Dalton Trumbo, un film inspirant sur les scénaristes oubliés d’Hollywood

Dalton Trumbo est un biopic sur un scénariste qui s’engage dans un combat pour sa liberté d’écrire, en pleine chasse aux communistes.

Dalton Trumbo, un film inspirant sur les scénaristes oubliés d’Hollywood

Si le nom de Dalton Trumbo ne vous dit rien, pas de panique. Il était scénariste de films en pleine guerre froide, et vous connaissez certainement quelques-unes de ses oeuvres (Les vacances romaines, Spartacus).

Pourtant, il était impensable à l’époque d’imaginer mettre son nom à l’affiche sur ses propres films. Pourquoi ? C’est ça qui est intéressant. Sa vie fut aussi inspirante que dans ses films et mérite amplement de se pencher dessus.

Le contexte particulier de « la chasse aux communistes »

Le film est excellent et dépeint une Amérique repliée sur elle-même, paralysée par la peur et attaquant tout ce qui pourrait nuire à sa grandeur. Si vous connaissez peu cette période de l’histoire et la « chasse aux communistes », ce film est une belle porte d’entrée aux évènements.

Je n’avais aucune idée de l’existence de ce boycott envers les scénaristes communistes et j’ai adoré en apprendre plus « de l’intérieur » à travers les yeux d’un principal concerné !

dalton-trumbo

Dalton Trumbo, un personnage aux mille facettes

On tombe passionnément dans l’histoire de Dalton Trumbo. On espère à ses côtés, on vit au rythme de ses manoeuvres, de ses principes, de sa famille, de ses amis. C’est ce qui est arrivé à John McNamara le scénariste du film, lorsqu’il étudie sur cette fameuse « liste noire » d’auteurs communistes blacklistés aux États-Unis.

Il décide alors d’en faire le récit et de se renseigner à propos de l’homme.

On voit Dalton Trumbo se battre pour ses principes, être loyal, refuser de dénoncer ses amis ou de nier ses idées. On l’idéalise, on l’apprécie. Et puis, petit à petit et obnubilé par son idée de revanche et de « gagner » contre ses détracteurs, il devient sombre et froid. Il utilise sa famille et ses amis, n’hésite pas à écrire des navets dans le seul but de faire le plus de scénarios et que ça se retourne contre le système.

Alors on ne sait plus vraiment que penser de lui : un courageux scénariste qui se bat pour la créativité et la liberté, ou un homme égoïste poussé par l’envie d’avoir enfin la reconnaissance qu’il mérite ? Je vous laisse vous faire votre propre avis mais il y a une chose qu’on ne peut pas lui enlever : le génie de ses scénarios.

Les personnages féminins de Trumbo

À cette époque, il n’y avait que très peu de scénaristes féminins, du coup on ne peut pas retrouver réellement de femmes qui se battent pour la cause aux côtés de Dalton Trumbo. Sa femme lui est tout de même d’une aide non négligeable, puisqu’elle maintient à elle seule le foyer hors de l’eau pendant les difficultés de la famille !

Sa fille aînée est à mes yeux le personnage féminin le plus intéressant. Elle évolue tout au long du film et devient une forte tête qu’on a plaisir à suivre. Elle s’insurge, se passionne pour des causes justes qui lui tiennent à coeur : je vous le dis, j’aurais aimé la connaitre en vrai.

daltontrumbo-famille

L’importance de sa famille est vraiment mise en avant dans le film. À la fin, une petite vidéo du vrai Dalton Trumbo m’a particulièrement touchée. Il remercie ses enfants et plus particulièrement sa petite dernière, qui a dû subir toute cette pression et la haine envers lui dès ses 3 ans. Elle a su appréhender la situation et mentir dès son plus jeune âge pour protéger son père. Les deux filles de Trumbo ont donc joué un rôle primordial dans la vie du scénariste.

Un Skype avec Bryan Cranston !

daltontrumbo-skype

Mélissa et moi-même avons eu le grand plaisir d’avoir Bryan Cranston sur Skype après la projection presse. Il a pu parler de Dalton Trumbo et du fait qu’il était ravi de mettre en lumière un pan de cette histoire. Il savait qui était Dalton Trumbo de nom et qu’il faisait partie des dix blacklistés mais il n’en savait pas plus.

Il était ravi de pouvoir représenter toutes les facettes de Dalton Trumbo sans le mythifier, en réaffirmant le statut que tout artiste est censé avoir à ses yeux :

Je pense que la responsabilité d’un artiste est d’être honnête avec lui-même et de présenter son oeuvre humblement sans intention de devenir un modèle ou d’influencer politiquement les gens.

Entre quelques réponses à propos de Breaking Bad et de Better Call Saul – notamment le fait qu’il reprendrait son rôle si on lui demandait, il nous apprend qu’il a parlé directement aux filles de Dalton Trumbo pour en savoir plus sur sa personnalité privée, moins connue que son parcours ! C’est donc une oeuvre approuvée par la famille, à laquelle on peut se fier.

dalton-trumbo-ecrit

En bref, je vous invite à aller voir Trumbo dès sa sortie le 27 avril. J’ai beaucoup aimé que ces scénaristes oubliés d’Hollywood soient mis en valeur sans qu’on ne les idéalise en tant qu’héros – même si perso j’ai maintenant le plus grand des respects pour eux. Je suis ressortie de la salle en ayant l’impression d’avoir eu une vision juste et humaine de cette époque.

Je me suis instruite, j’ai ressenti énormément d’émotions et de conflits intérieurs en visionnant le film et j’espère que vous verrez en cette oeuvre la même chose que moi !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 3 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Ladylongclaw
    Ladylongclaw, Le 29 avril 2016 à 10h50

    J'ai regardé ce film parce qu'il y a Dean O'Gorman dedans (il joue Kirk Douglas (en imitant très mal l'accent américain) et on voit le tournage de Spartacus... :puppyeyes:), sans vraiment me soucier du scénario (situation récurrente quand on aime des acteurs qui ne font pas grand chose : on a pas vraiment le choix), et finalement c'est vraiment, vraiment hyper intéressant.
    J'avais vaguement entendu parler en cours d'histoire au lycée de la censure des communistes aux US, mais ça m'était complètement sorti de la tête, et je trouve que le sujet est très bien traité/expliqué dans le film. Et puis, accessoirement, les décors et les costumes sont tip top. :top:

Lire l'intégralité des 3 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)