Dan Black et Maggie Gyllenhaal – Les fantasmes de la semaine

Après une brève pause, les fantasmes reviennent avec de quoi vous chatouiller les ovaires. Cette semaine, viens te frotter à Dan Black et Maggie Gyllenhaal.

Dan Black et Maggie Gyllenhaal – Les fantasmes de la semaine

Le fantasme d’Annelise : Dan Black

Oui, je sais : Dan Black ne fait plus vraiment l’actualité. C’était, il y a quelques années, le chanteur du groupe anglais The Servant, où il nous servait de la bonne pop britannique comme j’aime. Et puis je sais pas, y’a eu une couille dans le potage, mais toujours est-il que le groupe s’est séparé. Dan Black s’est donc lancé en solo, avec pour seuls bagages une touffe de cheveux bruns un peu bouclés, un grand nez sexy et un sourire ravageur. Oui, j’assume, il m’en faut peu dans la vie : juste des cheveux pas coiffés, un nez trop prononcé pour être honnête et l’assurance de dépasser le mètre 80 que hop, j’ai envie de pécho. Je ne suis pas très difficile à contenter.

Dan Black, c’est donc ce chanteur qui remue un peu du boule comme un marsupilami sous ecsta, et qui fait chavirer mon cœur. Je vous laisse méditer du fin fond de votre culotte avec ce charmant clip, Yours.

Chargement du lecteur...

Le fantasme de Sophie-Pierre Pernaut : Maggie Gylleenhaal

Maggie Gyllenhaal me fait beaucoup plus d’effet que son goujat de frère qui en plus d’avoir trop de dents à mon goût sort avec des petites jeunes blondes et niaises qui chantent de la country sirupeuse, avant de les quitter par sms.

Maggie Gyllenhaal a beau jouer des rôles aussi divers que variés, je suis chaque fois conquise et convaincue. Et ce que ce soit lorsqu’elle joue une fille drôle, joviale et spontanée, hyper sexy quand elle tripote de la pâte à pain dans L’Incroyable Destin d’Harrold Crick, une avocate en tailleur tiraillée entre ses sentiments pour un mec qui se prend pour une chauve-souris et l’amour qu’elle éprouve pour un bureaucrate au physique en plastique dans The Dark Night. Ou encore en hippie chaude du tanga et pro-allaitement dans Away We Go. Chaque fois, ça ne manque pas : je me mets à m’exprimer en onomatopées dès qu’elle apparaît à l’écran. Parfois en faisant des « ohhhh » quand je la trouve mignonne, souvent en « hiiiii » quand je la trouve physiquement stimulante.

Maggie Gyllenhaal est à la fois une girl next door convaincante et une femme fatale affirmée et épanouie. En fait, je crois que Maggie Gyllenhaal est toutes les femmes de ma vie (Et BIM, les L5 dans ta tête pour 3 semaines).

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 12 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Regan.
    Regan., Le 18 décembre 2011 à 22h30

    Maggie elle est trop jolie!! (Ça rime.):jv:

    Et sinon pour Dan Black j'avais adoré sa reprise de Biggie il y a 2-3 ans, qu'il avait déclinée en deux morceaux aussi bon l'un que l'autre: sur la première il a fait une "simple" reprise et sur la seconde il y a mis son texte.


    Et il avait même refait une version de Symphonies avec Kid Cudi après:


    Bon j'ai quand même une petite préférence pour la reprise "originale", HYPNTZ. :)

Lire l'intégralité des 12 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)