Une féministe menacée de viol pour avoir mis Jane Austen sur les billets

Par  |  | 14 Commentaires

Une journaliste et féministe est menacée avec virulence sur les réseaux sociaux. La raison ? Elle a milité pour qu'une femme autre que la reine figure sur les billets de livres sterling.

La semaine dernière, une bonne nouvelle tombait pour les fans de l’oeuvre de Jane Austen : son visage ornera les billets de 10£ en 2017. Cette décision a fait le bonheur de celle qui a milité en sa fameur, la journaliste, féministe et fondatrice du site The Women’s Room Caroline Criado-Perez.

C’est elle qui a convaincu la Banque d’Angleterre de mettre une femme — et quelle femme, puisqu’on parle de l’auteure d’Orgueil et Préjugés, chef d’oeuvre de la littérature britannique — sur les billets.

À la base, dans l’édition actuelle, c’est la philanthrope et réformiste Elizabeth Fry qui est l’unique représentante de la gente féminine (sans compter la reine, évidemment). Mais son faciès sur les billets de 5£ sera bientôt remplacé par celui de Winston Churchill, dès 2016.

C’est justement lorsque la Banque d’Angleterre a annoncé cette nouvelle que Caroline Criado-Perez a décidé de lancer une pétition appelant à ce qu’une autre femme fasse son entrée dans le club très select des gens représentés sur les billets de banque. Une pétition largement relayée qui a récolté environ 35 000 signatures. Suffisamment pour que l’institution financière entende cet appel et décide d’avancer le nom de Jane Austen pour l’année 2017.

Un résultat positif qui n’a pas fait plaisir à tout le monde, à en croire le nombre incroyable de mentions négatives qu’elle a reçu sur son compte Twitter. Cinquante tweets injurieux lui étaient adressés par heure au plus fort de la violence selon Le Figaro, parmi lesquels certains des plus menaçants : menaces de viol, de passage à tabac, généralement de violence.

Prôner un pas en avant pour la visibilité des grandes femmes qui ont fait l’Angleterre aux côtés des grands hommes ne mérite clairement pas un tel déferlement de haine. Quoiqu’il en soit, cet acharnement n’a pas suffi pour l’arrêter, au contraire : elle a déclaré, citée par RFI :

« Il est rageant que le prix à payer pour défendre les femmes soit une journée entière de menaces de viol. Mais en montrant que nous sommes uni-e-s, nous pouvons faire la différence : nous avons fait plier la Banque d’Angleterre, nous allons faire la même chose avec Twitter. »

Du côté du réseau social, il faut bien avouer que signaler un à un chaque tweet offensant prend un temps monstrueux. C’est pour cette raison que Caroline Criado-Perez a lancé le hashtag #ShoutingBack pour contrer les agressions. Chaque twitto et twitta peut l’utiliser pour signaler une menace dont il ou elle a été victime.

Devant l’ampleur de la mobilisation pour faciliter la vie des utilisateurs du réseau social quand ils veulent signaler un tweet, une pétition a été lancée, réclamant l’ajout d’un bouton de signalement facile d’accès pour une procédure, donc, plus rapide.

Twitter a finalement cédé et a annoncé hier qu’un bouton de signalement serait mis en place pour la version Web et Android. Bonne nouvelle ou arbre qui cache la forêt ? L’avenir nous le dira.

Valeur : + de 35€
18.90€ + 4€ de livraison

Sophie Riche

Eh, salut toi ! Avant, mon pseudo, c'était Sophie-Pierre Pernaut, mais comme c'était un peu long et que j'aime bien mon vrai nom, j'ai repris mon blaz. Mais bon, tu peux m'appeler Sophie-Pierre Pernaut ou Sophie-Pierre ou SPP ou même dauphin. C'est toi qui choisis. Sinon J'ai 25 ans jusqu'à ce que j'en ai 26, puis 27 et ainsi de suite jusqu'à ce que je meurs ; tu connais le principe.

Tous ses articles

Commentaires
  • Elrewin
    Elrewin, Le 31 juillet 2013 à 15h13

    Outre le fait que je trouve cela totalement hors de proportion, scandaleux et que ça me rend vraiment triste, je trouve que ça en dit long sur la génération masculine de nos jours. Nan mais sérieux ? Ils sont tellement peu confiants dans leur virilité qu'ils ont besoin de s'insurger quand on propose de mettre une femme sur des billets ? Et puis allons-y, proposons de violer celle qui a lancé l'idée, histoire de bien prouver qu'on est des hommes ! (Non. Ça prouve juste que t'es un connard.) (Ou pire, mais je trouve pas.)

    Et puis ça soulève également la question de la banalisation du viol, mais ceci est un autre sujet.


    EDIT : une pétition a été lancée pour que les appels au viol soient sanctionnés sur Twitter : https://www.change.org/fr/p%C3%A9titions/twitter-am%C3%A9liorez-les-proc%C3%A9dures-de-signalement-des-tweets-abusifs?utm_source=action_alert&utm_medium=email&utm_campaign=30351&alert_id=ENdzBKwgSS_mRBFZPxFKa

    et la version anglaise :  https://www.change.org/en-GB/petitions/twitter-add-a-report-abuse-button-to-tweets?utm_source=action_alert&utm_medium=email&utm_campaign=30351&alert_id=ENdzBKwgSS_mRBFZPxFKa

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!

Gestion des cookies

Partages sur les réseaux sociaux

Grâce à ces cookies, nos articles peuvent être directement partagé sur les réseaux sociaux via des boutons de partages. Ces cookies sont gérés par l'éditeur de chaque réseau social.

Facebook, Twitter, Pinterest, Whatsapp
facebook
twitter
pinterest
whatsapp

Mesures d'audience

Nous mesurons les visites de manière anonyme sur les différents articles pour comprendre les intérêts de nos lectrices.

_ga, _gaq, _gid,
_ga, _gaq, _gid
cb

Stream

Nous faisons parfois des lives sur Youtube ou Facebook. On utilise ce cookie pour ne pas afficher les streams si tu ne souhaites pas les voir sur le site.

hideStream

Publicitaires

Ces cookies sont déposés par Smart AdServer et DFP, les outils que nous utilisons pour afficher des publicités sur le site. Ces publicités servent au financement de madmoiZelle et sa rédaction.

smartadserver, doubleclick
smartadserver
doubleclick

Close your account?

Your account will be closed and all data will be permanently deleted and cannot be recovered. Are you sure?