Ces émissions du passé qui étaient vachement bien

Certaines émissions du passé nous manquent un peu plus que d'autres. Voici une petite sélection non exhaustive.

Ces émissions du passé qui étaient vachement bien

Les années 1990 et le début des années 2000 avaient du bon. Déjà, parce qu’on était petites, et qu’être enfant c’est quand même vachement bien (moins bien que d’être adultes si tu veux mon avis, mais c’est tout de même sympa). Mais, surtout, quand on y repense, on est souvent happées par une vague de souvenirs télévisuels ou radiophoniques. 

À lire aussi : Ces petites joies que j’envie aux enfants

Dans les années 2000 à la radio, ce qui me marquait, c’était les radios-libres où j’écoutais des gens parler d’histoires de zizi chez Max de Fun Radio ou sur Europe 2 (à l’époque, ça s’appelait encore Europe 2, oui) et puis c’est tout. À la télé par contre, sur la période de 1995 à 2005, j’avais beaucoup plus de rendez-vous obligatoires. Des rendez-vous que je partageais avec plein de gens de ma génération puisque, n’est-ce pas, j’ai vérifié. Je suis comme ça moi, quand j’ai rien à dire à quelqu’un, je lâche un petit « Ça nous rendra pas les Minikeums, tout ça » et le silence gêné devient instantanément un bavard moment de nostalgie.

Tu devrais essayer.

En attendant, je te propose qu’on revienne ensemble sur quelques unes des émissions du passé qui étaient vachement bien, tellement que, n’ayons pas peur des mots, elles nous manquent peut-être un peu, parfois.

Les Minikeums (1993-2002)

POURQUOI ? POURQUOI ? POURQUOI nous avoir privé des Minikeums au profit d’une autre émission jeunesse dont j’ai oublié le nom tellement elle m’a touché un ovaire sans faire fuir l’autre ? Y a vraiment des trucs qui échappent à mon entendement, parfois, comme les trucs paranormaux du genre les crop tops circles dessinés dans les champs ou les gens qui préfèrent les Carambars au citron alors que tout le monde sait que les meilleurs sont ceux au nougat.

Les Minikeums, c’était trop de la boulette, comme je l’aurais peut-être dit à l’époque : déjà, l’émission regroupait les dessins animés et séries pour enfants les plus cools de notre enfance (le tire-larme Rémi Sans Famille, Les Jumelles s’en mêlent, Les Razmoket, Les Malheurs de Sophie, Les Zinzins de l’Espace…)

À lire aussi : Top 10 des dessins animés oubliés de notre enfance

Les Minikeums c’était aussi les marionnettes à l’effigie de Nagui, MC Solaar, Vanessa Paradis, Antoine de Caunes, Josiane Balasko, Johnny Hallyday, Elsa, puis Zidane. Entre chaque épisode de dessins animés, on avait droit à des parodies de soap-opera, d’émissions de télé existantes ou même des chansons originales avec des clips rock ma gueule :

Politiquement rock

J’avais totalement oublié l’existence de Politiquement Rock, une émission parodique qui était diffusée sur M6. Un format court qui a notamment été présenté par Sandrine Quétier. Ça ne durait que quelques minutes et l’idée était de reprendre des images de la politique de l’époque et de les détourner. Ici, Jacques chauffant sa Bernadette sur du Joe Dassin.

À la cool.

Et avec une image nulle et un hélicoptère qui semble passer en fond sonore pour faire vintage ambiance friperie.

Hit Machine (1994-2009)

Je sais. Je sais parfaitement que si le Hit Machine existait encore aujourd’hui, j’aurais pas pour autant continué de la regarder. Mais tout de même. Charly et Lulu, ce binôme facétieux, recevaient chaque samedi sur M6 des stars françaises ou internationales voire interplanétaires dans un décor coloré tellement nineties. J’étais à fond chaque semaine : j’étais réellement dégoûtée quand les groupes qui chantaient mes morceaux préférés du moment baissaient dans le classement. Quand Allan Théo est sorti du top 10, j’te raconte pas ma déconfiture.

Charly, c’était le sérieux des deux, Lulu, celui qui baragouinait des blagues bien vaseuses (même moi j’ose pas en faire des pareilles). Leur duo fonctionnait bien comme ça, beaucoup mieux que celui formé par Ophélie Winter et Yves Noël lors de la première saison. Ils avaient un capital sympathie de niveau 1000, à peu près. Je crois que j’étais un peu amoureuse d’eux (même si j’avais également un faible pour Ramucho dans Le Bigdil).

Nulle part ailleurs (1987-2001)

Qu’y puis-je ? Je ne me suis jamais remise de l’arrêt de Nulle Part Ailleurs, même si l’émission avait fait son temps et que Canal a su nous proposer d’autres programmes vachement bien. Nulle Part Ailleurs c’est des souvenirs d’enfance, quand j’étais petite et que mes parents me disaient « chut » parce que je racontais de la merde alors qu’ils avaient envie d’écouter Philippe Gildas interviewer son invité-e. Je dis Philippe Gildas parce que c’est celui qui est resté à l’animation de l’émission le plus longtemps, mais il y a eu un grand nombre d’autres personnes par la suite (Isabelle Giordano, Philippe Vandel, Guillaume Durand ou encore Valérie Payet).

Nulle Part Ailleurs c’était une émission à part, le passage obligé à la maison. On riait on apprenait des trucs on écoutait de la musique on découvrait des gens, on se marrait quand Jérôme Bonaldi n’arrivait pas à faire marcher ses gadgets en direct ou des sketchs de De Caunes et Garcia, ou des météos d’Axelle Laffont, ou de… Enfin bon, oui, moi je regardais surtout le programme pour rigoler, qui peut me juger ?

Burger Quiz (2001-2002)

Meilleure. Émission. De la Terre. Le Burger Quiz a été diffusé pendant une seule saison sur Canal +, et il lui a suffi de seulement quelques mois pour marquer une génération entière. C’était en clair alors même ceux qui n’étaient pas abonnés à la chaîne pouvait s’en délecter, et on aurait eu tort de s’en priver : c’était à se pisser dessus. Tout, du générique au magnéto qui présentait les cadeaux, tout était drôle. En même temps, c’était présenté par Alain Chabat. C’est plutôt bon signe en terme de galéjades. C’est comme le chou vert. C’est plutôt bon signe en terme de transit.

Pour gagner (ou au moins pour être finaliste), il fallait répondre à des questions complètement cons (mais qui se tenaient) pour récolter 25 points (appelés Miam’s). Les deux candidats faisaient chacun équipe avec deux personnalités publiques et s’affrontaient dans les équipes Mayo et Ketchup (les ancêtres des rouges et des jaunes de Koh-Lanta).

Qui n’a jamais connu la frustration d’entendre ses parents crier « À TABLE » en plein milieu de l’ultime épreuve, le burger de la mort alors qu’on était À ÇA de se souvenir de toutes les réponses ? Qui n’a jamais eu envie d’être participant, quitte à perdre on s’en fout, juste pour pouvoir passer le temps de l’enregistrement d’une émission entre deux humoristes à crever de rire dans une ambiance totalement barrée ?

J’ai le jeu de société chez mes parents. Quand tu veux on se fait une partie.

Et toi, quels sont les émissions du passé qui te manquent le plus ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 15 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • MsOriginalDoll
    MsOriginalDoll, Le 30 novembre 2014 à 13h07

    En émission que j'adorais à l'époque, ouais, c'est clair que les Minikeums ça se tient, j'aimais beaucoup "Fan 2" et l'émission "E!" (je crois) sur TF1, mais le truc qui me manque le plus, c'est "la trilogie du samedi" *.*

Lire l'intégralité des 15 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)