Felicia Day, gameuse du net et personne inspirante

Par  |  | 7 Commentaires

Gameuse, vidéaste, actrice, streameuse : Felicia Day a à peu près toutes les casquettes les plus chouettes de l'univers. Tu ne la connais pas ? Lise fait les présentations !

Felicia Day, gameuse du net et personne inspirante

Ça fait un bail que j’ai envie de vous parler de la super Felicia Day. Vidéaste, gameuse, streameuse et actrice, cette demoiselle est dans le top de ma liste des personnes les plus cool du monde.

La biographie de cette superbe personne est sortie le mercredi 17 mai chez Bragelonne, voici donc à cette occasion le portrait de la formidable Felicia Day.

Mais qui est Felicia Day ?

Remettons les choses en contexte : Felicia Day n’est pas une star internationale, mais est plutôt connue aux États-Unis. Mais si vous êtes une geek comme moi, vous avez quand même pu croiser sa bouille.

La première fois que je l’ai vue, c’était dans Dr Horrible, la web-série musicale et déjantée de Joss Whedon. Mais si, le créateur de Buffy contre les vampires, Firefly, Dollhouse, The Avengers ! Vous l’avez ? Bon.

Dans Dr Horrible, Felicia Day squatte l’affiche en compagnie de Neil Patrick Harris et Nathan Fillion. À l’époque, je pensais que c’était la première fois que je voyais cette chevelure rousse. Mais en fait, pas du tout : l’actrice a aussi joué une « potentielle » dans la dernière saison de Buffy contre les vampires.

On l’aperçoit aussi dans un des American Girls, ces films un peu cheap sur le cheerleading que j’ai vu trois fois chacun. Voilà, vous savez tout.

Felicia Day, d’actrice secondaire à star du web

Felicia Day a publié son autobiographie intitulée You’re Never Weird on the Internet (on n’est jamais bizarre sur Internet). Ce titre tombe sous le sens, vu qu’elle explique avoir longtemps été une gamine bizarre et introvertie. Et c’est cette étrangeté qui par la suite lui a permis de réussir dans son milieu.

La demoiselle est née dans l’Alabama. Fille d’une mère au foyer et d’un père toujours en déplacement, elle a très vite été retirée de son établissement scolaire avec son frère. Elle faisait donc l’école à la maison, ce qu’il l’a poussée à développer au maximum sa curiosité.

À lire aussi : Des nouvelles d’Ayla, 15 ans, qui n’a jamais été à l’école !

Surdouée, elle intègre la fac à seize ans grâce à une bourse récompensant ses talents au violon. Elle suit alors un double cursus maths et musique. Elle se sent bizarre, à l’écart, parce qu’elle est plus jeune que les autres.

Par la suite, Felicia Day décide de devenir actrice et postule pour des tas de petits rôles. Ça marche plutôt pas mal mais, souffrant de dépression, elle devient complètement accro à World of Warcraft.

Rappelons que l’addiction au jeu vidéo n’existe pas : il s’agit surtout d’une manifestation de son mal-être, qui la pousse à s’isoler des autres.

Avec le temps, Felicia Day apprend à se détacher du jeu et écrit même une fiction qui aboutira à une web-série, The Guild.

The Guild, le petit projet devenu beau succès de Felicia Day

The Guild est une institution dans l’univers des web-séries américaines. Ça raconte l’histoire d’un groupe de six personnes jouant ensemble à un jeu semblable à World of Warcraft, sans pour autant se connaître en vrai.

Tous les épisodes sont disponibles gratuitement sur YouTube et même si c’est en anglais, ils sont plutôt faciles à comprendre avec les sous-titres anglais.

The Guild, c’est le bébé de Felicia Day : elle joue le personnage principal, écrit le scénario, prête sa maison pour tourner… Elle s’implique à 100% dans le projet. Et ça paye ! À la fin de la série, elle signe un contrat avec YouTube pour produire de façon régulière du contenu sur sa chaîne collaborative, Geek and Sundry.

Felicia Day : pas facile d’être une gameuse

Le premier épisode de The Guild date de 2007 : les filles étaient bien moins perçues dans le monde du jeu vidéo et heureusement tout a beaaaaaucoup évolué depuis. Mais il a fallu des filles pour se lancer dans cet univers et ouvrir la voix aux autres. Et Felicia Day fut l’une d’elles.

Lorsqu’elle cherchait des investisseurs pour The Guild, un potentiel collaborateur lui avait dit, en toute décontraction :

« Bon, puisqu’on va travailler ensemble, vous pouvez me dire la vérité. Vous n’avez pas vraiment écrit ça toute seule ? Je veux dire, les filles ne jouent pas aux jeux vidéo, donc… »

Sur Internet, c’est florilège. Des personnes l’accusaient d’exploiter sa sexualité pour plaire aux gamers. Elle a notamment été prise à partie lors de la publication sur Geek and Sundry de sa vidéo Gamer Girl, Country Boy.

Pour être honnête, je ne sais pas pourquoi tant de haine s’est déversée sur cette chanson. En même temps, je ne comprends toujours pas la haine suscitée par la vidéo de Marion Seclin sur le féminisme.

À lire aussi : Kayane, gameuse pro, remporte une victoire contre son harceleur

Heureusement, ce genre d’histoires est de plus en plus rare. Des tas de femmes peuvent aujourd’hui se permettre de streamer sans être constamment attaquées.

Felicia Day a bien grandi depuis ses petits jobs d’actrice dans des publicités. De jeune femme timide et introvertie, elle est devenue une entrepreneuse forte et indépendante. C’est d’ailleurs ainsi que la décrit Joss Whedon dans la préface de son autobiographie :

« Elle est implacable. C’est peu dire qu’elle s’est construite elle-même. Parfois, j’ai l’impression que Felicia n’est pas un être humain. Je suis convaincu qu’elle s’est mise à exister par sa seule volonté, et qu’elle a contraint l’univers à lui faire une place. »

Si vous ne connaissiez pas Felicia Day, réjouissez-vous : vous avez une web-série plus une chaîne YouTube entière à découvrir ! Vous pouvez aussi retrouver son autobiographie par là.

À lire aussi : « Girls Game » déconstruit les clichés sur les femmes dans le jeu vidéo


Lise F.

Tombée dans la marmite du jeu vidéo à l’adolescence, Lise cause gameplay, graphismes et OST en toute tranquillité. Pendant son temps libre, elle écrase des gens sur Splatoon avec un grand rire machiavélique et donne des coups de pelle à ses voisins sur Animal Crossing. Ses autres passions sont faire et manger des cookies, dormir et râler.

Tous ses articles

Voici le dernier commentaire
  • GabyMoose
    GabyMoose, Le 18 mai 2017 à 14h19

    Candice452
    @CatLady @PtitePixel @GabyMoose
    L'unique raison de regarder la saison 7 de Supernatural, c'est Charlie <3

    [​IMG]
    Yay :rainbow: je l'adore :puppyeyes:
    Pas fan non plus de la saison 7, heureusement qu'elle est là :puppyeyes:
    Hélas elle ne fait pas de conventions hors USA :gonk: une des seules personnes du cast que j'ai pas vu :gonk:

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!