Defined Lines, la parodie féministe de Blurred Lines

Defined Lines est une parodie féministe de Blurred Lines, réalisée par trois étudiantes néo-zélandaises. Et c'est UN PEU vénère parfois.

Blurred Lines, le clip controversé de Robin Thicke, n’en est pas à sa première parodie. En réaction à ses femmes presque nues dansant autour d’hommes habillés, une vidéo avait déjà inversé les rôles. Cette fois, ce sont des étudiantes en droit néo-zélandaises qui s’y sont collées, modifiant également les paroles pour une version plus féministe.

Intitulée Defined Lines, soit « lignes définies », la version d’Adelaide Dunn, Zoe Ellwood et Olivia Lubbock s’oppose aux « lignes floues » de Thicke. Mise en ligne vendredi soir, la vidéo a été censurée par Youtube ce matin. « C’était destiné à être un sketch comique et le fait qu’il ait été retiré est un énorme double-standard » s’est indignée Olivia Lubbock. En effet YouTube n’avait censuré qu’une des deux versions du clip de Robin Thicke, celle où les danseuses étaient presque nues.

Voici la vidéo en question, avec la traduction des paroles en-dessous !

[vimeo]http://vimeo.com/73587193[/vimeo]

Tous les réacs la ferment !

Mec tu ferais mieux d’abandonner tes manières sexistes
Alors écoute notre manifeste de l’âge moderne
Il est temps d’ébranler
Les limites masculines
Parce que nous ne voulons pas
Nous frotter à vous

Tu crois que tu es tellement habile
Laisse moi t’émasculer
Parce que ta précieuse bite
Ne peut pas battre mon vibromasseur
Nous sentons la frustration
De toute l’exploitation
Préparez-vous à la castration

Alors on peut envoyer ce monde d’hommes se faire foutre
Avec toute sa merde
Les filles ne le méritent pas
Et c’est pour ça que nous laissons tomber
Nous ne sommes pas de « bonnes filles »
Nous sommes éduquées
Futées et sarcastiques
Pas du putain de plastique

Écoute, gent masculine
Si tu veux devenir cochon
Ne me harcèle pas
Tu ne peux pas me peloter
C’est un crime sexuel !
Ouais, on ne veut pas de ça
C’est phallocrate
T’es tellement réac !

Ce que tu vois à la télé
N’est pas de l’égalité
C’est de la franche misogynie
Je ne veux pas que tu jouisses sur mon visage !

Tu crois que t’es bien foutu
Tu veux me « câliner » ?*
Tu ne veux pas plutôt dire que tu veux me baiser ?

Une chose que je te demande :
Ne pars pas du principes qu’on a toutes envie de baiser
Tu dois me respecter si tu veux que je sois ta meuf
Nous ne voulons pas de [scrubs]**, non nous n’approuvons pas

Il faut un renversement des rôles universel
En vrai, pas une répétition
Nous allons résister à tous les rôles de genre
Il est temps de mettre la misogynie en liberté conditionnelle
Mettre l’exploitation sous surveillance

Il est temps pour vous d’assister à notre libération
Il y a plus dans la vie que la pénétration
Et la discrimination sexuelle
Alors ce soir

Nous allumons
Nos droits civils
Nous résistons à la phallocratie
Nous gagnons le combat

Parce que vous avez la belle vie, on dirait un montage
De toi et tes potes en train d’imiter Entourage !
Mais nous ne sommes pas les putes qui font tes tâches ménagères
Qui te font un sandwich quand nous sommes à quatre pattes

De l’Histoire à son histoire à elle
Je sais que tu as des opinions avec lesquelles nous ne sommes pas d’accord
Faut appeler ma sœur Jeanne d’A-R-C,
Faire un gâteau féministe, Marie-Antoinette
Ouais, les gars, on a des espionnes

Je sais que tout ce que vous voulez faire c’est féconder
Mais détournez vos yeux de mes cuisses,
Ne dites jamais à une « chienne » qu’elle doit perdre une taille
Vous voulez un thigh gap ?
Montez-moi vos tablettes de chocolat
Vous voulez un ticket de métro ?
Vous avez intérêt à vous défoncer

Je m’excuse si vous pensez que mes vers*** sont insensibles
Dites-moi, comment ça fait d’être harcelés verbalement ?

Alors on peut baiser ce monde d’hommes
Avec toute sa merde
Les filles ne le méritent pas
Et c’est pour ça que nous laissons tomber

Nous ne sommes pas de « bonnes filles »
Nous sommes éduquées
Futées et sarcastiques
Pas du putain de plastique

Écoute, gent masculine
Si tu veux devenir cochon
Ne me harcèle pas
Tu ne peux pas me peloter
C’est un crime sexuel !

Ouais, on veut pas de ça
C’est phallocrate
T’es tellement réac !

* « hug me » en anglais, référence à la chanson originale (« you wanna hug me ? »)
** On n’a pas compris ce que voulait dire le terme « scrubs » ici, avis aux bilingues !
*** « lines » en VO : il y a donc un double-sens avec « defined/blurred lines »

Tout cela ne serait évidemment pas arrivé si tout le monde avait pris le temps de regarder l’explication de Natoo, qui montre bien que le sexisme n’a rien à faire là-dedans.

Big up
Viens apporter ta pierre aux 17 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Narfouts
    Narfouts, Le 7 septembre 2013 à 14h18

    J'ai demandé à ma mère qui est bilingue pour "scrubs", ça veut dire "branleur" ;)

Lire l'intégralité des 17 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)