Qui est Elena Ferrante, l’auteure qui cartonne dans le monde entier avec L’Amie prodigieuse ?

Elena Ferrante est une romancière qui a le vent en poupe ! Mais qui est cette auteure italienne dont tout le monde s'arrache les livres ?

Qui est Elena Ferrante, l’auteure qui cartonne dans le monde entier avec L’Amie prodigieuse ?

Elena Ferrante, tel est le nom qui anime la sphère littéraire depuis plusieurs années.

En effet, si ce nom vous titille la mémoire, c’est sans doute parce qu’il est en bonne place sur les tables des librairies, et parce que l’auteure est actuellement en tête des ventes de livres.

Sur le site Edistat, le top 5 des meilleures ventes sur la semaine du 5 au 11 février intégrait trois des romans d’Elena Ferrante :

Voici une petite séance de rattrapage pour celles et ceux qui ont envie de mieux comprendre le phénomène !

Elena Ferrante, l’auteure énigmatique

Elena Ferrante est une auteure italienne née en 1943, à Naples.

Enfin, c’est ce qu’on dit ! La personnalité de la plume qui se cache derrière ce nom est secrète, puisque qu’elle a recours à un pseudonyme pour dissimuler son identité.

L’auteure refuse toute apparition médiatique, acceptant seulement de temps à autre des interviews écrites, et alimente, au passage, toutes les passions. Au point que des enquêtes ont été menées pour essayer de prouver son identité.

En effet, le 2 octobre 2016, le journaliste Claudio Gatti a mis en avant dans un article paru dans quatre médias internationaux (dont Médiapart) le lien entre les recettes de la maison d’édition italien Edizioni E/O, celle d’Elena Ferrante, et les droits d’auteurs reversés à la traductrice Anita Raja.

 

Il y a même eu une comparaison scientifique menée entre l’œuvre d’Elena Ferrante et celle de quarante auteurs différents. Au terme de l’analyse, les conclusions ont désigné la paternité des romans à Domenico Starnone. Qui n’est autre que le mari d’Anita Raja.

Au-delà de réussir à démêler le vrai du faux dans toute cette histoire, elle permet de montrer le phénomène qu’est Elena Ferrante et les ardeurs qu’elle suscite grâce à l’engouement qui entoure ses romans !

La saga de L’Amie prodigieuse d’Elena Ferrante

La saga de L’Amie prodigieuse est celle qui a propulsé Elena Ferrante sur les devants de la scène littéraire, après quelques premiers livres plus confidentiels.

Le premier tome de L’Amie prodigieuse est paru en 2011 en Italie et en 2014 en France chez Gallimard, tandis que le quatrième tome est sorti en France en janvier 2018.

Il s’agit d’une fiction autobiographique, qui raconte l’amitié entre deux jeunes femmes, Lena et Lila, liées par une amitié forte et issues d’un quartier de Naples, dans les années 1950.

Le contexte politique d’après-guerre de l’Italie à ce moment-là est quelque peu instable, le pays vivant sous le joug de la corruption. Elena Ferrante y fait évoluer ses personnages, qui sont près d’une cinquantaine, en entrelaçant leurs histoires avec beaucoup de suspense !

Les deux héroïnes vont tâcher de s’émanciper, chacune à leur manière, d’une société qui favorise nettement les hommes et dans laquelle il est difficile d’exister en tant que femme.

Clique sur l’image pour te procurer le premier roman !

Selon le site de La Croix, Gallimard a vendu près d’1,3 millions d’exemplaires de la saga L’Amie prodigieuse !

Canal + a de son côté annoncé le pré-achat de l’adaptation italienne en série des romans, pour laquelle l’auteure mystérieuse a participé à l’écriture du scénario. Autant dire que ce n’est que le début de l’empire littéraire d’Elena Ferrante !

Et toi, as-tu lu L’Amie prodigieuse ? Qu’est-ce qui te plaît dans cette saga ? Viens nous raconter ce que tu penses de ces livres en commentaires !

À lire aussi : J’ai écrit et publié une saga fantastique à l’adolescence

POURQUOI REGARDER THE HANDMAID’S TALE ALORS QUE ÇA MET BIEN LE SEUM ?

Lucie Kosmala


Tous ses articles

Commentaires
  • Aberrant
    Aberrant, Le 24 février 2018 à 13h43

    J'ai acheté le premier par hasard (oh tiens, Un livre avec une jolie couverture !) Et le soir même ou j'ai fini le premier j'ai foncé en librairie acheter la suite. L'auteur donne vraiment l'impression qu'on est dans le quartier, c'est assez addictif et je me suis attachée hyper vite aux personnages. Je suis assez déçue par le dernier par contre, un peu cynique...

    Et par contre je trouve ça assez peu respectueux toute cette chasse à la vraie identité de l'auteure. Si elle écrit sous pseudonyme, c'est son choix et on devrait le respecter.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!