3 films à voir cette semaine, entre blockbuster horrifique et poésie japonaise !

Par  |  | Aucun Commentaire

L'année cinéma a commencé ! Voilà 3 films à découvrir en cette première semaine de 2018, et il y a de quoi faire, vous allez voir.

3 films à voir cette semaine, entre blockbuster horrifique et poésie japonaise !

C’est l’heure de la sélection cinéma.

Et cette semaine, j’exulte ! Entre horreur, poker, et animation japonaise, le box-office fait dans la qualité et l’éclectisme.

Insidious : La Dernière Clé, le jump scare millimétré

Nouveau volet d’une saga désormais culte, Insidious 4 fait la part belle à l’inventivité. 

Aussi bien ficelé qu’une paupiette, le scénario présente une nouvelle créature maléfique qui a la particularité d’avoir des clés… aux bouts des doigts.

D’ailleurs, je ne sais pas où les mecs vont chercher ces idées.

Qui se réveille le matin en se disant :

« Tiens, et si je faisais un film avec un gars qui serait comme Edward aux mains d’argent mais à la place des ciseaux, il aurait des clés, et puis il les enfoncerait dans la gorge des gens aussi ! »

Bref, Elise, la médium qui balaie d’un revers de main les abominables démons des opus précédents, retourne dans la maison de son enfance pour aider le nouveau propriétaire à se débarrasser d’une présence maléfique.

Confrontée à son lourd passé, Elise va devoir faire la paix avec ses peurs et… sa famille !

Autant vous le dire tout de go : cet opus est plutôt glaçant.

Adam Robitel, qui réalise son premier Insidious, maîtrise tout à fait les codes du genre horrifique et fait planer l’ombre d’un stress sur chacune de ses images.

Un stress encore exacerbé par l’intervention ponctuelle de jump scares, qui nous font des petits coucous sans pour autant être omniprésents.

Une réussite, dont madmoiZelle est très fière d’être partenaire.

Fireworks, la délicatesse animée

Réalisé par Akiyuki Shimbo, Nobuyuki Takeuchi, Fireworks est aussi délicieux qu’un amour d’été.

Et cela tombe bien, car il est précisément question d’amour dans ce joli film d’animation japonaise, dont madmoiZelle est également partenaire.

Un amour contrarié par les contraintes de la vie, et du temps.

Nazuna est une collégienne discrète et un brin tourmentée.

Par une chaude journée d’été, elle défie ses deux amis Norimichi et Yusuke lors d’une course de natation. Le gagnant remportera le privilège d’emmener la belle au feu d’artifice, grand événement de la soirée.

Mais le matin même, Nazuna trouve un singulier objet sur la plage. Un objet qui pourrait bien changer le court de la journée…

Le Grand Jeu, entre pouvoir et gros billets

Depuis quelques semaines, Paris recouvre ses murs et ses kiosques d’une affiche impressionnante, qui présente Jessica Chastain assise sur un sacré paquet de dollars.

Comme quoi, personne ne roule sur l’or mais tout le monde s’assoit dessus, littéralement ! #NoRespect !

Anyway, comme disent les jeunes qui maitrisent la langue de Shakespeare, Le Grand Jeu, c’est le film événement d’Aaron Sorkin, un scénariste de renom.

Il propose une immersion au coeur du monde impitoyable du jeu clandestin à Hollywood, et fait le portrait de Molly Bloom.

Qui est-ce, vous demandez vous ?

Molly Bloom est une jeune femme qui a débarqué en 2004 à Los Angeles et a commencé comme assistante d’un magnat du poker.

Un patron qui réunit toutes les semaines des joueurs de poker autour de parties clandestines…

Je ne vous en dis pas plus. Je vous laisse découvrir le film et ses enjeux, qui méritent clairement le coup d’oeil.

Voilà mes petites ouailles, c’est tout pour cette semaine. On se retrouve vendredi prochain pour parler de nouvelles pépites du box office.

À lire aussi : 5 films à voir cette semaine, entre fable délicate et blockbuster nostalgique !

Commentaires

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!