Dream Koala, l’artiste/alchimiste/écolo

Il y a une petite semaine de ça, l’atmosphérique nouveau clip de Dream Koala est sorti. Earth est une prouesse artistique et poétique pour un jeune artiste aux préoccupations très contemporaines.

Dream Koala, l’artiste/alchimiste/écolo

À l’occasion de la sortie de son dernier album Earth. Home. Destroyed. le franco-brésilien Dream Koala nous propulse hors de l’apesanteur avec une nouvelle vidéo réalisée par le talenteux collectif créatif 3D Fabulous.

Sous le voile de Dream Koala, un jeune artiste de 21 ans, Yndi. Sa maman Eloisia est l’ex-chanteuse du groupe Nouvelle Vague, son papa est guitariste, même si tous les deux sont d’origine brésilienne, la famille vit à Paris. Yndi commence la musique à l’adolescence et se fait connaître grâce à un remix de XXYYXX il y a 2 ans et a vite pu se produire à la prestigieuse Boiler Room de Londres. Il vit maintenant à Berlin, et mixe aux 4 coins du monde.

Son style est indéfinissable même s’il rentre aisément dans la chillwave. Les rythmes semblent se balancer entre la puissance poétique et esthétique d’un voyage onirique et un coté plus alternatif, apocalyptique et concerné. Un mélange de nombreuses inspirations, influences qui réunies, provoquent une profonde alchimie. Très aérienne.

Planté dans un décor chaotique, le clip s’illustre de lui-même. La vidéo est réalisée par les génies du 3D, Adrien Peze et Albin Merle avec qui Yndi a déjà travaillé pour son clip Odyssey.

Les illustrations et paroles de ses oeuvres ont pris de la consistance avec le temps, laissant la légèreté de ses premières musiques être remplacée par un engagement plus personnel. En effet, avec son nouvel album il expose clairement ses préoccupations sur le futur de l’humain et les questions écologiques, notamment dans le titre Saturn Boy.

À 20 ans, l’artiste est végétarien, écolo et semble vivre et créer avec une maturité et une spiritualité stupéfiante. Petit, il rêvait d’être scénariste, il s’inspire de la culture japonaise (Hayao Miyazaki) qui a nourri son instinct rêveur mais il dit aussi vouloir emprunter la façon d’aborder la temporalité de Terrence Malik, dans son film the Tree of  Life.

À lire aussi : Björk dévoile « Stonemilker », un clip en réalité virtuelle

Baptisé à la musique brésilienne, nourri d’un melting-pot d’influences, et aujourd’hui porte parole de l’écologie : faire de notre talent un moyen de promouvoir une cause, c’est une véritable inspiration pour tout le monde, et c’est tout à son honneur !

« Les agriculteurs peuvent faire des fruits et des légumes bios, les photographes peuvent prendre des photos d’animaux en voie de disparition. Moi, je peux faire de la musique qui parle de ça. »

Yndi Ferreira Da Silva

Alors, prêt•e pour le voyage?

saturn-boy-dream-koala

À lire aussi : Le plastique, bourreau de nos océans pollués

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 2 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Alita99
    Alita99, Le 11 juin 2015 à 9h55

    Le clip est très beau! Il a un peu changé de style apparemment, moi ce que j'aimais bien c'était le fait qu'en concert il fait tout (comme de plus en plus d'artistes de ce type), c'est à dire qu'il joue de la guitare, il mixe, et chante en même temps. Sa guitare me manque un peu mais ça reste très agréable à écouter

Lire l'intégralité des 2 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)