Les femmes qui ont marqué la science à l’honneur dans une série d’illustrations

« Women in Science » est une série d’illustrations réalisées par la graphiste Rachel Ignotofsky, qui rend hommage à Marie Curie, Grace Hopper et toutes ces femmes qui ont marqué la science.

Rachel Ignotofsky est une jeune graphiste et illustratrice américaine qui a de nombreux centres d’intérêt. Parmi eux, la science. On peut donc imaginer la réflexion qui a précédé le lancement de sa série d’illustrations intitulée Women in Science : chaque image présente une nouvelle femme ayant apporté une contribution significative au monde scientifique !

Et c’est aussi joli qu’intéressant… Car, avouons-le, à part Marie Curie, aucune de ces femmes n’est très connue du grand public.

À lire aussi : Sophie Germain, femme mathématicienne au génie méconnu

Jane Goodall est une éthologue, primatologue et anthropologue dont les travaux et observations sur les chimpanzés ont changé notre perception de l’animal. Grace Murray Hopper, décédée en 1992, était à la fois Amiral dans la marine américaine et une informaticienne douée — à l’origine, entre autres, du premier compilateur. Valentina Terechkova est la seule femme à avoir jamais effectué un voyage dans l’espace en solitaire. Et ce n’est qu’un échantillon !

Pour voir toutes les illustrations en grand et avoir envie de découvrir toutes ces femmes scientifiques, rendez-vous sur la page Instagram, la boutique Etsy ou le site Web de Rachel Ignotosky !

À lire aussi : Ces femmes qui ont marqué 2014

Big up
Viens apporter ta pierre aux 5 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Dovara
    Dovara, Le 11 mars 2015 à 21h02

    ValouSestra
    Il y a Rosalind Franklin aussi, celle qui a découvert la structure de l'ADN, et qui s'est fait "voler" son prix Nobel par Watson et Crick !
    Hum, d'après mon professeur de Biologie Moléculaire, ce ne serait pas tout à fait cette version.
    Watson et Crick avait déjà une petite idée de comment était l'ADN (en faisant des maquettes et en utilisant les données qu'ils avaient, leurs travaux étaient purement théorique), Rosalind, elle, a confirmer la structure de l'ADN grâce au rayon X (Elle était une grande spécialiste du rayon X de l'époque) validant ainsi le modèle de Watson et Crick.
    Franklin est morte à 37 ans à cause d'un cancer causé par les radiation X en 1958, le prix Nobel a été donnée à Watson et Crick, ainsi qu'à toute l'équipe de Rosalind en 1962 et d'après mon professeur de Biologie Moléculaire, on ne donnait pas de prix Nobel à titre Posthume. (Oui, je dis beaucoup de ''d'après mon prof de bio mol parce que je n'ai pas fait ma thèse là-dessus non plus, donc il ne faut pas prendre mes paroles comme vérité. )
    Cependant, en faisant quelques petites recherches, ces deux messieurs ont tout de même fait en sorte de minimiser les recherches de Franklin, pourtant c'est elle qui a découvert la seule preuve tangible de la structure de l'ADN. La seule preuve qu'ils avaient eux, c'était une maquette qu'ils avaient construit sur des données scientifiques.

    Edit : Après, je le répète, c'est ce que mon prof de biologie moléculaire nous a raconté.

Lire l'intégralité des 5 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)