Fashion Week homme à Paris : le meilleur du plus étrange

Après les défilés, c'est parti pour un point sur la mode masculine de l'année prochaine, avec beaucoup de WTF dedans !

Fashion Week homme à Paris : le meilleur du plus étrange

C’était la dernière séquence, c’était la dernière séance, et le rideau est tombé hier sur la Fashion Week homme printemps-été 2014 de Paris. Comme il n’y pas que les shorts à licorne et les talons à paillettes dans la vie (je sais, c’est dur), c’est l’occasion de jeter un oeil dans le dressing des mecs de demain !

En résumé, la mode des madmoizeaux en 2014 sera majoritairement décontractée du calbard, avec des shorts de plus en plus larges et des tenues qui louchent sérieusement vers le sportswear.

Comme tous ces messieurs ne sont pas forcément adeptes du froc de basketteur, on trouve toujours deux ou trois costards un peu étriqués qui se la jouent masculin-féminin. Mais pas seulement.

Et c’est là que le WTF entre en scène. Car non, la tendance masculine n’est pas épargnée par les délires des stylistes et oui, parfois, la réalité dépasse les 1,98m de hauteur de Michael Jordan.

L’année de la jupe

Une pièce entre dans la lumière, comme un insecte fou (la voix de Patricia Kaas en moins), j’ai nommé : la jupe. L’idée d’en faire porter aux mecs ne date pas d’hier : Jean-Paul Gaultier s’y était déjà collé en 1984 avec sa collection « Et Dieu créa l’Homme ». Sauf qu’à part chez les Écossais, la mayonnaise n’avait pas pris.

Cette fois, je ne sais pas si c’est l’inspiration conducteurs de train ou simplement le réchauffement climatique qui veut que le mâle s’aère le fessier, mais le jupon est bien là. Jean-Paul Gaultier remet ça avec une jupette façon carrelage, et un pantalon qui cache ce genou que je ne saurais voir.

Même idée chez Henrik Vibskov, qui a ajouté à la tenue de la plupart de ses mannequins un petit chapeau chevelu. Dépaysement à la grecque garanti.

Chez Philip Lim, l’ambiance était si pompédup qu’on a décidé que la serviette de plage était parfaitement acceptable en société.

Chasse, pêche et tradition

Heureusement, il y a quand même quelques créateurs pour sauver la tradition et l’image de l’homme avec un petit h, avec une préférence marquée pour les activités d’extérieur et les uniformes. Ça vous semble facile (et légèrement cliché) ? Pas si vite Edith. Ce n’est pas parce que c’est classique que c’est forcément portable.

Chez Junya Watanabe, on a visiblement mangé du Marcel Pagnol au petit déjeuner. Les cigales chantent, et les hommes sont de futurs instituteurs du village qui vont retrouver leur mère à la pêche aux moules ou à la chasse à la galinette.

Ann Demeulemeester a préféré le look aristo avec chemise à rayures, petit gilet et béret.

Quant à Thom Browne, il a concocté une collection que je qualifierais de « Lord Gogo » : Lady Gaga version masculine, militarisée, avec un chouïa d’inspiration Village People.

Voici venir les envahisseurs

Ils sont là. Ils sont partout. Ils viennent pour voler vos cassettes de Gilbert Montagné et vos paquets de BN. Qui sont-ils ? En fait, personne ne le sait vraiment. La tendance martien/ovni semble avoir pris l’avantage chez quelques stylistes, renforcée par des maquillages pour le moins originaux.

Chez Komakino, on a tout prévu pour résister à une éventuelle attaque nucléaire, une invasion de zombies ou une épidémie de grippe chevaline, avec une tenue intégrale qui masque le visage.

Givenchy a fait appel à ses souvenirs cinématographiques et a pompé Star Wars. Sait-on jamais, R2D2 pourrait sortir de ce corps à tout moment.

Enfin, chez Julius, c’était opération promo sur la farine. L’homme de demain sera donc un malabar bi-goût au front blanc.

Tout pour ta soirée pyjama

Changer de tenue pour dormir, c’est dépassé. En 2014, les mecs se coucheront dans leurs habits de la journée. Du coup, quelques couturiers ont sans doute pensé qu’il serait judicieux de concevoir des vêtements qui ressemblent à des pyjamas, et non l’inverse, ce qui est assez discutable au fond.

Jean-Paul Gaultier me met personnellement au top de l’angoisse avec une combinaison-chemise fleurie que je ne conseillerais même pas à ma grand-mère pour son thé dansant du dimanche.

Chez Comme Des Garçons, on se tient à carreau en total look, en jouant sur les effets de matière. Plutôt banal en somme, si l’on excepte les yeux de pandas et le regard façon Twilight du mannequin, qui ne doit pas si bien dormir la nuit.

Même délire chez Philip Lim avec une tenue toute en tissu vichy, à mi-chemin entre la nappe de pique-nique et le coussin de banquette.

That 70’s show !


Vous pensiez avoir tout vu sous les jupettes des mecs ? Que nenni : en 2014, le retour le plus traumatisant, c’est celui de la patte d’éléphant. Bien déguisée, certes, mais il n’y a aucun doute : les hommes seront D-I-S-C-O ou ne seront pas.

Thom Browne, une fois encore, a réveillé le YMCA qui sommeillait en chacun en mixant un manteau entre le caban et la veste militaire avec un pantalon blanc qui fait tourner les serviettes.

Chez Comme des Garçons, l’idée est plus discrète mais le style tout aussi fantastique. La jupette transparente imprimée tartan, qui flotte au vent le long du short à pinces, crée un effet d’optique plutôt sympa. Sans parler de son association avec la chemise à fleurs.

Voici enfin le samouraï des temps modernes, signé Yohji Yamamoto. La patte d’éléphant est ici fluide et flotte joyeusement dans le vent qui fait chanter les violons.

Alors, convaincue par les podiums masculins ? Ou tu envisages un envoi groupé de vêtements 2013 pour sauver l’honneur de tes potes mecs ?

Toutes les images : via Nowfashion.com

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 2 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Moustache-pistache
    Moustache-pistache, Le 2 juillet 2013 à 11h41

    moi, j'aime bien la combinaison fleurie de JP Gauthier. C'est frais, c'est joyeux. ça casse les codes. ;)

Lire l'intégralité des 2 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)