J’ai testé pour vous la crêpe en poudre

Au grand dam de Loïg, mon ancien collègue chez Vice d’origine bretonne, OUI, j’ai cédé à la chimique tentation de la préparation en poudre pour crêpes. Amis bretons, loin de moi l’idée de clamer haut et fort que votre spécialité régionale a de quoi souffrir de la concurrence de ce produit « Easy Bake » […]

Au grand dam de Loïg, mon ancien collègue chez Vice d’origine bretonne, OUI, j’ai cédé à la chimique tentation de la préparation en poudre pour crêpes.

Amis bretons, loin de moi l’idée de clamer haut et fort que votre spécialité régionale a de quoi souffrir de la concurrence de ce produit « Easy Bake » qui vous remballe 30 minutes de-préparation-manuelle-dans-le-respect-de-la-tradition en 5 minutes de cuisson express ! Une crêpe bretonne reste immanquablement une crêpe bretonne : un jaune inimitable, un fondant et une saveur dont seule votre gastronomie locale a le secret. Moi-même originaire de Lille, je peux vous assurer que l’apparition sur le marché d’une poudre à diluer qui se transforme en bière aurait à coup sûr de quoi me hérisser le poil. MAIS le journalisme d’investigation n’ayant aucune limite, je me lance ici dans un périlleux « j’ai testé pour vous ».

1. La préparation en poudre pour crêpes se trouve chez Hema, magasin néerlandais récemment implanté en France (il y en a un à l’entrée du centre commercial lillois Euralille et du côté de Paris, il y en a un à Créteil). La bouteille renseigne sur les ingrédients présents dans le produit : « farine de froment, sucre, poudre d’œuf, vanille ». « Poudre d’oeuf » ? Ahem… OK, bon, soit, certes, passons.

Pour réaliser les crêpes, on a besoin de 400 ml de lait écrémé (il faut remplir la bouteille « Easy Bake » jusqu’au petit trait.)

2. On referme ensuite la bouteille et l’agite fortement de manière à ce que le contenu se détache du fond (sinon ça fait des grumeaux !) On laisse la préparation reposer 2 à 3 minutes. Puis on l’agite de nouveau quelques secondes.

3. Après avoir fait chauffer un peu d’huile ou de beurre dans une poêle, on verse une portion.

4. On fait cuire la crêpe des deux côtés et à feu doux.

5. C’est à ce stade de l’expérience que mon copain m’a rejoint chez moi pour le goûter, après ses cours. On s’est empressés de se préparer plein de crêpes, et selon l’épaisseur que l’on donne à chacune, on s’est retrouvés avec 3 ou 4 crêpes chacun – si mes souvenirs sont bons.

6. Pour le reste, je n’ai rien à vous apprendre : accompagnées de pâte à tartiner, miel, cassonade, crème de marron, sucre blanc, confiture et autres choses sucrées qui s’étalent ou se saupoudrent, ces crêpes sont merveilleuses.

LES + DU PRODUIT

Aucune vaisselle à faire. Laver un fouet, un grand saladier, des cuillers etc… c’est la partie la plus ingrate de la préparation d’une pâte à crêpes, non ?

Pratique. À garder au fond de votre tiroir pour un de ces fameux jours où vous avez envie de crêpes, mais il vous manque 1 oeuf ou un peu de la levure (on manque toujours d’1 oeuf ou d’un peu de levure) – Hema vous dépannera bien.

Rapide. Vous avez fini de charger vos épisodes de The Office et une envie de crêpes s’installe ? Qu’à cela ne tienne, en moins de 5 minutes, le goûter est servi. Pensez à vous faire chauffer un chocolat chaud à côté, et vous serez parfait dans le timing.

Ludique. Bah oui, ramenez en à votre prochain baby-sitting ou à l’heure du goûter quand vous rendrez visite à votre petite cousine, bonheur et cris de joie garantis (sauf si l’enfant est déjà dépressif et blasé à l’âge de 8 ans, mais là, ça ne sera pas de votre faute)

LES GROS  –

Le culte de la rapidité en 2010. Évidemment, c’est pratique de vivre à une époque où des surgelés Picard peuvent vous aider à recevoir et une poudre à crêpes peut vous exempter de 20 minutes à battre des oeufs. Évidemment, les préparations instantanées et plats à réchauffer sont un gain de temps incroyable. MAIS que fait-on du plaisir d’attendre de longues heures que les tomates mijotent, que l’eau frémisse, que les oignons suent ? Dans la même logique, que fait-on des oeufs cassés par mégarde sur le sol, des batailles de farine dans la cuisine, du verre de lait qu’il manque et qu’il faut aller demander à la voisine, des éclats de rire dans la cuisine ? Faire des crêpes soi-même est une grande partie de plaisir depuis la nuit des temps, n’oubliez jamais.

Fraîcheur des produits. La poudre d’oeuf, c’est évidemment moins frais qu’un oeuf pondu la veille et cassé à 16h30. Tout est dit, là, non ?

EN CONCLUSION

Je ferais bien goûter ça à Loïg quand même, mais s’il veut me faire des crêpes bretonnes maison, je reste preneuse. Sans rancune, mec !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 20 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Flo
    Flo, Le 11 octobre 2010 à 0h56

    C'est 1,75? le prix je crois, et je l'ai acheté avant-hier et fait hier : elles sont très bonnes ces crêpes !!

Lire l'intégralité des 20 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)