant ainsi le groupe Stardust le temps d’un tube. Club Soda est un titre parmi mille autres – on exagère à peine – démontrant l’étendu du talent de celui qui aujourd’hui se trimballe avec un casque de moto trafiqué et compose pour Disney.

7. Modjo
What I Mean (Aloud Remix) – 2001 :

Le duo Modjo, surtout connu pour avoir samplé Chic dans son mythique Lady, a aussi fait un album surprenant (Aknowledgement) qui proposait tubes house et morceaux – hélas – plus RnB. Aloud se charge ici de reprendre le banal What I Mean et le transforme en bombe à retardement. Plus que le rythme, appréciez la gestion des voix et de la basse : tout simplement magnifique.

8. Daddy’s Favourite
I Feel Good Things For You – 1998

La plus pure tradition French Touch, pied bien levé, sample de Patrice Rushen bouclé jusqu’à l’épuisement (les références en la matière restant quand même Together et So Much Love To Give sur Roulé). Le genre de morceau « cocotte minute » qui fait monter la pression pendant 5 minutes avant de lacher les chevaux, osé.

9. Jesse & Crabbe
The Big Booya – 1999

Attention hymne. Jesse & Crabbe (Fiat Lux <— site magique updaté la dernière fois en 2007) capables de remixer les Daft Punk pour le Daft Club, nous sortent ici un morceau aux lyrics élégants, et à la ligne de basse obsédante. Franchement, ce qui se passe à 2’10 donne envie de vivre pour toujours.

10. Louis La Roche
Prick Stick

http://www.youtube.com/watch?v=ZsMycyJ0lvM

Seul artiste non estampillé « first generation » par vos serviteurs, Louis La Roche est un anglais qui produit de l’excellente house depuis quelques années. Ça fait mal au coeur, mais la meilleure french touch ‘originale’ est servie à l’anglaise. Lors de la sortie de son premier morceau le net s’enflamme en quelques jours et il se murmure que Thomas Bangalter est de retour avec une production solo « à l’ancienne »… Le jeune anglais a fait cesser les rumeurs d’un ton amusé et a gagné sa signature.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 10 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

Lire l'intégralité des 10 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)