Les films d’amouuuur qui rendent heureux

Les films d'amour, il y en a plein. Sophie vous a donc concocté une sélection spéciale feel good de films romantiques qui rendent heureux !

Les films d’amouuuur qui rendent heureux

semaine-amour

— Article publié le 6 janvier 2012

À lire aussi : BiznessMad — Mélanie et sa Mercerie Fine

Si le succès d’Intouchables pouvait parler, il me dirait probablement quelque chose comme « c’est la crise et il fait tout moche : les gens ont envie de films qui les rendent heureux. » Et il rajouterait probablement quelque chose comme « t’étais bien à côté de la plaque avec ta sélection de films pour déprimer« .

films d'amour mannequins  Ces deux jeunes femmes en plastique sortent de la projection d’Intouchables.

La comédie d’Eric Toledano et Olivier Nakache remplit par ailleurs parfaitement sa mission de film-pansement, puisque rares sont les personnes qui n’en ressortent pas touchées, le sourire aux lèvres et les larmes aux yeux d’avoir ri d’un rire franc. Cependant, si tu n’as pas encore eu l’occasion d’aller le voir ou si tu souhaites découvrir voire re-découvrir d’autres films à visée thérapeutique, voici rien que pour toi une petite sélection d’oeuvres cinématographiques qui n’ont pour seule ambition que de faire du bien à ses spectateurs. Des films qui font rire, qui font pleurer, qui donnent envie de chanter, danser, et de prendre tout le monde dans ses bras. Des bouffées d’air frais, en somme. À tes blocs-notes et plates-formes de téléchargement légal !

Love Actually, de Richard Curtis (2003)

Un grand classique de la comédie romantique avec toutes les grosses ficelles que cela implique : Hugh Grant y campe un Premier Ministre sexy et maladroit, Colin Firth un écrivain sexy et maladroit et Liam Neeson un veuf maladroit et sexy. En plus des trois sus-mentionnés, (la fantastique) Emma Thompson, (l’incroyable) Bill Nighy, Severus Rogue Alan Rickman et Keira Knightley complètent ce casting au poil. L’intrigue se déroule pendant la période de Noël à Londres, et nous suivons les rencontres, les coups de foudre et les séparations des protagonistes, le tout saupoudré d’humour à l’anglaise. Ce film donne tellement envie d’aimer tout le monde que j’en aurais fait la bise à Pinochet si je l’avais croisé en sortant du cinéma.

À lire aussi : Quelques leçons à tirer de Love Actually

films d'amour love actually  Hihi, pfff, et dire que je lui avais demandé de garder notre amour secret.

Nuits blanches à Seattle, de Nora Ephron (1993)

Annie écoute tranquillement sa station de radio préférée en pleine nuit. L’émission qui passe à ce moment-là recueille les témoignages de solitaires qui ont besoin de faire comprendre aux autres auditeurs combien leur vie sent le vieux slip (écoute Europe 1 après 23h et tu comprendras de quoi je parle). C’est alors qu’est diffusé le message de Sam, qui n’a plus d’autre raison de vivre que son fils depuis que son épouse est décédée. C’est le top départ d’une histoire d’amour plus complexe que celle de Dawson et Joey. À voir surtout pour le couple mythique formé par Tom Hanks et Meg Ryan (avant le bistouri).

À lire aussi : Les clichés trop vus au cinéma

Trop Loin Pour Toi, de Nanette Burstein (2010)

Erin et Garnett s’essaient à l’amour à distance pour quelques temps, et plus si possibilités carriéristes : sauront-ils résister au frétillement de leurs sous-vêtements et à leurs hormones sautillantes après des mois de séparation ? Entre humour un peu gras et déclarations d’amour absolu, ce film se démarque des autres romcom. Avec Drew Barrymore, toujours aussi malicieuse, et Justin Long en loser craquant.

À lire aussi : L’amour à distance

Garden State, de Zach Braff (2004)

films d'amour garden state
Comment lui faire comprendre sans la froisser que son haleine sent le pâté ?

Andrew (Zach Braff) doit aller dans le New Jersey pour l’enterrement de sa mère. L’occasion pour lui de revoir son père et ses amis d’enfance, mais aussi et surtout de se confronter à nouveau au passé qu’il s’est évertué à fuir neuf ans durant. Sa rencontre avec Sam (Natalie Portman) va finir de le chambouler. Salué par la critique et les spectateurs, Garden State est un excellent premier film, oscillant entre drame et comédie. Le tout mis en valeur par une bande originale parfaite. Niveau détente, ce film est plus efficace que 12 massages de la voûte plantaire réunis.

Crazy, Stupid, Love, de John Requa et Glenn Ficarra (2011)

Cal, quadragénaire, croit mener une vie parfaite aux côtés de son amour de lycée jusqu’au jour où cette dernière lui annonce non seulement qu’elle le trompe, mais qu’elle compte en plus demander le divorce. Sonné, il démarre un rituel nocturne qui consiste à lever le coude seul au bar du coin. C’est là qu’un soir, il rencontre un tombeur dénommé Jacob qui va devenir bon gré mal gré son coach en séduction. Une comédie romantique à voir pour se vider la tête en se gaussant tant les dialogues et les situations envoient du lourd. A voir aussi et surtout pour son casting aux petits oignons : Steve Carell en loser, Ryan Gosling en tombeur, Julianne Moore en épouse infidèle et Emma Stone en sublime jeune femme drôle, savamment cynique et légèrement délurée.

À lire aussi : Crazy, Stupid, Love

Diamants sur Canapé, de Black Edwards (1961)

Ce grand classique du cinéma est une version un chouïa édulcorée du célèbre roman court (ou longue nouvelle) Breakfast at Tiffany’s de Truman Capote. C’est l’histoire de Hollie (Audrey Hepburn), une jeune et jolie femme cherchant à épouser un homme riche, observée par son écrivain de voisin. Le film comme le livre sont à voir et à relire sans modération aucune. (Avertissement : si le livre est à mes yeux plus intéressant, il fout toutefois moins la patate que son adaptation au ciné).

À lire aussi : Audrey Hepburn

(500) jours ensemble, de Marc Webb (2009)

À lire aussi : Pourquoi je ne supporte pas Zooey Deschanel

Tom rêve d’un amour inconditionnel, inaltérable et parfait. Tom est donc un gros niais. Un jour, il rencontre Summer, la nouvelle secrétaire de son patron ; c’est le coup de foudre. S’ensuit alors le récit sur 500 jours de l’évolution de leur relation (de la rencontre à… Tu verras bien). Joyeux, dynamique et énergisant, le film est une sacrée balade au pays du bonheur naïf-mais-en-même-temps-non. Avec un Joseph Gordon-Levitt mignon comme un gentil bichon et une Zooey Deschanel qui minaude.

À lire aussi : « Broadway Therapy », un feel-good movie de qualité avec Owen Wilson et Imogen Poots

Il ne te reste plus qu’à te rendre au vidéo-club le plus proche, à allumer ton magnétoscope et y insérer la cassette VHS de ton choix.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 120 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Gotohail
    Gotohail, Le 19 février 2016 à 17h53

    Que-ahhh? Mais où se trouve Good Morning England dans cette liste ,parce que rien qu'avec la BO je me retrouve à danser en culotte sur mon lit et à souhaiter du bonheur à tout le monde

Lire l'intégralité des 120 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)