Dumb & Dumber De – Le retour du duo de zozos

« Dumb et Dumber De » vaut-il le coup d'être vu ? Vingt ans après la sortie du premier volet des aventures de Lloyd et Harry, Sophie-Pierre Pernaut te dit ce qu'elle en pense.

Dumb & Dumber De – Le retour du duo de zozos

1994. Peter et Bobby Farrelly présentent Dumb et Dumber, leur tout premier long-métrage en tant que réalisateurs. Les deux héros, joués par Jeff Daniels et Jim Carrey, sont Harry et Lloyd, deux mecs super potes qui, après un malentendu à l’aéroport, se retrouvent au coeur d’un complot en essayant de rendre sa valise à une certaine Mary. Sur la route, ils leur arrivent plein d’aventures, du genre uriner, déféquer, et jouer à être d’« adorables » crétins comme ils savent si bien le faire. Le tout à bord d’une camionnette chien.

À lire aussi : « Dumb and Dumber De » parodie l’affiche de « Lucy » de Luc Besson

Une valeur sûre du genre

Cette fois-ci, Harry et Lloyd reprennent la route mais pour une toute autre raison : le chevelu Harry apprend qu’il a une fille, fruit de sa relation de jeunesse avec Fraida, et qu’elle est déjà bien grande. Grande de type « elle a déjà la vingtaine ». Elle s’appelle Penny (jouée par Rachel Melvin) et elle fait de Harry un papa prêt à tout pour enfin rencontrer sa progéniture et se faire pardonner de l’avoir abandonnée pendant si longtemps (mais c’est pas sa faute, eh, c’est juste qu’il était pas allé chercher son courrier). Bon, en fait, cette rencontre n’est pas gratuitement désirée : Harry a besoin d’un rein, et qui aurait plus de chance d’être compatible que son propre enfant ?

Harry. Harry est papa. C’est fou quand on y pense. Enfin moi j’ai trouvé ça fou, je m’y attendais pas.

J’ai donc vu Dumb et Dumber De, la comédie nostalgique de cette fin d’année 2014. On va pas se mentir, ça sert à rien de tourner autour du pot de rillettes, je crois que ça a vieilli, comme humour. Mais maintenant que j’y pense, est-ce que c’est pas tout simplement moi, qui ai vieilli. Ah. Ah oui. Bon. Je reprends.

Non mais c’est vrai, on va pas se mentir, ça sert à rien de tourner autour du pot de rillettes, j’ai vieilli depuis Dumb et Dumber premier du nom. Vingt ans se sont écoulés depuis sa sortie, quinze depuis que je l’ai vu pour la première fois… Quinze ans, c’est beaucoup, y a quinze ans j’avais dix ans, je riais à des choses qui ne me font plus rire maintenant, je ne riais pas à des vannes qui pourraient me tuer aujourd’hui.

C’est juste que, voilà, quand on a vu tous les films des frères Farrelly, on finit par avoir un certain don pour sentir venir les blagues, on les entend débouler de loin, on les flaire. Ça, c’est pour le point « négatif ». Parce qu’on les flaire, certes, mais je crois surtout qu’on les attend, et que même si elles sont totalement prévisibles, ce serait quand même vachement tristes si elles figuraient pas dans le film. Tu sais, comme quand tu tends une perche à un pote pour qu’il fasse une vanne récurrente entre vous : la blague ne te surprendra, mais s’il la faisait pas, tu serais sûrement un tout petit peu déçue. Là, c’est pareil. Ça, c’est pour le point positif.

Un film qui n’enrichit pas personnellement, et alors ?

Bien sûr qu’en sortant d’un film comme Dumb et Dumber (le un ou le « De »), tu ne vas pas te sentir plus cultivée, plus remplie émotionnellement. Mais en même temps, quel serait l’intérêt dans ce cas précis ? Les Frères Farrelly font dans le divertissement pur et ils le font bien, ils le font parfaitement. En ce sens, le film fait totalement le job et on ne lui demande rien de plus que de remettre les personnages de Lloyd et Harry dans une posture compliquée et de se faire des blagues débiles qui vont trop loin entre deux grosses gaffes. Si on retrouve ce genre d’éléments dans Dumb et Dumber De ? Oui, en masse.

Alors oui, avec Dumb et Dumber De, tu auras ta dose d’humour scato, ta dose de blagues un peu dégueu, ta dose de vannes potaches, ta dose d’absurde. Peut-être pas exactement autant que dans le premier, mais tu l’auras. Tu riras, tu reverras la camionnette chien, et tu y croiseras même Bill Murray – je te mets au défi de repérer son caméo, si personne ne te l’a spoilé avant que tu ne le vois.

dumbetdumber
Bill Murray est-il sur cette photo ? SUSPENS !

Clairement, non, Dumb et Dumber De ne changera pas le monde. Il ne révolutionnera pas non plus l’humour au cinéma comme avait pu le faire son prédécesseur. Mais c’est agréable de retrouver le binôme de fabuleux crétins joués à la perfection par Jim Carrey et Jeff Daniels et, franchement, c’est déjà ça. Surtout qu’en 1994, la révolution dans l’humour au cinéma, on peut pas dire qu’on ait été nombreuses à en constater les conséquences en temps réel.

Faut-il que tu ailles voir Dumb et Dumber De ? C’est simple : t’as adoré Dumb et Dumber mais ça fait un moment que tu ne l’as pas vu ? PEUT-ÊTRE que tu aimeras Dumb et Dumber De. En revanche, si tu adores toujours Dumb et Dumber aujourd’hui, y a de fortes chances pour que tu aimes beaucoup Dumb & Dumber De, et ce serait dans ton cas particulièrement dommage de rater tes retrouvailles avec Harry et Lloyd.

Dumb et Dumber De sort le 17 décembre dans les salles de cinéma. Et si jamais t’en peux plus d’attendre encore quelques heures, tu peux regarder l’interview qu’on a faite de Jeff Daniels, Jim Carrey et Peter Farrelly (j’en fais encore pipi d’admiration plusieurs semaines après) !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 8 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Marion-perso
    Marion-perso, Le 19 décembre 2014 à 10h06

    @Barbe Bleue Oui j'imagine :sweatdrop:. Moi aussi souvent j'oublie que je n'ai que 20 ans.

Lire l'intégralité des 8 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)