4 comportements à éviter si vous voulez faire durer votre couple

Par  |  | 55 Commentaires

Il existe des comportements qu'on retrouve dans de nombreux couples s'étant séparés. Être vigilant•e quand vous les sentez monter pourrait préserver votre relation !

4 comportements à éviter si vous voulez faire durer votre couple

Ne serait-ce pas merveilleux s’il existait des docteurs ès relations amoureuses, capables de diagnostiquer la santé de notre couple ?

Qualifié•es pour nous dire si nous sommes sacrément mal barré•es, si nous perdons notre temps, ou si nous n’accordons pas assez d’attention à celui-ci, ou à celle-là ?

Ce serait merveilleux… et peut-être aussi terrible. Veut-on vraiment le savoir ?

Comment prédire la longévité d’un couple ?

Le couple, ses formes et sa santé sont en tout cas des sujets qui ont intrigué les scientifiques !

Deux d’entre eux, John Gottman et Robert Levenson, ont réalisé une expérience particulièrement intéressante.

Les résultats, publiés en 2002, suggèrent qu’il suffirait de quelques minutes aux deux compères pour « prédire » la longévité d’un couple.

Enfin, « prédire »… pour certain•es, c’est une exagération : cette recherche, comme beaucoup d’autres, est une étude a posteriori qui essaie de déceler des points communs aux couples qui se sont séparés.

L’expérience se déroulait de façon très simple : les chercheurs proposaient à des jeunes couples d’avoir une conversation de 15 minutes, au sein de leur laboratoire, sur ce qu’ils avaient vécu dans la journée, la manière dont fonctionnait leur couple, leurs difficultés éventuelles…

Ils ont ensuite pris des nouvelles des couples pendant plusieurs années pour vérifier si ces relations duraient ou, au contraire, éclataient.

Au total, 79 couples ont participé à l’expérience et 21 d’entre eux ont divorcé pendant la période de recherche.

Les comportements qui mènent à la rupture

John Gottman et Robert Levenson ont identifié 4 comportements spécifiques qui pourraient « prédire » la rupture.

Lorsque ces comportements apparaissent en même temps, il y aurait 91% de chances pour que le couple se sépare dans la décennie à venir.

Que faudrait-il donc éviter pour vivre heureux en amour ?

Le mépris, comportement à éviter en couple

Ce premier comportement à éviter peut vous sembler évident, mais le mépris est parfois sournois et peut se loger dans des petits détails, du non-verbal.

Si, par exemple, vous levez les yeux au ciel lorsque votre conjoint•e parle de sa journée, si vous pensez, quelque part, qu’il/elle ne vous mérite pas vraiment, pour telle ou telle raison…

Selon Gottman, ce comportement est particulièrement toxique pour les relations.

À lire aussi : La Communication NonViolente, pour prendre soin de soi et des autres

Nous devrions au contraire cultiver l’appréciation de notre partenaire, centrer notre attention sur ce qui nous plaît, exprimer notre gratitude, notre admiration…

Trop critiquer sa moitié peut mener à la rupture

Lorsque, au lieu d’avoir une conversation « collaborative », nous avons tendance à critiquer notre partenaire, à le/la pointer comme coupable de quelque chose, ce n’est pas bon signe pour notre relation.

La répétition de ce comportement peut atteindre l’estime de soi du/de la partenaire critiqué•e, et l’amener à se sentir mal en notre présence.

À lire aussi : Comment critiquer sans braquer en huit conseils faciles !

Bien sûr, nous pouvons avoir des critiques à formuler à l’être aimé et nous avons le droit les exprimer, en s’assurant de le faire d’une manière bienveillante !

Par exemple, nous pouvons très bien dire à notre cher•e et tendre que « lorsque tu joues pendant 8 heures à un jeu vidéo, je me sens délaissé•e », au lieu de lui asséner « tu es OBSÉDÉ•E par ce jeu vidéo, tu as un PROBLÈME ».

Vous voyez ?

L’obstruction, un pas vers la dissolution du couple

John Gottman et Robert Levenson nomment « obstruction » le fait de couper court à une conversation — soit en s’en allant physiquement, soit en changeant de sujet, soit en se refermant.

Par exemple, c’est lorsqu’un•e membre du couple dit à l’autre « on a déjà parlé de ça, passons à autre chose » et met un terme à ce qui aurait pu devenir un dialogue.

Ce comportement peut être néfaste parce qu’il renvoie à l’autre membre du couple un détachement (parfois involontaire !), et agit comme un cercle vicieux :

  1. Vous avez envie de parler d’une difficulté dans votre relation
  2. Votre partenaire vous envoie bouler
  3. Le problème reste
  4. Vous avez envie d’en parler…

Selon les psychologues, dans cette situation, les couples peuvent essayer d’identifier les signaux : à quel moment vous, ou votre partenaire, se sent bouleversé•e ? Est-il possible de mettre la conversation sur pause, le temps de désamorcer la tension ?

Être sur la défensive, un comportement risqué

Un mode de conversation perpétuellement sur la défensive serait également dangereux pour une relation épanouie.

Quand votre partenaire vous fait une remarque (« la sauce est un peu salée, non ? »), et que vous répondez par une attaque (« OUAIS BAH LA PROCHAINE FOIS TU FERAS LA BOUFFE »), vous entrez dans un échange forcément négatif.

Gottman conseille d’être à l’écoute et d’essayer d’accueillir (tant bien que mal) la remarque du partenaire, même si c’est parfois difficile.

À lire aussi : Comment recevoir (et mettre à profit) les critiques ?

Quels comportements pour un couple épanoui ?

Je vous rassure : les scientifiques ont également étudié ce qui « marche » pour les relations, les comportements « vertueux » qui permettent aux couples heureux de durer.

On sait par exemple que l’humour est important, que celles et ceux qui expriment leur « appréciation » de l’autre sont souvent dans des couples plus heureux.

Donc rire, parfois pour désamorcer une crise, ou penser à rappeler régulièrement à l’autre que vous appréciez telle et telle chose chez lui/elle, c’est ce que je vous conseille !

Pour aller plus loin, je vous avais écrit Conseils pour faire fonctionner votre couple (selon la psychologie), et vous pouvez également consulter une infographie des résultats de multiples recherches de Gottman.

8 surprises choisies par la rédac
18.90€ + 4€ de livraison

Commentaires
Forum (55) Facebook ()
  • Nastja
    Nastja, Le 11 octobre 2017 à 14h53

    @Sélavy
    ça doit encore plus t'horripiler les gens qui disent "maman" ou "papa" tout court en parlant à la troisième personne. ça fait très bourgeois.
    "Nous mangeons chez papa dimanche" (alors que tu parles à un voisin).

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!