Comment garder les herbes aromatiques en vie plus d’une journée ?

Par  |  | 6 Commentaires

Ciboulette défraichie, basilic fripé... Des scènes terribles qu'on ne devrait plus voir dans une cuisine du XXIème siècle. Comment allonger la durée de vie de ces herbes en pot qui semblent crever dès qu'elles sortent du supermarché ?

Comment garder les herbes aromatiques en vie plus d’une journée ?

Cuisiner pour les autres est le moyen le plus sûr de se faire des amis.

Pour être certaine de conquérir de nouveaux potos à coup de fourchette, j’ai une arme : les herbes fraiches.

Non seulement menthe, coriandre and co sont riches en chlorophylle, excellente pour la santé, mais elles ont aussi la capacité de transformer le moins fin des bourre-cochons en bouquet de fraîcheur, par leur goût et leur classe naturelle.

J’ai essayé avec une persillade lyophilisée, vraiment ça marchait moins bien.

Grâce aux herbes fraiches, je me prends pour une grande cheffe. En déchirant trois feuilles de basilic sur une plâtrée de pâtes, hop, c’est l’été dans ton auge.

Mais s’il est un domaine dans lequel je ne peux pas bluffer, c’est celui du jardinage. Il y a des gens qui n’ont pas la main verte. Moi, je fais partie de ceux qui font juste crever les plantes.

C’est-à-dire que mes connaissances en horticulture ne dépassent pas le souvenir de cette lentille que j’ai fait germée en 2001 et de cette jacinthe plantée en CM1.

J’ai donc toujours un petit pincement au cœur quand j’achète une plante aromatique en pot au supermarché.

Que ce soit du basilic, de l’aneth ou de la ciboulette, je sais qu’une fois chez moi, la malheureuse est promise à une mort certaine.


Un basilic après 24h chez moi

Un drame quand on sait qu’un plant de ce genre pourrait potentiellement survivre jusqu’à deux mois.

Rongée par la culpabilité, j’ai décidé de mettre fin à cette malédiction. Voici mes ultimes conseils pour conserver le plus longtemps possible vos herbes aromatiques en pot.

Replanter les herbes aromatiques en pot

Hourra, je ne suis peut-être pas entièrement responsable de la décrépitude prématurée de mes plantes en pots.

J’ai pu me déculpabiliser grâce à cet article du Jardinier Paresseux.

Il nous apprend que les herbes aromatiques du supermarché sont de moins bonne qualité que celles que l’ont peut trouver en magasin de jardinage.

Elles sont destinées à être consommées rapidement et ne peuvent pas perdurer dans le petit pot dans lequel elles sont vendues.

En effet, les plants sont souvent très jeunes, donc fragiles, et trop serrés, entassés avec une dizaine d’autres semis par pot.

Si vous en avez la possibilité, le mieux est donc de les repiquer pour prolonger leur durée de vie. Vous pouvez déterrer les différents plants en prenant soin de ne pas abîmer leurs racines et les répartir par deux ou trois dans chaque pot. 

Des pots en terre cuite remplis de terreau (percé au fond pour permettre un bon drainage de l’eau) seront parfaits.

Entretenir les herbes aromatiques en pot du supermarché

J’aurais pu commencer cet article en précisant que, lorsque j’acquière une aromatique en pot, je la pose où je peux dans ma cuisine et je l’oublie. Ce n’est pas la bonne méthode.

Car, à ce qu’il parait, les plantes ont besoin d’eau et de lumière pour vivre.

Leur place dans votre foyer est donc déterminante pour leur offrir l’exposition appropriée. Certaines ont besoin de plus de lumière que d’autres et on peut les classer comme ceci :

  • Team plein soleil : ciboulette, coriandre, romarin, sauge, thym, origan
  • Team soleil et chaleur : aneth, basilic
  • Team soleil mais je tolère l’ombre : estragon, laurier
  • Team mi-ombre mi-soleil : cerfeuil, menthe, persil

Deuxième point à ne pas négliger : l’arrosage. Les aromatiques réclament que leur terre reste toujours humide, et elle a tendance à sécher plus vite en pot.

Il peut donc être nécessaire de les arroser (avec modération) matin et soir, en été par exemple, ou dès que la terre est sèche pendant les périodes moins chaudes.

L’humidité ambiante est également importante car les plantes peuvent être asséchées par l’atmosphère de nos intérieurs, surtout l’hiver lorsque les chauffages tournent à plein régime.

Quelques principes de base à retenir pour une cueillette réussie :

  • Cueillir les herbes avant l’apparition de fleurs
  • Choisir les plus hautes feuilles et laisser les tiges tranquilles
  • Enlever régulièrement les feuilles fanées
  • Nettoyer les herbes en les rinçant délicatement sous l’eau froide

Un peu de patience si votre basilic se retrouve dépouillé après une soirée pâtes au pesto. Les herbes aromatiques ont une croissance relativement lente, il faut donc leur laisser le temps de se remplumer entre les cueillettes. Ça tombe bien, j’incarne la patience !

La place idéale des aromatiques reste de toute façon à l’extérieur, en pot ou en pleine terre. Malgré tout le soin apporté, les résultats peuvent donc rester modestes.

Si c’est possible, un petit tour dehors dès le début du printemps devrait leur redonner un coup de fouet.  Sinon il existe des techniques pour sauver ce qui peut encore l’être !

Sécher les herbes aromatiques pour les conserver

Le séchage est un bon moyen de conserver les aromatiques méditerranéennes dont les feuilles sont robustes comme le thym, le laurier, le romarin et l’origan.

Deux options s’offrent à vous :

  • Patienter : couper un bouquet d’herbes nettoyées et le pendre par les tiges ou les placer sur un égouttoir à vaisselle. Il se desséchera en quelques jours mais peut perdre une partie de son parfum dans le processus.
  • Utiliser le micro-onde : placer les herbes nettoyées entre deux feuilles de Sopalin et les mettre au micro-onde avec un bol d’eau pour une minute, ou plus selon leur épaisseur. Une fois sèches, les herbes peuvent se conserver au moins un an dans des bocaux hermétiques.Si tu possèdes de quoi les mixer (robot culinaire, blender, voire pilon), tu pourras réaliser tes propres sels aromatisés et te la péter.

Congeler les herbes aromatiques pour les conserver

Une autre méthode pour conserver les herbes aromatiques consiste à les congeler.

Cette technique conviendra plutôt aux feuilles vertes fragiles de la ciboulette, de l’aneth, du persil, du basilic, de la menthe ou encore de la coriandre. Là encore, deux méthodes possibles :

  • Congélation simple : Hacher les herbes ou non et les placer dans un sachet ou une boite hermétique. Noter la date sur le récipient : elles se conserveront environ six mois.
  • Congélation en glaçons : Hacher les herbes, les placer dans le fond du bac à glaçons et ajouter un filet d’eau pour obtenir des cubes à utiliser directement dans une soupe ou une sauce.
  • Congélation dans du beurre/de l’huile : Idem que la précédente méthode, dans un bac à glaçons. Je vous recommande de réserver un bac à glaçons à cet usage car le gras, c’est tenace. Sous la forme de beurre ou d’huile aromatique, les herbes pourront se conserver au congélateur plus d’un an sans perdre leur saveur. 

Voilà, notre cours 101 du niveau zéro du jardinage est terminé. Vous devriez pouvoir conserver votre futur pot de coriandre plus de deux jours et ainsi préparer de délicieux plats à moindre frais

Maintenant que vous avez multiplié par deux vos capacités à vous occuper d’une chose vivante, vous pourrez bientôt, qui sait, adopter un animal, voire faire un enfant ! Félicitations et bon appétit.

Et vous, vous arrivez à faire vivre les herbes fraîches combien de temps ?

Mets-toi au vert !

La box madmoiZelle du mois d’avril contient tout ce qu’il te faut pour remettre le nez dehors à l’arrivée du printemps et chasser la basilic sauvage !

À lire aussi : Cultive tes légumes dans un jardin DIY et écolo grâce à Ikea

Valeur : + de 35€
18.90€ + 4€ de livraison

QueenCamille


Tous ses articles

Commentaires
  • Naty-chan
    Naty-chan, Le 10 avril 2018 à 10h11

    J'ai un petit pot de menthe qui visiblement est un véritable warrior ! :supermad:
    Je l'ai depuis plus de deux ans et j'oublie régulièrement de l'arroser, ou tout simplement, il reste à la maison pendant les vacances sans personne pour s'occuper de lui, résultat il est tout mort... mais c'est magique, on arrose de nouveau et paf en une semaine, des petites pousses vertes réapparaissent ! :rainbow:
    Bref, je l'aime d'amour même si je le maltraite le pauvre... et ma cuisine sent bon!

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!

Gestion des cookies

Partages sur les réseaux sociaux

Grâce à ces cookies, nos articles peuvent être directement partagé sur les réseaux sociaux via des boutons de partages. Ces cookies sont gérés par l'éditeur de chaque réseau social.

Facebook, Twitter, Pinterest, Whatsapp
facebook
twitter
pinterest
whatsapp

Mesures d'audience

Nous mesurons les visites de manière anonyme sur les différents articles pour comprendre les intérêts de nos lectrices.

_ga, _gaq, _gid,
_ga, _gaq, _gid
cb

Stream

Nous faisons parfois des lives sur Youtube ou Facebook. On utilise ce cookie pour ne pas afficher les streams si tu ne souhaites pas les voir sur le site.

hideStream

Publicitaires

Ces cookies sont déposés par Smart AdServer et DFP, les outils que nous utilisons pour afficher des publicités sur le site. Ces publicités servent au financement de madmoiZelle et sa rédaction.

smartadserver, doubleclick
smartadserver
doubleclick

Close your account?

Your account will be closed and all data will be permanently deleted and cannot be recovered. Are you sure?